Substance active vénétoclax

À propos de la substance
Mise à jour : 01 février 2017

Vénétoclax : Mécanisme d'action

Le vénétoclax est un puissant inhibiteur sélectif de la protéine anti-apoptotique BCL-2 (B-cell lymphoma 2). Une surexpression de BCL-2 a été mise en évidence dans les cellules leucémiques (LLC) où elle agit en tant que médiateur de la survie tumorale et a été associée à la résistance à la chimiothérapie. Le vénétoclax se lie directement au sillon de liaison du domaine BH3 de BCL-2, en déplaçant les protéines pro-apoptotiques contenant le motif BH3 telles que BIM, pour initier la perméabilisation de la membrane mitochondriale externe (MOMP, mitochondrial outer membrane permeabilization), l'activation des caspases et l'apoptose. Dans les études précliniques, le vénétoclax a exercé une activité cytotoxique sur les cellules tumorales surexprimant BCL-2.

 

Vénétoclax : Cas d'usage

Le vénétoclax est utilisé dans la prise en charge de leucémies lymphoïdes chroniques (LLC).

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Vénétoclax 10 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
L ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 ANTINEOPLASIQUES
L01X AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX52 VENETOCLAX
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

VENETOCLAX 10 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Leucémie aiguë myéloblastique
  • Leucémie aiguë myéloblastique chez l'adulte non éligible à une chimiothérapie intensive, trt associé
  • Leucémie lymphoïde chronique
  • Leucémie lymphoïde chronique avec délétion 17p ou mutation TP53 et non éligible à un autre trt
  • Leucémie lymphoïde chronique, traitement de 2e intention (de la)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • vénétoclax : 10 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer entier
  • Administrer pendant le repas
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose si oubli > 8 heures
  • En cas d'oubli : prendre la dose si oubli ≤ 8 heures
  • En cas de vomissement, ne pas prendre une autre dose puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • Posologie à adapter en fonction de la toxicité
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Leucémie lymphoïde chronique
Traitement phase 1
  • Administrer le matin
  • 20 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 2
  • Administrer le matin
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 3
  • Administrer le matin
  • 100 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 4
  • Administrer le matin
  • 200 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 5
  • Administrer le matin
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 6
  • Dans le cas de : Association au obinutuzumab
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 24 semaines
Traitement phase 7
  • Dans le cas de : Monothérapie
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 24 semaines
Leucémie lymphoïde chronique, traitement de 2e intention (de la)
Traitement phase 1
  • Administrer le matin
  • 20 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 2
  • Administrer le matin
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 3
  • Administrer le matin
  • 100 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 4
  • Administrer le matin
  • 200 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 5
  • Administrer le matin
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 6
  • Dans le cas de : Association avec le rituximab
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 24 mois
Leucémie lymphoïde chronique avec délétion 17p ou mutation TP53 et non éligible à un autre trt
Traitement phase 1
  • Administrer le matin
  • 20 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 2
  • Administrer le matin
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 3
  • Administrer le matin
  • 100 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 4
  • Administrer le matin
  • 200 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 5
  • Administrer le matin
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Traitement phase 6
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • 400 mg 1 fois par jour
Leucémie aiguë myéloblastique
Traitement phase 1
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • Administrer le matin
  • 100 mg 1 fois ce jour
Traitement phase 2
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • Administrer le matin
  • 200 mg 1 fois ce jour
Traitement d'entretien
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • Administrer le matin
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • 400 mg 1 fois par jour
Leucémie aiguë myéloblastique chez l'adulte non éligible à une chimiothérapie intensive, trt associé
Traitement phase 1
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • 100 mg 1 fois ce jour
Traitement phase 2
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • 200 mg 1 fois ce jour
Traitement d'entretien
  • Dans le cas de : Association à l'azacitidine
  • Traitement à poursuivre jusqu'à la progression de la maladie ou la survenue de toxicité intolérable
  • 400 mg 1 fois par jour

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer pendant le repas

Mises en garde

  • Administrer entier
  • Assurer une hydratation correcte avant et pendant le traitement
  • En cas de vomissement, ne pas prendre une autre dose puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • En cas d'oubli : prendre la dose si oubli <= 8 heures
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : envisager une conservation du sperme avant le début du traitement
  • Interaction phytothérapique : millepertuis
  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traitement prophylactique hypo-uricémiant à associer
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt et au moins 1 mois après l'arrêt du trt

Surveillances du traitement

  • Surveillance clinique pendant le traitement
  • Surveillance de la calcémie avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction rénale avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la kaliémie avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la phosphatémie avant et pendant le traitement
  • Surveillance par une évaluation de la charge tumorale avant la mise en route du traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

VENETOCLAX 10 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Vénétoclax + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesAugmentation très importante des concentrations de vénétoclax par diminution de son métabolisme hépatique, avec risque de majoration de la toxicité, notamment hématologique.
Conduite à tenirContre-indication: pendant la phase de titration. Précaution d'emploi: réduction de posologie de 75% en phase de stabilisation.
Vénétoclax + Millepertuis (voie orale)
Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de vénétoclax, avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir
Vénétoclax + Ritonavir
Risques et mécanismesAugmentation très importante des concentrations de vénétoclax par diminution de son métabolisme hépatique, avec risque de majoration de la toxicité, notamment hématologique.
Conduite à tenirContre-indication: pendant la phase de titration. Précaution d'emploi: réduction de posologie de 75% en phase de stabilisation.
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Vénétoclax + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de vénétoclax, avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir
Vénétoclax + Inducteurs enzymatiques (sauf anticonvulsivants)
Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de vénétoclax, avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir
Vénétoclax + Pamplemousse (jus et fruits)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations de vénétoclax, avec risque de majoration des effets indésirables.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
Vénétoclax + Amiodarone
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables du vénétoclax par diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment hématologique, et adaptation de la posologie du vénétoclax.
Vénétoclax + Diltiazem (voie systémique)
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables du vénétoclax par diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment hématologique, et adaptation de la posologie du vénétoclax.
Vénétoclax + Vérapamil (voie systémique)
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables du vénétoclax par diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment hématologique, et adaptation de la posologie du vénétoclax.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Insuffisance hépatique modérée à sévère
  • Insuffisance rénale
  • Masse tumorale importante
  • Splénomégalie
  • Sujet à risque de syndrome de lyse tumorale
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Taux élevé de cellules tumorales circulantes
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de neutropénie
  • Risque de septicémie
  • Risque de syndrome de lyse tumorale
  • Risque d'infection

Interactions alimentaires

  • Carambole
  • Jus de pamplemousse
  • Orange amère

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRECréatininémie (augmentation) (Fréquent)
Hyperbilirubinémie (Très fréquent)
Hyperkaliémie (Très fréquent)
Hyperphosphatémie (Très fréquent)
Hyperuricémie (Fréquent)
Hypocalcémie (Très fréquent)
Hypokaliémie (Très fréquent)
Lymphopénie (Très fréquent)
Neutropénie (Très fréquent)
Leucocytose
CANCEROLOGIESyndrome de lyse tumorale (Fréquent)
DIVERSAsthénie (Très fréquent)
Douleur des membres inférieurs (Peu fréquent)
Fatigue (Très fréquent)
Neutropénie fébrile (Fréquent)
HÉMATOLOGIEAnémie (Très fréquent)
Hémorragie (Très fréquent)
Thrombopénie (Très fréquent)
HÉPATOLOGIECholécystite (Fréquent)
Lithiase biliaire (Fréquent)
INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE Bactériémie
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉESepticémie (Fréquent)
NUTRITION, MÉTABOLISMEAppétit diminué (Très fréquent)
Poids (diminution) (Très fréquent)
ORL, STOMATOLOGIESensation de vertige (Très fréquent)
Stomatite (Très fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREHypotension artérielle (Très fréquent)
Syncope (Très fréquent)
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Très fréquent)
Diarrhée (Très fréquent)
Douleur abdominale (Très fréquent)
Nausée (Très fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDouleur articulaire (Très fréquent)
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Peu fréquent)
SYSTÈME RESPIRATOIREDyspnée (Très fréquent)
Infection des voies respiratoires supérieures (Très fréquent)
Pneumonie (Très fréquent)
UROLOGIE, NÉPHROLOGIEInfection urinaire (Fréquent)

Voir aussi les substances

Vénétoclax

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC4-(4-{[2-(4-chlorophényl)-4,4-diméthylcyclohex-1-én- 1-yl]méthyl}pipérazin-1-yl)-N-[(3-nitro-4-{[(oxan- 4-yl)méthyl]amino}phényl)sulfonyl]-2-[(1H-pyrrolo[2,3-b]pyridin- 5-yl)oxy]benzamide
Synonymesvenetoclax
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster