Lithium

Mise à jour : 02 Juin 2014

Mécanisme d'action

En oligothérapie, le lithium, élément minéral trace a une action sur le système nerveux.

En psychiatrie, le lithium est un normothymique (régulateur de l'humeur).

En dermatologie, les mécanismes d'action du lithium dans le traitement de la dermite séborrhéique sont incomplètement connus. Les données in vitro montrent que le lithium présente :

  • Une action antifongique sur Malassezia furfur, qui serait liée à l'inhibition par le lithium de la production d'acides gras libres à partir des phospholipides membranaires.
  • Une activité anti-inflammatoire, d'une part, en diminuant la production des leucotriènes et des prostaglandines par blocage des acides gras libres, notamment l'acide arachidonique, et d'autre part, en augmentant la production de l'interleukine 10 et en diminuant l'expression des Toll Like Récepteurs TLR2 et TLR4 kératinocytaires par la voie de l'immunité innée cutanée.
    Toutefois, il n'est pas clairement démontré que les modifications métaboliques observées (augmentation de L'IL 10 et diminution des TLR2 et TLR4) soient corrélées à un effet thérapeutique.


 


Cas d'usage

Par voie orale, le lithium est utilisé dans la prise en charge de :

  • troubles du sommeil,
  • irritabilités,
  • états maniaques ou hypomaniaques,
  • troubles bipolaires,
  • troubles schizo-affectifs.

Par voie cutanée, le lithium est utilisé dans la prise en charge de dermites séborrhéiques.



Médicaments contenant la substance active en association (0)