À propos de Toltérodine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Toltérodine : Mécanisme d'action

La toltérodine est un antagoniste compétitif des récepteurs cholinergiques spécifiques avec une plus grande sélectivité pour la vessie que pour les glandes salivaires, in vivo.

Un des métabolites de la toltérodine (le dérivé 5-hydroxyméthylé) présente un profil pharmacologique similaire à celui de la molécule mère. 

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Toltérodine L-tartrate 2 mg comprimé

Dernière modification : 14/10/2022 - Révision : 14/10/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
G - SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES
G04 - MEDICAMENTS UROLOGIQUES
G04B - MEDICAMENTS UROLOGIQUES
G04BD - MEDICAMENTS DE L'INCONTINENCE URINAIRE
G04BD07 - TOLTERODINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

TOLTERODINE L-TARTRATE 2 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Instabilité vésicale, traitement symptomatique (de l')

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • toltérodine L-tartrate : 2 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Traitement à réévaluer après 3 mois de traitement
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Instabilité vésicale, traitement symptomatique (de l')
Posologie standard
  • 2 mg 2 fois par jour
Dans le cas de : Effets indésirables sévères
  • 1 mg 2 fois par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Traitement à réévaluer après 3 mois de traitement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

TOLTERODINE L-TARTRATE 2 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Glaucome à angle fermé non contrôlé
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Mégacôlon toxique
  • Myasthénie
  • Rectocolite hémorragique sévère
  • Rétention urinaire

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Allongement de l'espace QT
  • Bradycardie
  • Cardiopathie
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Hépatopathie
  • Hernie hiatale
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Motilité digestive (diminution)
  • Neuropathie végétative
  • Obstruction des voies urinaires
  • Obstruction digestive
  • Sténose du pylore
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Syndrome du QT long congénital
  • Trouble hydroélectrolytique

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Toltérodine + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Toltérodine + Nelfinavir

Toltérodine + Ritonavir

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Médicaments atropiniques + Anticholinestérasiques

Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité de l'anticholinestérasique par antagonisme des récepteurs de l'acétylcholine par l'atropinique.
Conduite à tenir

Médicaments atropiniques + Médicaments atropiniques

Risques et mécanismesAddition des effets indésirables atropiniques à type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la bouche...
Conduite à tenir

Médicaments atropiniques + Morphiniques

Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'allongement de l'espace QT

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE
  • Sécheresse cutanée (Fréquent)
  • Erythème cutané
  • DIVERS
  • Douleur thoracique (Fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Oedème périphérique (Fréquent)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactoïde
  • Oedème de Quincke
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation) (Fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Fréquent)
  • Hyposécrétion lacrymale (Fréquent)
  • Trouble de l'accommodation
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Vertige (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Très fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Nervosité (Peu fréquent)
  • Confusion mentale
  • Hallucination
  • Démence(aggravation)
  • Délire
  • Désorientation temporospatiale
  • Anomalie du comportement
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Arythmie (Peu fréquent)
  • Insuffisance cardiaque (Peu fréquent)
  • Palpitation (Fréquent)
  • Tachycardie (Peu fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Reflux gastro-oesophagien (Peu fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Flatulence (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Trouble de la mémoire (Peu fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Paresthésie (Fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Bronchite (Fréquent)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Rétention urinaire (Fréquent)
  • Dysurie (Fréquent)
  • Infection des voies urinaires
  • Voir aussi les substances

    Toltérodine L-tartrate

    Chimie
    IUPACtartrate de (+)-(R)-2[alfa-[2-(diisopropylamino)éthyl]benzyl]-p-crésol
    Synonymestolterodine tartrate
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:4 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster