Certaines fonctionnalités avancées du site sont temporairement indisponibles.

Nos équipes font le maximum pour résoudre ce problème rapidement. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

Azacitidine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

L'azacitidine pourrait exercer ses effets antinéoplasiques par des mécanismes multiples comprenant une cytotoxicité directe à l'encontre des cellules hématopoïétiques anormales de la moelle osseuse et une hypométhylation de l'ADN (acide désoxyribonucléique). Les effets cytotoxiques de l'azacitidine pourraient résulter de mécanismes multiples, comprenant l'inhibition de la synthèse de l'ADN, de l'ARN (acide ribonucléique) et de protéines, son incorporation dans l'ARN et l'ADN, et l'activation des voies de dégradation de l'ADN. Les cellules non prolifératives sont relativement insensibles à l'azacitidine. L'incorporation de l'azacitidine dans l'ADN entraîne l'inactivation des ADN méthyltransférases, ce qui engendre une hypométhylation de l'ADN. L'hypométhylation de l'ADN des gènes impliqués dans la régulation du cycle cellulaire normal, la différentiation et les voies de l'apoptose, qui présentent une méthylation aberrante, peut entraîner une réexpression des gènes suppresseurs de tumeurs et une restauration de leurs fonctions.

L'importance relative de l'hypométhylation de l'ADN par rapport à la cytotoxicité ou aux autres activités de l'azacitidine en termes de résultats cliniques observés n'a pas été établie.  


Cas d'usage

L’azacitidine est utilisée dans la prise en charge de :

  • leucémies,
  • syndromes myélodysplasiques. 


Médicaments contenant la substance active en association (0)

Monographies disponibles

Substance citée dans