Le vaccin contre Hæmophilus (Hib)

Mis à jour : Lundi 15 Novembre 2021

SOMMAIRE Patient

La bactérie Hæmophilus influenzae de type B (Hib) était, il y a encore quelques années, la principale cause de méningite bactérienne chez l’enfant de moins de cinq ans. Grâce à la vaccination, cette maladie grave est devenue très rare.

Qu’est-ce que l’infection à Hib ?

L’Hæmophilus influenzae de type B (Hib) est une bactérie transmise par les gouttelettes de salive des personnes infectées. Les enfants de moins de cinq ans sont les cibles privilégiées de cette bactérie. Chaque année en France, l’infection à Hib touche environ mille enfants, provoquant des symptômes graves : méningites, infections des articulations et des poumons, etc. Plus de la moitié de ces infections sont des méningites aux séquelles parfois lourdes (10 à 15 % de surdité). Ces infections sont difficiles à soigner avec des antibiotiques, les bactéries responsables devenant de plus en plus résistantes. La guérison complète peut demander plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Pourquoi vacciner contre les infections à Hæmophilus influenzae ?

Grâce à la généralisation de la vaccination contre les infections à Hib (3 injections durant la 1re année de vie), le nombre de cas d’infections graves à Hæmophilus influenzae de type b a très fortement diminué. Le succès de cette prévention est lié au fait que 95 % des formes graves sont causées par le type b (Hib) et que, ce sérotype ne s'est que peu modifié avec le temps. Pour les méningites, qui touchent essentiellement le petit enfant, 500 à 700 cas étaient recensés chaque année avant la vaccination qui a débuté en 1992, contre moins de cinq cas par an depuis 2012.
Pour en savoir plus : Des vaccins indispensables, mais de mise au point ou d’évaluation plus complexes, 10/2021

La vaccination anti-Hib, auparavant recommandée, est désormais obligatoire pour tous les nourrissons nés après le 1er janvier 2018.

Le vaccin contre les infections à Hæmophilus influenzae de type B (Hib)

Le vaccin contre les infections à Hib est composé de fragments d'Haemophilus influnzae de type B. Il est le plus souvent associé aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche et, éventuellement, l’hépatite B. Ces vaccins combinés ont été développés spécialement pour les nourrissons. Ils peuvent provoquer des réactions locales (rougeur, tuméfaction, douleur au point d'injection) ou une réaction plus générale (par exemple de la fièvre, généralement moins de 39° C). Ces réactions se manifestent en général 24 à 48 heures après la vaccination et disparaissent très vite.

Ces vaccins sont pris en charge à 65 % par l’Assurance maladie. L’acte de vaccination lui-même (la consultation et l’injection) est remboursé à 100 % par l’Assurance maladie. Les centres de la PMI (Protection maternelle et infantile) vaccinent gratuitement sans que les parents aient à apporter le vaccin avec eux.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mars 2022
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B
Vaccins : infections à Haemophilus influenzae type b
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

La vaccination contre les infections à Hib en pratique

La vaccination contre les infections à Hib du nourrisson comporte une dose à 2 mois et à 4 mois avec un vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche, puis une dose de rappel à 11 mois. Un rattrapage est possible avec jusqu’à l’âge de 5 ans, à raison de 2 doses et un rappel chez le nourrisson entre 6 et 12 mois. Et une seule dose pour les enfants entre 1 et 5 ans. La vaccination des enfants de plus de cinq ans n’est pas nécessaire.

Une fièvre élevée ou une maladie aiguë ne contre-indique pas la vaccination mais peuvent conduire le médecin à différer la vaccination de quelques jours. Néanmoins, de banales rhinopharyngites ne justifient pas la prise de retard dans le programme de vaccination infantile.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster