Substance active streptomycine

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Streptomycine : Mécanisme d'action

La streptomycine est un antibiotique antibactérien cytostatique et cytotoxique. Il appartient à la classe des aminosides (aminoglycosides). C'est un bactéricide, agissant au niveau de la cellule bactérienne, par inhibition de la synthèse protéique.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes :

  • streptocoques, entérocoques : S <= 250 mg/l et R > 500 mg/l ;
  • autres bactéries : S <= 8 mg/l et R > 16 mg/l.

Espèces sensibles :

  • aérobies à Gram - : Brucella, Francisella, Yersinia ;
  • autres : Mycobacterium africanum, Mycobacterium bovis, Mycobacterium bovis BCG, Mycobacterium tuberculosis.

Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :

  • aérobies à Gram - : pasteurella.

Espèces résistantes :

  • aérobies à Gram + : entérocoques, streptococcus ;
  • autres : mycobactéries atypiques.

Streptomycine : Cas d'usage

La streptomycine est utilisée dans la prise en charge de :

  • brucelloses,
  • endocardites,
  • pestes,
  • septicémies,
  • tuberculoses sévères,
  • tularémies.

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Streptomycine (sulfate) 1 g poudre pour solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
J ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J01 ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE
J01G AMINOSIDES ANTIBACTERIENS
J01GA STREPTOMYCINES
J01GA01 STREPTOMYCINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

XContre-indication absolue

Indications et modalités d'administration

STREPTOMYCINE (sulfate) 1 g pdre p sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Brucellose
  • Endocardite bactérienne, traitement associé (de l')
  • Peste
  • Septicémie, traitement associé(de la)
  • Tuberculose sévère, traitement associé (de la)
  • Tularémie

Posologie

Unité de prise
flacon
  • streptomycine (sulfate) : 1 g
Modalités d'administration
  • Voie intramusculaire, voie intrarachidienne, voie intraveineuse (en perfusion)
  • A reconstituer avant administration
  • S'assurer de la compatibilité des excipients avec la voie d'administration
Posologie
Patient de 1 mois à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Brucellose - Endocardite bactérienne, traitement associé (de l') - Peste - Septicémie, traitement associé(de la) - Tuberculose sévère, traitement associé (de la) - Tularémie
Posologie standard
Voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 à 60 minutes
  • 0,03 à 0,05 g/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 1 g par 24 heures
Voie intramusculaire
  • 0,03 à 0,05 g/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 1 g par 24 heures
Voie intrarachidienne
  • 0,001 g/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 0,02 g par 24 heures
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Brucellose - Endocardite bactérienne, traitement associé (de l') - Peste - Septicémie, traitement associé(de la) - Tuberculose sévère, traitement associé (de la) - Tularémie
Posologie standard
Voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 à 60 minutes
  • 0,5 à 1,5 g 1 fois par jour
Voie intramusculaire
  • 0,5 à 1,5 g 1 fois par jour
Voie intrarachidienne
  • 0,02 à 0,05 g 1 fois par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Info patient : signaler ce traitement en cas d'intervention chirurgicale
  • Traitement prolongé à éviter
  • Traitement répété à éviter

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Informations relatives à la sécurité du patient

STREPTOMYCINE (sulfate) 1 g pdre p sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Aminosides + Aminosides
Risques et mécanismesRisque accru de néphrotoxicité et d'ototoxicité (l'ototoxicité est cumulative en cas d'administrations successives).
Conduite à tenirContre-indication en cas d'administration simultanée. A prendre en compte en cas d'administrations successives.
Aminosides + Ataluren
Risques et mécanismesRisque de potentialisation de la toxicité rénale de l'aminoside.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Aminosides + Polymyxine B (voie systémique)
Risques et mécanismesAddition des effets néphrotoxiques.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance stricte avec une justification bactériologique indiscutable.
Aminosides + Toxine botulique
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets de la toxine botulique avec les aminosides (par extrapolation à partir des effets observés au cours du botulisme).
Conduite à tenirUtiliser un autre antibiotique.
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Aminosides + Céfalotine
Risques et mécanismesL'augmentation de la néphrotoxicité des aminosides par la céfalotine est discutée.
Conduite à tenirSurveillance de la fonction rénale.
Aminosides + Cefprozil
Risques et mécanismesL'augmentation de la néphrotoxicité des aminosides par la cefprozil est discutée.
Conduite à tenirSurveillance de la fonction rénale.
Aminosides + Curares
Risques et mécanismesPotentialisation des curares lorsque l'antibiotique est administré par voies parentérale et/ou péritonéale, avant, pendant ou après l'agent curarisant.
Conduite à tenirSurveiller le degré de curarisation en fin d'anesthésie.
Aminosides + Diurétiques de l'anse
Risques et mécanismesAugmentation des risques néphrotoxiques et ototoxiques de l'aminoside (insuffisance rénale fonctionnelle liée à la déshydratation entraînée par le diurétique).
Conduite à tenirAssociation possible sous contrôle de l'état d'hydratation, des fonctions rénale et cochléovestibulaire, et éventuellement, des concentrations plasmatiques de l'aminoside.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Aminosides + Amphotéricine B (voie IV)
Risques et mécanismesAvec l'amphotéricine B administrée par voie IV : risque accru de néphrotoxicité.
Conduite à tenir
Aminosides + Ciclosporine (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation de la créatininémie plus importante que sous ciclosporine seule, avec majoration du risque néphrotoxique.
Conduite à tenir
Aminosides + Médicaments néphrotoxiques (sauf aminosides)
Risques et mécanismesRisque de majoration de la néphrotoxicité.
Conduite à tenir
Aminosides + Organoplatines
Risques et mécanismesAddition des effets néphrotoxiques et/ou ototoxiques, notamment en cas d'insuffisance rénale préalable.
Conduite à tenir
Aminosides + Tacrolimus (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation de la créatininémie plus importante que sous tacrolimus seul (synergie des effets néphrotoxiques des deux substances).
Conduite à tenir
Médicament ototoxique + Médicaments ototoxiques
Risques et mécanismesMajoration de l'ototoxicité.
Conduite à tenir
Médicaments ototoxiques + Médicament ototoxique
Risques et mécanismesMajoration de l'ototoxicité.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux aminosides
  • Myasthénie
  • Allaitement
  • Grossesse

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Injection par voie intrathécale
  • Insuffisance rénale
  • Intervention chirurgicale
  • Nouveau-né de moins de 1 mois
  • Pathologie cochléo-vestibulaire
  • Prématuré
  • Sujet âgé
  • Traitement par aminoside, antécédent récent (de)
  • Tuberculose

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

XContre-indication absolue

Risques spécifiques

  • Risque de néphrotoxicité
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque d'ototoxicité

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE ALAT (augmentation)
ASAT (augmentation)
Bilirubinémie (diminution)
Eosinophilie
Granulopénie
Leucopénie
Phosphatases alcalines (augmentation)
DERMATOLOGIE Dermatite exfoliative
Eruption cutanée
Exanthème
Prurit
Urticaire
HÉMATOLOGIE Anémie
Thrombopénie
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique
Hypersensibilité
OPHTALMOLOGIE Névrite optique rétrobulbaire
Nystagmus
ORL, STOMATOLOGIE Acouphène
Atteinte cochléo-vestibulaire
Ototoxicité
Sensation de vertige
Surdité
SYSTÈME DIGESTIF Nausée
SYSTÈME NERVEUX Bloc neuromusculaire
Céphalée
Neuropathie périphérique
Paresthésie
Paresthésie orale
SYSTÈME RESPIRATOIRE Arrêt respiratoire
Trouble respiratoire
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Insuffisance rénale

Voir aussi les substances

Streptomycine sulfate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACDIGUANIDINO-3,5 0-(METHYLAMINO-2 DESOXY-2 ALPHA-L-GLUCOPYRANNOSYL -(1-2)-FORMYL-3 BETA-L-LYXOPENTANOFURANNOSYLOXY-6CYCLOHEXANETRIOL-1,2,4 SULFATE
Synonymesstreptomycin sulfate
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Parenteral:1 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster