Acide acétylsalicylique

Mise à jour : 12 Mars 2013

Mécanisme d'action

L'acide acétylsalicylique appartient au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ayant des propriétés antalgiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. Son mécanisme d'action repose sur l'inhibition irréversible des enzymes cyclo-oxygénase impliquées dans la synthèse des prostaglandines.

L'acide acétylsalicylique inhibe également l'agrégation plaquettaire en bloquant la synthèse plaquettaire du thromboxane A2. 


Cas d'usage

L’acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge de :
  • accidents ischémiques myocardiques,
  • accidents thromboemboliques artériels,
  • accidents vasculaires cérébraux,
  • affections rhumatismales,
  • angioplasties coronaires,
  • angors instables,
  • douleurs d’intensité légère à intense,
  • fièvre,
  • infarctus du myocarde en phase aiguë.
L'acide acétylsalicylique est utilisé, seul ou en association avec l’acide ascorbique, la caféine, la caféine et l’acide ascorbique, le paracétamol et la codéine, dans la prise en charge de :
  • douleurs d’intensité légère à modérée,
  • fièvre.

En association avec le clopidogrel, l'acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge d’athérothromboses.

En association avec la caféine et la codéine, l'acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge de douleurs modérées à intenses.

Seule ou en association au dipyramidol, l'acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge de la prévention d’accidents vasculaires cérébraux.

En association avec le métoclopramide, l'acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge de migraines.

En association avec la pravastatine, l’acide acétylsalicylique est utilisé dans la prise en charge de préventions de complications de pathologies artérielles  ischémiques.