Substance active atropine

À propos de la substance
Mise à jour : 19 Novembre 2021

Atropine : Mécanisme d'action

L’atropine est un antispasmodique. Elle s'oppose de façon compétitive aux effets muscariniques de l'acétylcholine. Spasmolytique, l’atropine est un antidote des anticholinestérasiques.

Par voie ophtalmique : l'atropine bloque les réponses aux stimulations cholinergiques du sphincter irien et du muscle ciliaire responsable de l'accommodation. Elle produit ainsi une dilatation de la pupille (mydriase) et une paralysie de l'accommodation (cycloplégie). 

Atropine : Cas d'usage

Par voie injectable, l’atropine est utilisée dans la prise en charge de :
  • blocs auriculoventriculaires,
  • bradycardies sinusales,
  • bradycardies vagales,
  • coliques hépatiques,
  • coliques néphrétiques,
  • douleurs spasmodiques des voies digestives,
  • intoxications aiguës par les anticholinestérasiques,
  • intoxications aiguës par les parasympathomimétiques.
Par voie ophtalmique, l’atropine est utilisée dans la prise en charge de :
  • amblyopies,
  • cycloplégies,
  • uvéites.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Atropine sulfate 0,25 mg/ml solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
A VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A03 MEDICAMENTS DES DESORDRES FONCTIONNELS GASTRO-INTESTINAUX
A03B BELLADONE ET DERIVES
A03BA ALCALOÏDES DE LA BELLADONE : AMINES TERTIAIRES
A03BA01 ATROPINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIX

XContre-indication absolueIIIContre-indication relative

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

ATROPINE SULFATE 0,25 mg/ml sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas d'urgence
  • Bloc auriculoventriculaire en réanimation cardiopulmonaire
  • Bradycardie mal tolérée sur le plan hémodynamique
  • Bradycardie sinusale en réanimation cardiopulmonaire
  • Colique hépatique
  • Colique néphrétique
  • Douleur spasmodique des voies digestives
  • Intoxication aiguë par les anticholinestérasiques
  • Prémédication avant anesthésie pour prévenir les réactions vagales
  • Réduction des effets de décurarisation de la néostigmine

Posologie

Unité de prise
ml
  • atropine sulfate : 0.25 mg
Modalités d'administration
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
Posologie
Patient de 1 mois à 2 an(s)
Patient quel que soit le poids
Prémédication avant anesthésie pour prévenir les réactions vagales
Posologie standard
  • Voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • Administrer juste avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Traitement alternatif
  • Voie intramusculaire, voie sous-cutanée
  • Administrer 30 à 60 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Réduction des effets de décurarisation de la néostigmine
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas d'urgence - Bloc auriculoventriculaire en réanimation cardiopulmonaire - Bradycardie mal tolérée sur le plan hémodynamique - Bradycardie sinusale en réanimation cardiopulmonaire
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Intoxication aiguë par les anticholinestérasiques
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des signes cliniques et biologiques
  • Traitement à renouveler si besoin
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Patient de 2 an(s) à 6 an(s)
Patient quel que soit le poids
Prémédication avant anesthésie pour prévenir les réactions vagales
Posologie standard
  • Voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • Administrer juste avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Traitement alternatif
  • Voie intramusculaire, voie sous-cutanée
  • Administrer 30 à 60 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Colique hépatique - Colique néphrétique - Douleur spasmodique des voies digestives
Posologie standard
  • Voie sous-cutanée
  • 0,25 mg en 1 prise ce jour
Réduction des effets de décurarisation de la néostigmine
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas d'urgence - Bloc auriculoventriculaire en réanimation cardiopulmonaire - Bradycardie mal tolérée sur le plan hémodynamique - Bradycardie sinusale en réanimation cardiopulmonaire
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Intoxication aiguë par les anticholinestérasiques
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des signes cliniques et biologiques
  • Traitement à renouveler si besoin
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Patient de 6 an(s) à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Prémédication avant anesthésie pour prévenir les réactions vagales
Posologie standard
  • Voie intraveineuse, voie sous-cutanée
  • Administrer juste avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Traitement alternatif
  • Voie intramusculaire, voie sous-cutanée
  • Administrer 30 à 60 minutes avant l'intervention chirurgicale
  • 0,01 à 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Colique hépatique - Colique néphrétique - Douleur spasmodique des voies digestives
Posologie standard
  • Voie sous-cutanée
  • 0,5 mg 1 fois ce jour
Réduction des effets de décurarisation de la néostigmine
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas d'urgence - Bloc auriculoventriculaire en réanimation cardiopulmonaire - Bradycardie mal tolérée sur le plan hémodynamique - Bradycardie sinusale en réanimation cardiopulmonaire
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Administrer par voie intraveineuse en bolus
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
  • Dose cumulative totale: 0,6 mg
Intoxication aiguë par les anticholinestérasiques
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des signes cliniques et biologiques
  • Traitement à renouveler si besoin
  • 0,02 mg/kg 1 fois ce jour
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Prémédication avant anesthésie pour prévenir les réactions vagales
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,3 à 0,6 mg 1 fois ce jour
Colique hépatique - Colique néphrétique - Douleur spasmodique des voies digestives
Posologie standard
  • Voie sous-cutanée
  • 0,25 à 1 mg toutes les 6 heures
  • Posologie maximale: 2 mg par 24 heures
Réduction des effets de décurarisation de la néostigmine
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,6 à 1,2 mg 1 fois ce jour
Bradycardie mal tolérée sur le plan hémodynamique - Bradycardie sinusale en réanimation cardiopulmonaire
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • Traitement à poursuivre jusqu'à l'obtention d'une réponse hémodynamique satisfaisante
  • 0,5 mg 1 fois ce jour toutes les 2 à 5 minutes
Bloc auriculo-ventriculaire dû à un tonus vagal excessif en cas d'urgence - Bloc auriculoventriculaire en réanimation cardiopulmonaire
Posologie standard
  • Voie intraveineuse
  • 0,5 mg 1 fois ce jour toutes les 3 à 5 minutes
  • Dose cumulative totale: 3 mg
Intoxication aiguë par les anticholinestérasiques
Traitement initial
  • Voie intraveineuse
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des signes cliniques et biologiques
  • Traitement à renouveler si besoin
  • 0,5 à 2 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur éventuel
  • Voie intraveineuse
  • Respecter un intervalle de 5 minutes avec la prise précédente
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des signes cliniques et biologiques
  • 0,5 à 2 mg 1 fois ce jour toutes les 10 à 15 minutes

