Acides gras oméga 3

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Les acides gras polyinsaturés de la série oméga-3, acide eicosapentaénoïque (EPA) et acide docosahexaénoïque (DHA), sont des acides gras essentiels.

Ils ont un effet sur les lipides sériques, entraînant une baisse du taux de triglycérides secondaire à la baisse des VLDL (lipoprotéines de très faible densité), ainsi que sur l'hémostase et la pression artérielle.

Les acides gras oméga-3 diminuent la synthèse hépatique des triglycérides, car l'EPA et le DHA sont de mauvais substrats pour les enzymes de la synthèse des triglycérides et inhibent l'estérification d'autres acides gras.

L'augmentation de la ß-oxydation des acides gras dans les peroxysomes hépatiques contribue également à la diminution des triglycérides en réduisant la quantité d'acides gras libres disponibles pour leur synthèse. L'inhibition de cette synthèse conduit à une diminution des VLDL (Very-Low Density Lipoprotein).

Les acides gras oméga-3 augmentent le LDL (Low-Density Lipoprotein)-cholestérol chez certains patients souffrant d'hypertriglycéridémie. L'augmentation des taux de HDL (High-Density Lipoprotein)-cholestérol est modeste, significativement plus faible que celle observée après administration de fibrates, et non constante.

L'effet hypolipémiant à long terme (au-delà de 1 an) n'est pas connu.


Cas d'usage

Les acides gras oméga-3 sont utilisés dans la prise en charge de :
  • hypertriglycéridémies,
  • postinfarctus du myocarde.