Tobramycine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La tobramycine est un antibiotique de la famille des aminosides produit à partir du Streptomyces tenebrarius. Son activité bactéricide est basée principalement sur l’inhibition de la synthèse des protéines, altérant ainsi la perméabilité de la membrane cellulaire, entraînant la rupture progressive de l'enveloppe cellulaire puis éventuellement la mort de la cellule. La tobramycine se lie avec la sous-unité 30S des ribosomes bactériens et bloque la première étape de la synthèse protéique, à savoir l'initiation. Elle possède une action bactéricide à des concentrations égales ou légèrement supérieures aux concentrations inhibitrices.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 4 mg/l et R > 8 mg/l.
 
Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram + : corynebacterium, Listeria monocytogenes, Staphylococcus aureus méticilline-sensible, staphylocoque coagulase-négative méticilline-sensible ;
  • aérobies à Gram - : acinetobacter, Acinetobacter baumannii, Branhamella catarrhalis, campylobacter, Citrobacter freundii, Citrobacter koseri, Enterobacter aerogenes, Enterobacter cloacae, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, klebsiella, Morganella morganii, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, Pseudomonas aeruginosa, salmonella, serratia, shigella, yersinia.
Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :
  • aérobies à Gram - : pasteurella.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram + : entérocoques, Nocardia asteroides, staphylococcus méti-R, streptococcus ;
  • aérobies à Gram - : Alcaligenes denitrificans, Burkholderia cepacia, flavobacterium sp, Providencia stuartii, Stenotrophomonas maltophilia ;
  • anaérobies : bactéries anaérobies strictes ;
  • autres : chlamydia, mycoplasmes, rickettsies.
Ce spectre correspond à celui des formes systémiques de la tobramycine. Avec les présentations pharmaceutiques locales, les concentrations obtenues in situ sont très supérieures aux concentrations plasmatiques. Quelques incertitudes demeurent sur la cinétique des concentrations in situ, sur les conditions physicochimiques locales qui peuvent modifier l'activité de l'antibiotique et sur la stabilité du produit in situ

Cas d'usage

Par voie injectable, la tobramycine est utilisée dans la prise en charge de :

  • endocardites,
  • infections articulaires,
  • infections cutanées et des tissus mous,
  • infections digestives et/ou intra-abdominales,
  • infections documentées à germe sensible,
  • infections méningées,
  • infections bronchopulmonaires dans la mucoviscidose,
  • infections bronchopulmonaires nosocomiales,
  • infections respiratoires,
  • infections urinaires,
  • infections urogénitales,
  • septicémies.
Par voie locale, la tobramycine est utilisée dans la prise en charge d’infections bactériennes et inflammatoires de l’œil ou de ses annexes.

Par voie inhalée, la tobramycine est utilisée dans la prise en charge d’infections pulmonaires chroniques dues à Pseudomonas aeruginosa chez des patients atteints de mucoviscidose.