À propos de Risankizumab
Mise à jour : 01 Novembre 2019
Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

RISANKIZUMAB 150 mg sol inj ser préremplie

Dernière modification : 27/11/2023 - Révision : 20/03/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L04 - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04A - IMMUNOSUPPRESSEURS
L04AC - INHIBITEURS D'INTERLEUKINES
L04AC18 - RISANKIZUMAB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

RISANKIZUMAB 150 mg sol inj ser préremplie

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Psoriasis en plaques modéré à sévère
  • Rhumatisme psoriasique, traitement de 2e intention (du)

Posologie

Unité de prise
seringue
  • risankizumab : 150 mg
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • Administrer au niveau de la cuisse ou de l'abdomen
  • En cas d'oubli : prendre 1 dose unique dès que possible et reprendre le trt comme initialement prévu
  • Ne pas agiter la seringue
  • Ne pas injecter au niveau des zones sensibles
  • Ne pas injecter dans une peau lésée
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Psoriasis en plaques modéré à sévère
Traitement initial
  • 150 mg 1 fois ce jour toutes les 4 semaines pendant 4 semaines
Traitement ultérieur
  • Traitement à réévaluer après 16 semaines de traitement
  • 150 mg 1 fois ce jour toutes les 12 semaines
Rhumatisme psoriasique, traitement de 2e intention (du)
Traitement initial
  • Dans le cas de : Association au méthotrexate, Monothérapie
  • 150 mg 1 fois ce jour toutes les 4 semaines pendant 4 semaines
Traitement ultérieur
  • Dans le cas de : Association au méthotrexate, Monothérapie
  • Traitement à réévaluer après 16 semaines de traitement
  • 150 mg 1 fois ce jour toutes les 12 semaines

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer au niveau de la cuisse ou de l'abdomen
  • Administrer par voie sous-cutanée
  • En cas d'oubli : prendre 1 dose unique dès que possible et reprendre le trt comme initialement prévu
  • Ne pas agiter la seringue
  • Ne pas injecter au niveau des zones sensibles
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Seringue à usage unique, ne pas réutiliser
  • Traitement à réévaluer après 16 semaines de traitement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

RISANKIZUMAB 150 mg sol inj ser préremplie
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines de hamster
  • Infection sévère évolutive
  • Tuberculose évolutive

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Infection chronique
  • Infection récurrente, antécédent (d')
  • Patient faiblement répondeur
  • Sujet à risque d'infection
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Tuberculose, antécédent
  • Vaccins vivants

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 21 sem après l'arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'infection
  • Risque de réaction sévère d'hypersensibilité

Surveillances du patient

  • Surveillance par des tests appropriés ds le diagnostic de la tuberculose avant le début du trt

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas injecter dans une peau lésée
  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'absence de réponse après 4 mois de traitement
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction sévère d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'infection sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info patient : prendre connaissance de la notice d'information
  • Info prof de santé : former le patient à la technique de l'auto-injection
  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes d'infection
  • S'assurer que le patient est à jour de ses vaccins avant le début du traitement

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Anticorps spécifique à la substance
  • DERMATOLOGIE
  • Prurit (Fréquent)
  • Folliculite (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée
  • Urticaire
  • Pityriasis versicolor
  • DIVERS
  • Fatigue (Fréquent)
  • Sensation de chaleur
  • Asthénie
  • Tuméfaction
  • Douleur
  • HÉMATOLOGIE
  • Contusion
  • Hématome
  • Hémorragie
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Pneumonie bactérienne
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Dermatophytose (Fréquent)
  • Intertrigo dermatophytique des orteils
  • Mycose cutanée
  • Dermatophytose de la peau glabre
  • Eczéma marginé de Hebra
  • Tinea manuum
  • Onychomycose
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Pneumonie virale
  • INSTRUMENTATION
  • Réaction au point d'injection (Fréquent)
  • Hémorragie au point d'injection
  • Nodule au site d'injection
  • Erythème au point d'injection
  • Prurit au point d'injection
  • Douleur au point d'injection
  • Hématome au site d'injection
  • Eruption cutanée au point d'injection
  • Irritation au point d'injection
  • Contusion au site d'injection
  • Tuméfaction au site d'injection
  • Induration au site d'injection
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Angine
  • Rhinopharyngite
  • Rhinite
  • Pharyngite
  • Laryngite
  • Sinusite
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Céphalée d'origine sinusienne
  • Céphalée de tension
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Infection des voies respiratoires supérieures (Très fréquent)
  • Trachéite
  • Pneumopathie
  • Voir aussi les substances

    Risankizumab

    Chimie
    IUPACimmunoglobuline G1-kappa, anti-[Homo sapiens IL23A (interleukine 23 sous-unité alpha, IL-23A, IL23 sous-unité p19, IL23p19)], anticorps monoclonal humanisé; chaîne lourde gamma1 (1-449) [VH humanisé (Homo sapiens IGHV1-69*02 (79.40%) -(IGHD)-IGHJ5*01) [8.8.13] (1-120) -Homo sapiens IGHG1*01, G1m17,1 (CH1 (121-218), charnière (219-233), CH2 L1.3>A (237), L1.2>A (238) (234-343), CH3 (344-448), CHS K2>del (449)) (121- 449)], (223-214')-disulfure avec la chaîne légère kappa (1?- 214?) [V-KAPPA humanisé (Homo sapiens IGKV1-27*01 (80.00%) -IGKJ2*01) [6.3.9] (1'-107') -Homo sapiens IGKC*01, Km3 (108'-214')]; dimère (229-229":232-232")- bisdisulfure
    Synonymesrisankizumab
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Parenteral:1.67 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster