Tropicamide

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Le tropicamide, parasympathicolytique de synthèse, s'apparente à l'atropine par sa structure et par son action.

La mydriase apparaît 10 minutes après l'instillation d'une goutte de collyre, atteint son maximum après 15 minutes, et se maintient pendant environ 1 heure et demie. Elle diminue ensuite graduellement. La pupille reprend son diamètre initial après 5 à 8 heures.

La paralysie passagère de l'accommodation s'établit dans les 20 à 40 minutes qui suivent 4 à 6 instillations d'une goutte de tropicamide 0,5 % à 5 minutes d'intervalle.

Le moment le plus favorable pour déterminer la réfraction se situe donc vers la 30e minute après la dernière instillation, l'accommodation redevenant normale dans les 4 à 5 heures.


Cas d'usage

Le tropicamide est utilisé dans l’obtention de mydriases à visée diagnostic et thérapeutique.

En association à la phényléphrine, il est également utilisé dans l’obtention de mydriases à visée diagnostic et pré-opératoire.