À propos de Rotavirus
Mise à jour : 01 août 2019
Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

ROTAVIRUS HUMAIN VIVANT ATTENUE SOUCHE RIX[4414] 1 M DICC 50/1 dose pdre/solv susp buv

Dernière modification : 18/10/2022 - Révision : 27/06/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
J - ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J07 - VACCINS
J07B - VACCINS VIRAUX
J07BH - VACCINS CONTRE LES DIARRHEES A ROTAVIRUS
J07BH01 - ROTAVIRUS, VIRUS VIVANT ATTENUE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
Risques

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ROTAVIRUS HUMAIN VIVANT ATTENUE SOUCHE RIX[4414] 1 M DICC 50/1 dose pdre/solv susp buv

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Gastro-entérite à rotavirus, vaccin (contre la)

Posologie

Unité de prise
dose
  • rotavirus humain vivant atténué souche RIX4414 : 1 M DICC 50
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
Posologie
Patient de 6 semaines à 25 semaines
Patient quel que soit le poids
Gastro-entérite à rotavirus, vaccin (contre la)
Primo-vaccination
  • 1 dose 1 fois ce jour
Rappel(s)
  • Administrer le rappel au moins 4 semaines après la primo-vaccination
  • 1 dose 1 fois ce jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Médicament non interchangeable
  • Réservé au nourrisson de 6 à 24 semaines

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ROTAVIRUS HUMAIN VIVANT ATTENUE SOUCHE RIX[4414] 1 M DICC 50/1 dose pdre/solv susp buv
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Déficit immunitaire combiné sévère
  • Diarrhée
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité à la suite d'une injection antérieure
  • Infection fébrile sévère
  • Invagination intestinale, antécédent (d')
  • Malformation congénitale du tractus gastro-intestinal prédisposant à l'invagination intestinale
  • Vomissement

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Déficit immunitaire
  • Grand prématuré
  • Infection par le VIH
  • Nourrisson de moins de 6 semaines
  • Nourrisson de plus de 6 mois
  • Nourrisson exposé in utero à un traitement immunosuppresseur
  • Pathologie digestive
  • Présence d'un immunodéprimé dans l'entourage du patient
  • Retard de croissance
  • Traitement préventif post-exposition au virus

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Vaccins vivants atténués + Anti-TNF alpha

Vaccins vivants atténués + Immunosuppresseurs

Vaccins vivants atténués + Mycophénolate mofétil

Vaccins vivants atténués + Mycophénolate sodique

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenirEt pendant les 3 mois suivant l'arrêt du traitement.

Vaccins vivants atténués + Cytotoxiques

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenir- Et pendant les 6 mois suivant l'arrêt de la chimiothérapie. - Et, à l'exception de l'hydroxycarbamide dans son indication chez le patient drépanocytaire.

Vaccins vivants atténués + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)

Risques et mécanismesA l'exception des voies inhalées et locales, et pour des posologies supérieures à 10 mg/j d'équivalent-prednisone (ou > 2 mg/kg/j chez l'enfant ou > 20 mg/j chez l'enfant de plus de 10 kg) pendant plus de deux semaines et pour les « bolus » de corticoïdes : risque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenirEt pendant les 3 mois suivant l'arrêt de la corticothérapie.
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Vaccins vivants atténués + Abatacept

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée, éventuellement mortelle.
Conduite à tenirEt pendant les 3 mois suivant l'arrêt du traitement.

Vaccins vivants atténués + Anticorps monoclonaux (hors anti-TNF alpha)

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée, éventuellement mortelle.
Conduite à tenirAssociation déconseillée avec : anifrolumab, atézolizumab, bélimumab, bimékizumab, blinatumomab, canakinumab, durvalumab, guselkumab, inébilizumab, inotuzumab, ixékizumab, obinutuzumab, ocrélizumab, ofatumumab, rituximab, sacituzumab, spésolimab, tafasitamab, tézépelumab, tocilizumab, ustékinumab A prendre en compte avec : alemtuzumab, amivantamab, brentuximab, cetuximab, daratumumab, dénosumab, ibritumomab, ipilimumab, natalizumab, nivolumab, panitumumab, pembrolizumab, ramucirumab, satralizumab, sécukinumab, siltuximab, tralokinumab, védolizumab

Vaccins vivants atténués + Bélatacept

Vaccins vivants atténués + Tériflunomide

Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée, éventuellement mortelle.
Conduite à tenir

Vaccins vivants atténués + Hydroxycarbamide

Risques et mécanismesDans son indication chez le patient drépanocytaire, risque théorique de maladie vaccinale généralisée.
Conduite à tenirL'association ne devra être envisagée que si les bénéfices sont estimés comme étant supérieurs à ce risque. S'il est décidé d'interrompre le traitement par hydroxycarbamide pour effectuer la vaccination, un délai de 3 mois après l'arrêt est recommandé.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Vaccins vivants atténués + Diméthyle fumarate

Risques et mécanismesPossible augmentation du risque infectieux.
Conduite à tenir

Vaccins vivants atténués + Globulines antilymphocytaires

Risques et mécanismesRisque de maladie généralisée éventuellement mortelle. Ce risque est majoré chez les sujets âgés déjà immunodéprimés par la maladie sous-jacente.
Conduite à tenirEn particulier, utiliser un vaccin inactivé lorsqu'il existe (poliomyélite).

Risques liés au traitement

  • Risque d'échec du traitement
  • Risque d'invagination intestinale
  • Risque de transmission de l'agent infectieux par le patient vacciné

Surveillances du patient

  • Surveillance clinique avant la mise en route du traitement

Mesures à associer au traitement

  • Traçabilité recommandée

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info prof de santé : surveiller l'apparition de tout signe évocateur d'une invagination intestinale

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE
  • Dermatite (Peu fréquent)
  • Urticaire (Très rare)
  • PSYCHIATRIE
  • Irritabilité (Fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Flatulence (Peu fréquent)
  • Douleur abdominale (Peu fréquent)
  • Invagination intestinale (Très rare)
  • Rectorragie
  • Gastroentérite
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Apnée
  • Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster