Clindamycine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La clindamycine est un antibiotique antibactérien de la famille des lincosamides. Elle possède une action principalement bactériostatique à l'encontre des bactéries aérobies Gram + et d'un large spectre de bactéries anaérobies.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 2 mg/l et R > 2 mg/l.

Espèces sensibles :

  • aérobies à Gram + : Bacillus cereus, Corynebacterium diphtheriae, Enterococcus faecium, erysipelothrix, staphylococcus méti-S, staphylococcus méti-R, streptococcus B, streptococcus non groupable, Streptococcus pneumoniae, Streptococcus pyogenes ;
  • aérobies à Gram - : campylobacter ;
  • anaérobies : actinomyces, bacteroides, capnocytophaga, Clostridium autres que perfringens et difficile, Clostridium perfringens, eubacterium, fusobacterium, Gardnerella vaginalis, mobiluncus, peptostreptococcus, porphyromonas, prevotella, Propionibacterium acnes, veillonella ;
  • autres : Chlamydia trachomatis, leptospires, Mycoplasma hominis, Mycoplasma pneumoniae.

Espèces résistantes :

  • aérobies à Gram + : Corynebacterium jeikeium, entérocoques autres que Enterococcus faecium, listeria, Nocardia asteroides, Rhodococcus equi ;
  • aérobies à Gram - : bacilles à Gram -  non fermentaires (acinetobacter, pseudomonas, etc.), Branhamella catarrhalis, entérobactéries, haemophilus, legionella, neisseria, pasteurella ;
  • anaérobies : Clostridium difficile ;
  • autres : mycobactéries, Ureaplasma urealyticum.

La clindamycine possède une activité in vitro et in vivo sur Toxoplasma gondii.

Par voie cutanée : la clindamycine est un antiacnéique local. Après application cutanée de phosphate de clindamycine, la clindamycine est détectée dans des échantillons de comédons à des teneurs suffisantes pour être active à l'encontre de la plupart des souches de propionibacterium (Propionibacterium acnes). Il y a ainsi une réduction du nombre de Propionibacterium acnes, l'un des facteurs étiologiques de la pathologie, au niveau de la surface de la peau et au sein des follicules. 


Cas d'usage

Par voie systémique, la clindamycine est utilisée dans la prise en charge de :

  • endocardites,
  • infections de la peau et des tissus mous,
  • infections en carcinologie otorhinolaryngologique,
  • infections digestives postopératoires,
  • infections en neurochirurgie, chirurgies d’amputation, digestives, gynécologiques,
  • infections ostéoarticulaires,
  • infections otorhinolaryngologiques,
  • infections respiratoires,
  • infections stomatologiques,
  • infections urogénitales.

Par voie cutanée, la clindamycine est utilisée dans la prise en charge d’acnés.