Darbépoétine alfa

Mise à jour : 02 Février 2015

Mécanisme d'action

La darbépoétine est un stimulant de l'érythropoïèse.
 
L'érythropoïétine humaine est une hormone glycoprotéique endogène. Elle constitue le principal régulateur de l'érythropoïèse par son interaction spécifique avec le récepteur de l'érythropoïétine sur les cellules souches de la lignée érythrocytaire de la moelle osseuse. L'érythropoïétine est sécrétée et régulée principalement par le rein en réponse à des modifications de l'oxygénation tissulaire. Chez les patients insuffisants rénaux chroniques, la production de l'érythropoïétine endogène est altérée et la cause principale de leur anémie est une déficience en érythropoïétine. Chez les patients cancéreux recevant une chimiothérapie, l'étiologie de l'anémie est multifactorielle. Chez ces patients, un déficit en érythropoïétine et une diminution de la réponse des cellules souches de la lignée érythrocytaire à l'érythropoïétine endogène contribuent tous deux significativement à leur anémie.

La darbépoétine alfa stimule l'érythropoïèse selon le même mécanisme que celui de l'hormone endogène. La darbépoétine alfa possède 5 chaînes N-glucidiques alors que l'hormone endogène et l'érythropoïétine humaine recombinante (r-HuEPO) n'en ont que 3. Les résidus osidiques additionnels sont, d'un point de vue moléculaire, indistincts de ceux de l'hormone endogène. En raison de sa plus grande teneur glucidique, la darbépoétine alfa a une demi-vie terminale plus longue que celle de la r-HuEPO et, par conséquent, une plus grande activité in vivo. Malgré ces modifications moléculaires, la darbépoétine alfa conserve sa spécificité très étroite pour le récepteur de l'érythropoïétine.  


Cas d'usage

La darbépoétine est utilisée dans la prise en charge de :
  • anémies dues à une insuffisance rénale chronique, dues à une chimiothérapie,
  • stimulations de l’érythropoïèse. 


Médicaments contenant la substance active en association (0)