Amorolfine

Mise à jour : 29 Avril 2014

Mécanisme d'action

L'amorolfine, dérivé de la morpholine, est un antimycosique. Son effet fongistatique et fongicide est fondé sur une altération de la membrane cellulaire fongique dirigée principalement sur la biosynthèse des stérols.

La teneur en ergostérol est réduite. Une accumulation de stérols atypiques conduit à des modifications morphologiques des membranes et organites cellulaires qui provoquent la mort de la cellule fongique.

L'amorolfine possède un large spectre antimycosique. Elle est très efficace contre les agents habituels ou occasionnels d'onychomycoses :

  • les levures : Candida albicans et autres espèces de candida ;
  • les dermatophytes : Trichophyton rubrum, Trichophyton interdigitale et Trichophyton mentagrophytes, autres espèces de trichophyton, Epidermophyton floccosum, microsporum ;
  • les moisissures : scopulariopsis ;
  • les dématiées (champignons noirs) : hendersonula, alternaria, cladosporium ;
  • les espèces peu sensibles : aspergillus, fusarium, mucorales.

Cas d'usage

L'amorolfine est utilisé dans la prise en charge d'onychomycoses.


Médicaments contenant la substance active en association (0)