Ticarcilline

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La ticarcilline est un antibiotique antibactérien de la famille des bêtalactamines du groupe des carboxypénicillines.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes, entérobactéries et Pseudomonas aeruginosa : S <= 16 mg/l et R > 64 mg/l.
 
Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram + : Corynebacterium diphteriae, Listeria monocytogenes, Nocardia asteroides, streptococcus, (en association à l’acide clavulanique : staphylococcus méti-S), Streptococcus pneumoniae ;
  • aérobies à Gram - : acinetobacter, Bordetella pertussis, Citrobacter freundii, enterobacter, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, Morganella morganii, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, providencia, Pseudomonas aeruginosa, salmonella, serratia, shigella, Vibrio cholerae ;
  • anaérobies : actinomyces, Bacteroides fragilis, clostridium, fusobacterium, peptostreptococcus, prevotella.
Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :
  • aérobies à Gram + : Enterococcus faecalis.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram + : Enterococcus faecium, staphylococcus ;
  • aérobies à Gram - : Branhamella catarrhalis, Citrobacter koseri, klebsiella, legionella, Yersinia enterocolitica ;
  • autres : chlamydia, mycobacterium, mycoplasma, rickettsia

La ticarcilline est associé à l'acide clavulanique. D'origine naturelle, produit par Streptomyces clavuligerus,  l'acide clavulanique est un puissant inhibiteur des bêtalactamases produites par des bactéries à Gram + et à Gram -.
Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram + : Corynebacterium diphteriaeListeria monocytogenesNocardia asteroidesstaphylococcus méti-S, streptococcusStreptococcus pneumoniae ;
  • aérobies à Gram - : acinetobacterActinobacillus actinomycetemcomitans,Branhamella catarrhalisBordetella pertussiscapnocytophagaCitrobacter freundii,Citrobacter koserieikenellaenterobacterEscherichia coliHaemophilus influenzaeklebsiellaMorganella morganiiPseudomonas aeruginosaProteus mirabilisProteus vulgarisprovidenciasalmonellaserratiashigellaVibrio choleraeYersinia enterocolitica ;
  • anaérobies : actinomycesbacteroidesClostridium perfringenseubacterium,fusobacteriumpeptostreptococcusporphyromonasprevotellaPropionibacterium acnesveillonella.
Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :
  • aérobies à Gram + :Enterococcus faecalis.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram + : Enterococcus faeciumstaphylococcus méti-R ;
  • aérobies à Gram - : legionella ;
  • autres : chlamydiamycobacteriummycoplasmarickettsia.

Cas d'usage

La ticarcilline est utilisée dans la prise en charge de :

  • endocardites,
  • infections cutanées,
  • infections digestives et/ou biliaires,
  • infections gynécologiques hautes,
  • infections ostéoarticulaires,
  • infections respiratoires,
  • infections urogénitales,
  • septicémies.
En association avec l'acide clavulanique, la ticarcilline est utilisée dans la prise en charge de :
  • infections cutanées,
  • infections digestives et/ou biliaires,
  • infections ostéoarticulaires,
  • infections otorhinolaryngologiques,
  • infections respiratoires,
  • infections urinaires,
  • septicémies.