Substance active acide ascorbique

À propos de la substance
Mise à jour : 21 septembre 2021

Acide ascorbique : Mécanisme d'action

L’acide ascorbique ou vitamine C est une vitamine hydrosoluble.

La carence en vitamine C provoque le scorbut, qui se manifeste chez l'adulte par une gingivite accompagnée d'hémorragies à localisations diverses.

La vitamine C intervient également dans diverses réactions d'oxydoréduction cellulaire. 

Acide ascorbique : Cas d'usage

L’acide ascorbique, seul ou en association au sodium ascorbate, est utilisé dans la prise en charge de :
  • asthénies,
  • carences en vitamine C.

En association à la chlorphénamine et au paracétamol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • grippes,
  • rhinopharyngites aiguës.

En association au calcium et à la DL-lysine, ou à l’arginine, ou à la caféïne et au glucuronamide, ou au thiamine et à l’inositocalcium, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge d’asthénies.

En association au paracétamol et à la phéniramine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • fièvres,
  • rhinopharyngites.
En association à l’acide acétylsalicylique, à l’acide acétylsalicylique et à la caféine, ou au paracétamol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :
  • douleurs d’intensité légère à modérée,
  • fièvres.

En association à la chlorhexidine et à la tétracaïne, ou à la lidocaïne et au cétylpyridium, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge d’affections buccopharyngées.

En association à la quinine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de crampes musculaires.

En association aux citroflavonoïdes, ou au rutoside et à l’alpha-tocophérol, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • hémorroïdes,
  • insuffisances veinolymphatiques,
  • rétinopathies vasculaires.

En association au fragon et à l’hespéridine, l’acide ascorbique est utilisé dans la prise en charge de :

  • hémorroïdes,
  • insuffisances veinolymphatiques.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Acide ascorbique 1 g comprimé effervescent

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
A VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A11 VITAMINES
A11G ACIDE ASCORBIQUE (VIT C), ASSOCIATIONS INCLUSES
A11GA ACIDE ASCORBIQUE (VIT C), NON ASSOCIEE
A11GA01 ASCORBIQUE ACIDE (VIT C)
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

ACIDE ASCORBIQUE 1 g cp efferv

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Asthénie, traitement adjuvant (de l')
  • Carence en vitamine C

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • acide ascorbique : 1 g
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • A dissoudre avant administration
  • Ne pas administrer en fin de journée
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Asthénie, traitement adjuvant (de l') - Carence en vitamine C
  • Posologie standard
  • 1 comprimé 1 fois par jour
Durées absolues de traitement

Ne pas dépasser 1 mois de traitement.

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Ne pas administrer en fin de journée

Mises en garde

  • A dissoudre avant administration
  • Durée du traitement limitée à 1 mois
  • Réservé à l'adulte
  • Tenir compte de tous les apports en vitamine C provenant des autres sources
  • Traitement à réévaluer en cas d'absence d'amélioration des symptômes après 1 mois de traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

ACIDE ASCORBIQUE 1 g cp efferv
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Acide ascorbique + Ciclosporine (voie systémique)
Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations sanguines de la ciclosporine, notamment en cas d'association avec la vitamine E.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hémochromatose
  • Hyperoxalurie
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine < 30 ml/min
  • Lithiase urinaire oxalocalcique
  • Lithiase urinaire oxalocalcique, antécédent (de)
  • Surcharge martiale
  • Thalassémie

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Antécédent de lithiase urinaire
  • Cystinurie
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Gastrite
  • Goutte
  • Goutte, antécédent
  • Hyperoxalurie, antécédent (d')
  • Insuffisance rénale
  • Lithiase urinaire
  • Patient traité à posologie élevée
  • Traitement prolongé à posologie élevée
  • Trouble du métabolisme du fer
  • Ulcère gastroduodénal évolutif
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE Eruption cutanée
Urticaire
HÉMATOLOGIE Hémolyse
ORL, STOMATOLOGIE Sensation de vertige
PSYCHIATRIE Trouble du sommeil
SYSTÈME DIGESTIF Brûlure épigastrique
Crampe abdominale
Diarrhée
Douleur abdominale
Nausée
Trouble digestif
Vomissement
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Couleur de l'urine (modification)
Irritation vésicale
Lithiase cystinique
Lithiase oxalique
Lithiase urinaire
Lithiase urique
Trouble urinaire

Voir aussi les substances

Acide ascorbique

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC3-oxo-L-gulofuranolactone (forme énol)
Synonymesascorbic acid, cevitamic acid, L-ascorbic acid
Actualités liées19
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster