Rifamycine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La rifamycine est un antibiotique antibactérien actif par voie locale sur la plupart des germes pathogènes Gram+ et Gram-. L'activité de la rifamycine s'exerce au niveau de l'ARN-polymérase ADN-dépendante par formation d'un complexe stable provoquant l'inhibition de la croissance des bactéries.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes :

  • staphylococcus spp : S ≤ 0,5 mg/l et R > 16 mg/l ;
  • autres bactéries : S  4 mg/l et R > 16 mg/l.
Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram + : Bacillus anthracis, Listeria monocytogenes, Rhodococcus equi, Staphylococcus aureus méti-S, staphylococcus méti-R, staphylococcus à coagulase négative, streptocoques A, B, C, G, Streptococcus pneumoniae, Streptocoques viridans ou non groupables ;
  • aérobies à Gram - : Branhamella catarrhalis, brucella, Haemophilus influenzae, Haemophilus ducreyi, Neisseria gonorrhoeae, Neisseria meningitidis, pasteurella ;
  • anaérobies : bacteroides, Clostridium difficile, Clostridium perfringens, fusobacterium, peptostreptococcus, Propionibacterium acnes ;
  • autres : Chlamydia trachomatis, Chlamydia psittaci, Coxiella burnettii, legionella, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium tuberculosis, autres mycobactéries du complexe tuberculosis.
Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :
  • aérobies à Gram + : entérocoques.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram - : entérobactéries, mycobactéries atypiques (sauf Mycobacterium kansasii), pseudomonas.
Il n'a jamais été signalé à ce jour de résistance plasmidique transférable, ni d'enzyme inactivante. La résistance est de type chromosomique en un seul échelon. L'apparition de mutants résistants sous monothérapie rend obligatoire l'association à un autre antibiotique actif (une monothérapie ne pourrait être envisagée qu'en cas d'administration de très courte durée, n'excédant pas 2 jours, comme dans le cas de la prophylaxie de la méningite à méningocoque).

Cas d'usage

Par voie ophtalmique, la rifamycine est utilisée dans la prise en charge de :
  • conjonctivites allergiques,
  • kératites bactériennes,
  • ulcères cornéens.
Par voie auriculaire, la rifamycine est utilisée dans la prise en charge de suppurations auriculaires.


Médicaments contenant la substance active en association (0)