Mises en garde

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Posologie à adapter à l'état du patient
  • Traitement à arrêter progressivement

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance clinique pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

ATROPINE SULFATE 0,25 mg/ml sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments atropiniques + Anticholinestérasiques
Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité de l'anticholinestérasique par antagonisme des récepteurs de l'acétylcholine par l'atropinique.
Conduite à tenir
Médicaments atropiniques + Médicaments atropiniques
Risques et mécanismesAddition des effets indésirables atropiniques à type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la bouche...
Conduite à tenir
Médicaments atropiniques + Morphiniques
Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Achalasie oesophagienne
  • Asthme
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Cardiomyopathie
  • Choc hémorragique
  • Glaucome à angle fermé
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux atropiniques
  • Iléus paralytique
  • Insuffisance cardiaque
  • Maladie de Basedow
  • Mégacôlon toxique
  • Obstruction intestinale
  • Rectocolite hémorragique
  • Rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques, risque (de)
  • Sténose du pylore
  • Sujet à risque de glaucome à angle fermé
  • Allaitement
IIIHaut
Niveau de gravité: Contre-indication relative

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Arythmie
  • Atonie intestinale du sujet âgé
  • Bloc auriculoventriculaire de haut degré
  • Bronchite chronique
  • Diarrhée
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Etat cardiovasculaire instable
  • Fièvre
  • Hypertension artérielle
  • Hyperthyroïdie
  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance coronarienne
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Intervention chirurgicale cardiaque
  • Maladie de Parkinson
  • Myasthénie
  • Nourrisson de moins de 30 mois
  • Oesophagite due à un reflux gastro-oesophagien
  • Pathologie cérébrale
  • Sujet âgé
  • Sujet de plus de 40 ans
  • Sujet soumis à une forte chaleur
  • Syndrome de Down
  • Tachyarythmie
  • Tachycardie

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIX

XContre-indication absolueIIIContre-indication relative

Risques spécifiques

  • Risque de gastroparésie
  • Risque de reflux gastro-oesophagien
  • Risque de trouble ophtalmique

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIEAnhidrose (Très fréquent)
Eruption cutanée (Très fréquent)
Urticaire (Très fréquent)
Sécheresse cutanée
DIVERSHyperthermie (Fréquent)
IMMUNO-ALLERGOLOGIERéaction anaphylactique (Fréquent) Hypersensibilité (Rare)
NUTRITION, MÉTABOLISME Polydipsie
OPHTALMOLOGIEGlaucome (Fréquent)
Trouble de la vision (Très fréquent)
Hyposécrétion lacrymale
Mydriase
Photophobie
Trouble de l'accommodation
Vision floue
ORL, STOMATOLOGIECongestion nasale (Peu fréquent)
Dysgueusie (Très fréquent)
Vertige (Peu fréquent)
Hyposialie
PSYCHIATRIEEpisode psychotique (Peu fréquent)
Hallucination (Fréquent)
Agitation
Confusion mentale
Insomnie
Irritabilité
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREBouffée de chaleur (Fréquent)
Bradycardie (Fréquent)
Angor (Très rare)
Crise hypertensive (Très rare)
Fibrillation ventriculaire (Très rare)
Arythmie
Bradycardie (exacerbation)
Palpitation
Tachycardie
SYSTÈME DIGESTIFBallonnement (Très fréquent)
Dysphagie (Fréquent)
Iléus paralytique (Fréquent)
Inhibition parasympathique du tractus gastro intestinal (Très fréquent)
Nausée (Très fréquent)
Reflux gastro-oesophagien (Très fréquent)
Vomissement (Fréquent)
Constipation
Hyposécrétion gastrique
Trouble de la déglutition
SYSTÈME NERVEUXAtaxie (Fréquent) Convulsions (Rare)
Somnolence (Rare)
Céphalée
Trouble de la parole
SYSTÈME RESPIRATOIREHyposécrétion bronchique (Très fréquent) Hyperviscosité des sécrétions bronchiques
UROLOGIE, NÉPHROLOGIEImpuissance (Peu fréquent)
Inhibition du contrôle parasympathique de la vessie (Fréquent)
Dysurie
Rétention urinaire

Voir aussi les substances

Atropine sulfate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACD,L-tropate de 3-propanyle sulfate
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:1.5 mg
Parenteral:1.5 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster