Acide ascorbique

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

L’acide ascorbique ou vitamine C est une vitamine hydrosoluble.

La carence en vitamine C provoque le scorbut, qui se manifeste chez l'adulte par une gingivite accompagnée d'hémorragies à localisations diverses.

La vitamine C intervient également dans diverses réactions d'oxydoréduction cellulaire. 


Cas d'usage

L’acide ascorbique, seul ou en association au sodium ascorbate, est utilisé dans la prise en charge de :
  • asthénies,
  • carences en vitamine C.

En association à la chlorphénamine et au paracétamol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • grippes,
  • rhinopharyngites aiguës.

En association au calcium et à la DL-lysine, ou à l’arginine, ou à la caféïne et au glucuronamide, ou au thiamine et à l’inositocalcium, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge d’asthénies.

En association au paracétamol et à la phéniramine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • fièvres,
  • rhinopharyngites.
En association à l’acide acétylsalicylique, à l’acide acétylsalicylique et à la caféine, ou au paracétamol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :
  • douleurs d’intensité légère à modérée,
  • fièvres.

En association à la chlorhexidine et à la tétracaïne, ou à la lidocaïne et au cétylpyridium, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge d’affections buccopharyngées.

En association à la quinine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de crampes musculaires.

En association aux citroflavonoïdes, ou au rutoside et à l’alpha-tocophérol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • hémorroïdes,
  • insuffisances veinolymphatiques,
  • rétinopathies vasculaires.

En association au fragon et à l’hespéridine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • hémorroïdes,
  • insuffisances veinolymphatiques.