À propos de Quinagolide
Mise à jour : 16 janvier 2013
Quinagolide : Mécanisme d'action
Le quinagolide est un agoniste dopaminergique D2 sélectif. Il ne s'agit pas d'un dérivé de l'ergot de seigle.

Le quinagolide, par son action dopaminergique, est un puissant inhibiteur de la sécrétion de prolactine, in vitro et in vivo. Excepté son effet inhibiteur sur la sécrétion d'hormone de croissance, le quinagolide ne réduit pas la sécrétion des autres hormones antéhypophysaires.

Le quinagolide, en une prise par jour, est efficace, cliniquement, vis-à-vis des manifestations de l'hyperprolactinémie.

En traitement prolongé, il peut réduire la taille ou limiter l'expansion des adénomes à prolactine.

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Quinagolide (chlorhydrate) 150 µg comprimé

Dernière modification : 05/06/2023 - Révision : 05/06/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
G - SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES
G02 - AUTRES MEDICAMENTS GYNECOLOGIQUES
G02C - AUTRES MEDICAMENTS GYNECOLOGIQUES
G02CB - INHIBITEURS DE LA PROLACTINE
G02CB04 - QUINAGOLIDE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

QUINAGOLIDE (chlorhydrate) 150 µg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Hyperprolactinémie, traitement symptomatique (de l')
  • Prolactinome

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • quinagolide (chlorhydrate) : 150 µg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer pendant le repas du soir
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Hyperprolactinémie, traitement symptomatique (de l') - Prolactinome
Traitement phase 1
  • 25 µg 1 fois par jour
  • Pendant 3 jours
Traitement phase 2
  • 50 µg 1 fois par jour
  • Pendant 3 jours
Traitement phase 3
  • 75 µg 1 fois par jour
Traitement d'entretien
  • Posologie à augmenter par palier de 75 µg/mois si besoin
  • 75 à 150 µg 1 fois par jour
Dans le cas de : Etat sévère
  • Posologie à augmenter par palier de 75 à 150 µg à intervalle d'au moins 4 semaines si besoin
  • 75 à 300 µg 1 fois par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer pendant le repas du soir
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Posologie à adapter en fonction de la tolérance
  • Posologie à instaurer progressivement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

QUINAGOLIDE (chlorhydrate) 150 µg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Antécédent de psychose
  • Cardiopathie sévère
  • Consommation d'alcool
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale légère à modérée
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Trouble de la fertilité lié à la prolactine

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Dopaminergiques + Neuroleptiques antiémétiques

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque entre le dopaminergique et le neuroleptique.
Conduite à tenirUtiliser un antiémétique dénué d'effets extrapyramidaux.

Dopaminergiques hors Parkinson + Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine)

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque de l'agoniste dopaminergique et des neuroleptiques.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Dopaminergiques + Deutétrabénazine

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque entre le dopaminergique et la deutétrabénazine.
Conduite à tenir

Dopaminergiques + Tétrabénazine

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque entre le dopaminergique et la tétrabénazine.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'hypotension orthostatique
  • Risque de narcolepsie
  • Risque de nausée
  • Risque de psychose
  • Risque de somnolence
  • Risque de syncope
  • Risque de trouble du contrôle des impulsions
  • Risque de vertige
  • Risque de vomissement

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'état psychique pendant le traitement
  • Surveillance de la pression artérielle après toute augmentation posologique
  • Surveillance de la pression artérielle en début de traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : signaler toute apparition de trouble du contrôle des impulsions

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
DIVERS
  • Fatigue (Très fréquent)
  • Hypersexualité
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Fréquent)
  • Trouble alimentaire
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de vertige (Très fréquent)
  • Congestion nasale (Fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • Episode psychotique (Rare)
  • Jeu pathologique
  • Hyperphagie boulimique
  • Achat compulsif
  • Libido (augmentation)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypotension orthostatique (Fréquent)
  • Syncope (Rare)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Faiblesse musculaire (Fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Somnolence (Rare)
  • Voir aussi les substances

    Quinagolide chlorhydrate

    Chimie
    IUPACchlorhydrate de (3SR,4aSR,10aRS)-N-N-diéthyl-N'-(1,2,3,4,4a,5,10,10a-octahydro-6-hydroxy-1-propylbenzo[g]quinoléin-3-yl)sulfamide
    Synonymesquinagolide hydrochloride
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:75 mcg
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster