Minoxidil

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

L'efficacité et la tolérance chez les sujets âgés de moins de 18 ans et de plus de 65 ans n'ont pas été étudiées.

Appliqué par voie cutanée, le minoxidil stimule la croissance des kératinocytes in vitro et in vivo et la pousse des cheveux chez certains sujets présentant une alopécie androgénétique. L'apparition de ce phénomène a lieu après environ 4 mois (ou davantage) d'utilisation du produit et varie en fonction des sujets.

A l'arrêt du traitement, la repousse cesse et un retour à l'état initial est prévisible sous 3 ou 4 mois. Le mécanisme précis d'action n'est pas connu. L'application topique de minoxidil au cours des essais cliniques contrôlés chez des patients normotendus ou hypertendus n'a pas donné lieu à l'observation de manifestations systémiques liées à une absorption du minoxidil.

Par voie orale, le minoxidil diminue les composantes systolique et diastolique de l'hypertension artérielle. La réduction de la pression artérielle résulte d'une relaxation sélective des fibres musculaires lisses des artérioles périphériques. Le minoxidil est particulièrement indiqué comme traitement de l'hypertension artérielle permanente, car cette maladie se caractérise par des résistances artériolaires périphériques élevées.

Le minoxidil n'a pas d'action stimulante directe sur le coeur ni sur la réabsorption hydrosodée par le rein. Cependant, son administration s'accompagne d'une élévation réflexe du débit cardiaque, d'une rétention hydrosodée et d'une élévation de l'activité rénine plasmatique. Ces effets sont réduits par l'administration simultanée de diurétiques et bêtabloquants.


Cas d'usage

Par voie cutanée, le minoxidil est utilisé dans la prise en charge d'alopécies.

Par voie orale, il est utilisé dans la prise en charge d'hypertensions artérielles.



Médicaments contenant la substance active en association (0)