En pratique : voyager si l'on est diabétique

Mis à jour : Lundi 13 Décembre 2010

SOMMAIRE Patient

Bon à savoir avant de partir lorsqu'on est diabétique

  • Pendant le voyage et sur place, il vous faudra conserver vos médicaments à bonne température :
    • pour l’insuline entamée : environ 25 °C, à l’abri de la lumière ;
    • pour le stock d'insuline : si possible entre 2 °C et 8 °C, mais une rupture de la chaîne du froid pendant quelques heures ou quelques jours est sans conséquences réelles (si vous utilisez une glacière, évitez le contact avec les blocs de glace, car l’insuline ne doit pas être congelée) ;
    • attention, au cours d’un voyage en avion, l’insuline ne pourra pas être mise dans la soute à bagage où les températures trop extrêmes peuvent la détruire.
  • L’adaptation à la cuisine locale va probablement modifier vos apports alimentaires. Il vous faudra donc repérer les féculents locaux et les intégrer à votre alimentation. Vous éviterez de consommer des fruits sucrés et des mets trop épicés. Votre glycémie devra être contrôlée plus fréquemment et votre dose d’insuline adaptée en conséquence. Soyez conscient que la dépense physique en voyage est habituellement plus importante que celle de votre vie habituelle : votre consommation de glucose sera donc souvent augmentée, avec des besoins moindres en insuline.
  • Lorsque vous serez sur place, vous devrez boire régulièrement et abondamment sans abuser des sodas, des jus de fruits ou des boissons alcoolisées.
  • En cas de diarrhée, vous devrez boire abondamment et manger du riz bien cuit qui vous apportera les glucides nécessaires.
  • Il vous faudra prendre soin de votre peau et de vos pieds. Pour cela, vous éviterez de marcher pieds nus. En cas de plaie, vous nettoierez et désinfecterez immédiatement.
  • Pour tout problème de santé, vous devrez consulter un médecin.
  • Si vous voyagez seul, pensez à prévenir dès votre arrivée le personnel de l’hôtel ou du club de votre diabète.
  • Si vous vous faites prescrire de l’insuline sur place, il vous faudra vérifier que celle-ci est dosée à 100 U/ml (U100) comme en France. Certains pays commercialisent encore de l’insuline à 40 U/ml (U40).

Ce que vous devez emporter si vous êtes diabétique

  • Vos médicaments avec leur emballage et votre matériel (seringues, stylos à insuline, etc) répartis dans deux bagages. Gardez une trousse complète de secours sur vous en permanence. Attention, dans un pays lointain, l’utilisation de seringues est plus sûre que celle de stylos. Emportez toujours des seringues et de l’insuline « classique » à utiliser en cas de dysfonctionnement de votre stylo. Pensez à prendre un conditionnement isotherme. Prévoyez une dizaine de jours de traitement en plus de la durée de votre séjour.
  • Une ordonnance de secours pour vos médicaments (rédigée en DCI) et les certificats médicaux attestant de votre diabète et de son traitement (justifiant l’utilisation d’aiguilles et de seringues). Demandez à votre médecin de rédiger ces papiers en double, dont une version en anglais.
  • N’oubliez pas de contrôler et de nettoyer votre lecteur de glycémie. Emportez des bandelettes de contrôle glycémique, urinaire et de cétonurie à lecture visuelle, en cas de panne de votre lecteur.
  • Quelques provisions sucrées (sucres, biscuits, fruits secs, etc.).
  • Les coordonnées d’un médecin compétent en diabétologie, d’un centre de diabétologie ou d’un centre de soins sur place ; demandez à votre médecin s’il a un correspondant sur place.
  • Les coordonnées d’une association de diabétiques dans le pays ; renseignez-vous auprès de l’Association française des diabétiques.
  • Gardez toujours votre carte de diabétique sur vous. Libellée en anglais, elle indique notamment votre mode de traitement.
  • Les coordonnées de l’ambassade de France ou des services consulaires.
  • Au besoin, votre carte européenne d’Assurance maladie.
  • Le numéro téléphonique de l’assistance de l’assurance de rapatriement sanitaire que vous aurez pris soin de contracter avant de partir ; vérifiez que votre contrat n’exclut pas les diabétiques.
La trousse de voyage du patient diabétique
  • Traitements (dix jours de plus que la durée prévue du voyage) : insuline habituelle + insuline ordinaire, avec les certificats médicaux, une ordonnance de secours et la carte de diabétique.
  • Stylo à insuline, seringues et aiguilles.
  • Bandelettes glycémiques, glycosuriques et cétonuriques.
  • Lecteur de glycémie contrôlé, autopiqueur, lancettes.
  • Sucre, soluté glucosé ou glucagon. Ce dernier étant soumis à des conditions de conservation spécifiques, consultez votre médecin.
  • Coffret isotherme (un thermos peut faire l’affaire).
  • Trousse de secours contenant quelques jours de traitement et le matériel de contrôle de la glycémie (à garder sur soi en permanence).
  • Coton et alcool, désinfectants et autres produits de base de la trousse du voyageur.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Dernières actualités
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster