À propos de Terbinafine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Terbinafine : Mécanisme d'action

La terbinafine est un antifongique à large spectre, appartenant à la classe des allylamines.

La terbinafine est active sur les affections fongiques cutanées dues à des dermatophytes tels que trichophyton (Trichophyton rubrum, Trichophyton mentagrophytes, Trichophyton verrucosum, Trichophyton violaceum), Microsporum canis et Epidermophyton floccosum.

A faible concentration, la terbinafine est fongicide vis-à-vis des dermatophytes et des moisissures. L'activité fongicide (exemple : Pityrosporum orbiculare ou Malassezia furfur) ou fongistatique sur certaines levures dépend des espèces.

La terbinafine interfère spécifiquement et de façon précoce sur la biosynthèse de l'ergostérol (constituant essentiel de la membrane cellulaire du champignon) ; ceci aboutit à un déficit en ergostérol et à l'accumulation intracellulaire de squalène, responsable de son action fongicide.

La terbinafine empêche la biosynthèse de l'ergostérol, constituant essentiel de la membrane cellulaire du champignon, par inhibition de la squalène-époxydase dans la membrane cellulaire du champignon, l'enzyme squalène-époxydase n'étant pas liée au système cytochrome P450.

La terbinafine ne modifie pas le métabolisme des hormones et des autres substances.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Terbinafine (chlorhydrate) 250 mg comprimé

Dernière modification : 10/01/2023 - Révision : 23/08/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
D - MEDICAMENTS DERMATOLOGIQUES
D01 - ANTIFONGIQUES A USAGE DERMATOLOGIQUE
D01B - ANTIFONGIQUES A USAGE SYSTEMIQUE
D01BA - ANTIFONGIQUES A USAGE SYSTEMIQUE
D01BA02 - TERBINAFINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

TERBINAFINE (chlorhydrate) 250 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Candidose cutanée
  • Dermatophytie cutanée
  • Dermatophytose de la peau glabre
  • Intertrigo dermatophytique des grands plis
  • Intertrigo dermatophytique des orteils
  • Kératodermie palmoplantaire
  • Onychomycose

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • terbinafine (chlorhydrate) : 250 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer de préférence pendant le repas
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Candidose cutanée - Dermatophytie cutanée - Dermatophytose de la peau glabre - Intertrigo dermatophytique des grands plis
Posologie standard
  • 250 mg 1 fois par jour
  • Pendant 2 à 4 semaines
Intertrigo dermatophytique des orteils - Kératodermie palmoplantaire
Posologie standard
  • 250 mg 1 fois par jour
  • Pendant 2 à 6 semaines
Onychomycose
Posologie standard
Dans le cas de : Onychomycose des mains
  • 250 mg 1 fois par jour
  • Pendant 6 semaines à 3 mois
Dans le cas de : Onychomycose des pieds
  • 250 mg 1 fois par jour
  • Pendant 3 à 6 mois

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer de préférence pendant le repas

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

TERBINAFINE (chlorhydrate) 250 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Eruption pustuleuse avec la terbinafine, antécédent (d')
  • Hépatopathie chronique
  • Hépatopathie évolutive
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine
  • Réaction cutanée sévère à un traitement par terbinafine, antécédent (de)
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Grossesse
  • Hépatopathie
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale : 30 ml/min
  • Lupus érythémateux
  • Psoriasis
  • Sujet utilisant le goût à des fins professionnelles

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Terbinafine + Tétrabénazine

Risques et mécanismesAugmentation possiblement très importante de l'exposition des métabolites actifs de la tétrabénazine.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Terbinafine + Atomoxétine

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de l'atomoxétine, par diminution importante de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique et adaptation de la posologie de l'atomoxétine pendant le traitement par l'inhibiteur et après son arrêt.

Terbinafine + Codéine

Terbinafine + Tramadol

Risques et mécanismesRisque d'inefficacité de l'opiacé par inhibition de son métabolisme par l'inhibiteur.
Conduite à tenir

Terbinafine + Méquitazine

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables de la méquitazine, par inhibition de son métabolisme par l'inhibiteur enzymatique.
Conduite à tenir

Terbinafine + Tamoxifène

Risques et mécanismesRisque de baisse de l'efficacité du tamoxifène, par inhibition de la formation de son métabolite actif par la terbinafine.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Terbinafine + Ciclosporine (voie systémique)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations sanguines de ciclosporine.
Conduite à tenirContrôle des concentrations sanguines de ciclosporine et adaptation éventuelle de sa posologie pendant le traitement par terbinafine et après son arrêt.

Terbinafine + Métoprolol (insuffisance cardiaque)

Risques et mécanismesChez l'insuffisant cardiaque, risque d'augmentation des effets indésirables du métoprolol, par diminution de son métabolisme hépatique par la terbinafine.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie du métoprolol pendant le traitement par la terbinafine.

Terbinafine + Propafénone

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de la propafénone, par diminution de son métabolisme hépatique par la terbinafine.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la propafénone pendant le traitement par la terbinafine.

Terbinafine + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de la terbinafine, par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la terbinafine pendant le traitement par la rifampicine.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'aggravation de lupus érythémateux
  • Risque d'aggravation du psoriasis
  • Risque d'augmentation des enzymes hépatiques
  • Risque d'hépatopathie
  • Risque d'insuffisance hépatique
  • Risque de dysgueusie
  • Risque de lupus érythémateux
  • Risque de pustulose exanthématique aiguë généralisée
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome DRESS
  • Risque de trouble hématologique

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique avant et pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de toxicité hépatique
  • Traitement à arrêter en cas de pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info patient : arrêter le traitement et consulter son médecin en cas d'effet indésirable sévère
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables hépatiques

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Rare)
  • Neutropénie (Très rare)
  • CPK (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Dermatite allergique (Fréquent)
  • Lucite polymorphe (Peu fréquent)
  • Photosensibilisation (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Urticaire (Très fréquent)
  • Lucite (Peu fréquent)
  • Nécrolyse épidermique toxique (Très rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Très rare)
  • Eruption psoriasiforme (Très rare)
  • Eruption vésiculeuse (Très rare)
  • Dermatose bulleuse (Très rare)
  • Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée (Très rare)
  • Dermatite exfoliative (Très rare)
  • Toxidermie (Très rare)
  • Erythème polymorphe (Très rare)
  • Dermatose (Très rare)
  • Alopécie (Très rare)
  • Eruption pustuleuse (Très rare)
  • Réaction cutanée sévère (Très rare)
  • Psoriasis (aggravation) (Très rare)
  • Erythème solaire
  • DIVERS
  • Fièvre (Peu fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Syndrome pseudogrippal
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Peu fréquent)
  • Agranulocytose (Très rare)
  • Thrombopénie (Très rare)
  • Atteinte hématologique (Très rare)
  • Pancytopénie (Très rare)
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Rare)
  • Cholestase (Rare)
  • Ictère (Rare)
  • Hépatite aiguë (Rare)
  • Hépatite cholestatique (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • Hépatite mixte (Rare)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Lupus érythémateux cutané (Très rare)
  • Angioedème (Très rare)
  • Lupus érythémateux cutané (aggravation) (Très rare)
  • Réaction anaphylactique (Très rare)
  • Réaction anaphylactoïde (Très rare)
  • Lupus érythémateux disséminé (aggravation) (Très rare)
  • Lupus érythémateux disséminé (Très rare)
  • Maladie sérique
  • Syndrome DRESS
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué (Très fréquent)
  • Poids (diminution) (Peu fréquent)
  • Anorexie
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Fréquent)
  • Vision floue (Fréquent)
  • Acuité visuelle (diminution) (Fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Agueusie (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • Hypogueusie (Cas isolés)
  • Acuité auditive (modification)
  • Hyposmie
  • Vertige
  • Hypoacousie
  • Anosmie
  • PSYCHIATRIE
  • Dépression (Fréquent)
  • Anxiété (Peu fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Malaise (Peu fréquent)
  • Vascularite
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Sensation de plénitude gastrique (Fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Dyspepsie (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Distension abdominale (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Réplétion gastro-intestinale (Très fréquent)
  • Pancréatite
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur musculaire (Très fréquent)
  • Douleur articulaire (Très fréquent)
  • Rhabdomyolyse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Hypoesthésie (Peu fréquent)
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Terbinafine chlorhydrate

    Chimie
    IUPAC(E)-N-(6,6-diméthyl-2-hepten-4-ynyl)-N-méthyl-1-naphtalène méthanamine chlorhydrate
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.25 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster