Substance active toxine botulinique

À propos de la substance
Mise à jour : 10 février 2015

Toxine botulinique : Mécanisme d'action

La toxine botulinique de type A est produite par Clostridium botulinum. Elle bloque la libération d'acétylcholine dans la jonction neuromusculaire, entraînant une dégénérescence des terminaisons nerveuses et donc une paralysie. Après un certain temps, la formation de nouvelles terminaisons rétablit une conduction normale.

Le principal effet pharmacodynamique de la toxine botulinique de type A est lié à la dénervation chimique du muscle traité, conduisant à une diminution mesurable du potentiel d'action musculaire provoquant une diminution localisée, voire une paralysie, de l'activité musculaire.

Le mécanisme d'action de la toxine botulinique de type A sur les terminaisons nerveuses cholinergiques peut être décrit par un procédé séquentiel en quatre temps :

  • Liaison : la chaîne lourde de la neurotoxine botulinique de type A se fixe avec une sélectivité et une affinité exceptionnellement fortes aux récepteurs cholinergiques.
  • Internalisation : invagination de la membrane nerveuse terminale et encapsulation de la toxine dans la terminaison nerveuse (endocytose).
  • Translocation : la fonction amine terminale de la chaîne lourde de la neurotoxine forme un pore dans la membrane de la vésicule; le pont disulfure est rompu et la chaîne légère de la neurotoxine passe à travers ce pore dans le cytosol.
  • Inhibition : lorsque la chaîne légère est libérée, elle clive de façon très sélective une protéine cible (SNAP 25) qui est indispensable à la libération d'acétylcholine.

Le rétablissement complet de la fonction motrice/conduction nerveuse intervient normalement en l'espace de 3 à 4 mois, lorsque les terminaisons nerveuses se régénèrent et rétablissent leurs connexions avec la plaque motrice.

Toxine botulinique : Cas d'usage

La toxine botulinique est utilisée dans la prise en charge de cicatrisations de :
  • blépharospasmes,
  • spasmes hémifaciaux,
  • hyperhidroses axillaires,
  • instabilités vésicales,
  • rides canthales latérales,
  • rides verticales intersourcilières,
  • spasticités des membres,
  • torticolis,
  • troubles de l’oculomotricité.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

TOXINE BOTULINIQUE TYPE A 100 U pdre p sol inj

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
M MUSCLE ET SQUELETTE
M03 MYORELAXANTS
M03A MYORELAXANTS A ACTION PERIPHERIQUE
M03AX AUTRES MYORELAXANTS A ACTION PERIPHERIQUE
M03AX01 TOXINE BOTULIQUE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

TOXINE BOTULINIQUE TYPE A 100 U pdre p sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Blépharospasme
  • Rides canthales latérales
  • Rides horizontales du front
  • Rides verticales intersourcillières
  • Sialorrhée chronique
  • Spasticité des membres supérieurs
  • Torticolis spasmodique

Posologie

Unité de prise
flacon
  • toxine botulinique type A : 100 U
Modalités d'administration
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Respecter un intervalle d'au moins 3 mois entre deux cures
  • Traitement à administrer par un médecin spécialisé
  • Traitement à réévaluer en cas d'absence d'amélioration des symptômes après 1 mois de traitement
Posologie
Patient de 18 an(s) à 65 an(s)
Patient quel que soit le poids
Rides verticales intersourcillières
Posologie standard
  • Voie intramusculaire
  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Info prof de santé : jeter la solution reconstituée non utilisée après utilisation
  • Ne pas utiliser si l'aspect du produit est modifié
  • 20 à 30 U 1 fois ce jour tous les 3 mois
  • Posologie maximale: 30 U ce jour
Rides canthales latérales
Posologie standard
  • Voie intramusculaire
  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Info prof de santé : jeter la solution reconstituée non utilisée après utilisation
  • Ne pas utiliser si l'aspect du produit est modifié
  • 24 U 1 fois ce jour tous les 3 mois
Rides horizontales du front
Posologie standard
  • Voie intramusculaire
  • A avaler ou à dissoudre dans un verre d'eau
  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Info prof de santé : jeter la solution reconstituée non utilisée après utilisation
  • Ne pas utiliser si l'aspect du produit est modifié
  • 10 à 20 U 1 fois ce jour tous les 3 mois
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Blépharospasme
Posologie standard
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Posologie à augmenter très progressivement selon réponse clinique
  • 1,25 à 50 U 1 fois ce jour tous les 3 à 5 mois
  • Posologie maximale: 100 U ce jour
Torticolis spasmodique
Traitement initial
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Posologie à augmenter très progressivement selon réponse clinique
  • 50 à 200 U 1 fois ce jour tous les 3 à 4 mois
  • Posologie maximale: 300 U ce jour
Traitement ultérieur éventuel
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Posologie à augmenter très progressivement selon réponse clinique
  • 50 à 300 U 1 fois ce jour tous les 3 à 4 mois
  • Posologie maximale: 300 U ce jour
Spasticité des membres supérieurs
Posologie standard
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Posologie à augmenter très progressivement selon réponse clinique
  • 5 à 500 U 1 fois ce jour tous les 3 mois
  • Posologie maximale: 500 U ce jour
Sialorrhée chronique
Posologie standard
  • Voie intraglandulaire, voie intramusculaire
  • Posologie à augmenter très progressivement selon réponse clinique
  • 40 à 100 U 1 fois ce jour tous les 4 mois
  • Posologie maximale: 100 U ce jour

Mises en garde

  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer par voie intramusculaire stricte
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : signaler toute apparition de trouble de la déglutition
  • Info prof de santé : jeter la solution reconstituée non utilisée après utilisation
  • Information du patient : signaler toute apparition de trouble de l'élocution
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables respiratoires
  • Médicament non interchangeable
  • Ne pas administrer par voie intravasculaire
  • Ne pas utiliser si l'aspect du produit est modifié
  • Posologie à établir en fonction de l'état clinique du patient
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Respecter un intervalle d'au moins 3 mois entre deux cures
  • Tenir compte du délai d'action du traitement
  • Traitement à réévaluer en cas d'absence d'amélioration des symptômes après 1 mois de traitement
  • Trt à administrer par un médecin spécialisé formé de façon appropriée à l'administration du produit

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance clinique avant la mise en route du traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

TOXINE BOTULINIQUE TYPE A 100 U pdre p sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Toxine botulique + Aminosides
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets de la toxine botulique avec les aminosides (par extrapolation à partir des effets observés au cours du botulisme).
Conduite à tenirUtiliser un autre antibiotique.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Infection au site d'injection
  • Inflammation au site d'injection
  • Maladie neuromusculaire
  • Myasthénie
  • Syndrome de Lambert-Eaton

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Atrophie du muscle cible
  • Blépharospasme
  • Dysphagie, antécédent
  • Faiblesse du muscle cible
  • Hémorragie
  • Hypotonie musculaire
  • Intervention chirurgicale du visage, antécédent
  • Patient traité à posologie élevée
  • Pneumopathie d'inhalation, antécédent
  • Rides horizontales du front
  • Sclérose latérale amyotrophique
  • Sialorrhée chronique
  • Spasticité des membres supérieurs
  • Sujet à risque de crise convulsive
  • Sujet à risque hémorragique
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Torticolis spasmodique
  • Traitement par anticoagulant en cours
  • Traitement répété
  • Trouble neuromusculaire
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'augmentation de la mortalité
  • Risque de diffusion de la toxine à distance du site d'administration
  • Risque de dysphagie
  • Risque de faiblesse musculaire
  • Risque de formation d'anticorps
  • Risque de paralysie temporaire à proximité du site d'injection
  • Risque de passage systémique
  • Risque de pneumopathie
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque d'efficacité variable suivant les administrations
  • Risque lié au mésusage du médicament

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIEEruption cutanée (Fréquent)
Hyperhidrose (Fréquent)
Sourcils (modification) (Fréquent)
Urticaire (Rare)
DIVERSAsthénie (Fréquent)
Douleur des extrémités (Fréquent)
Fatigue (Fréquent)
Gêne (Fréquent)
Oedème (Rare) Syndrome pseudogrippal
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique (Rare)
Hypersensibilité (Rare)
Maladie sérique (Rare)
Oedème allergique (Rare)
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE Infection au site d'injection
INSTRUMENTATIONNodule au site d'injection (Fréquent) Douleur au point d'injection
Ecchymose au point d'injection
Erythème au point d'injection
Hématome au site d'injection
Hémorragie au point d'injection
Hypoesthésie au site d'injection
Inflammation au site d'injection
Oedème au point d'injection
Paresthésie au point d'injection
Prurit au point d'injection
Sensibilité au site d'injection
OPHTALMOLOGIEBlépharoptose (Peu fréquent)
Diplopie (Fréquent)
Hypersécrétion lacrymale (Fréquent)
Hyposécrétion lacrymale (Très fréquent)
Oedème palpébral (Peu fréquent)
Ptosis (Très fréquent)
Trouble de la vision (Fréquent)
Vision floue (Fréquent)
ORL, STOMATOLOGIEDysgueusie (Peu fréquent)
Dysphonie (Peu fréquent)
Hyposialie (Fréquent)
Rhinopharyngite (Peu fréquent)
Vertige (Fréquent)
Acouphène
Carie dentaire
Gingivite
PSYCHIATRIEInsomnie (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREProdromes de syncope (Fréquent) Hypotension artérielle transitoire
Syncope
Syndrome vaso-vagal
SYSTÈME DIGESTIFModification de la salive (Peu fréquent)
Nausée (Fréquent)
Dysphagie (Très rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEAsymétrie du visage (Fréquent)
Douleur dans le cou (Fréquent)
Douleur musculaire (Fréquent)
Faiblesse des muscles faciaux (Peu fréquent)
Raideur musculo-squelettique (Fréquent)
Spasme musculaire (Fréquent)
Tremblement musculaire (Peu fréquent)
Faiblesse musculaire
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Fréquent)
Hypoesthésie (Fréquent)
Paralysie faciale (Fréquent)
Trouble de la parole (Peu fréquent)
Trouble de l'élocution (Peu fréquent)
SYSTÈME RESPIRATOIREBronchite (Peu fréquent)
Infection des voies respiratoires supérieures (Fréquent)
Dyspnée (Rare)
Pneumopathie d'inhalation (Très rare)

Voir aussi les substances

Toxine botulinique type A

Détails sur les substances
Chimie
Synonymesbotulinum A toxin
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster