À propos de Ofloxacine
Mise à jour :
Ofloxacine : Mécanisme d'action

L'ofloxacine est un antibiotique de synthèse appartenant à la famille des quinolones, du groupe des fluoroquinolones. Son activité est fortement bactéricide par inhibition de l'ADN (acide désoxyribonucléique)-gyrase bactérienne empêchant la synthèse de l'ADN chromosomique bactérien.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes : S <= 1 mg/l et R > 4 mg/l.

Espèces sensibles :

  • aérobies à Gram + : Bacillus anthracis, staphylococcus méti-S ;
  • aérobies à Gram - : acinetobacter essentiellement Acinetobacter baumannii, Branhamella catarrhalis, Bordetella pertussis, campylobacter, Citrobacter freundii, Enterobacter cloacae, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, Klebsiella oxytoca, Klebsiella pneumoniae, legionella, Morganella morganii, neisseria, pasteurella, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, providencia, Pseudomonas aeruginosa, salmonella, serratia, shigella, vibrio, yersinia ;
  • anaérobies : mobiluncus, Propionibacterium acnes ;
  • autres : Mycoplasma hominis.

Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire) :

  • aérobies à Gram + : corynébactéries, streptococcus, Streptococcus pneumoniae ;
  • autres : chlamydiae, Mycoplasma pneumoniae, Ureaplasma urealyticum.

Espèces résistantes :

  • aérobies à Gram + : entérocoques, Listeria monocytogenes, Nocardia astéroïdes, staphylococcus méti-R ;
  • anaérobies : à l'exception de mobiluncus et Propionibacterium acnes.

Mycobactéries atypiques :

  • l'ofloxacine a, in vitro, une activité modérée sur certaines espèces de mycobactéries : Mycobacterium tuberculosis, Mycobacterium fortuitum,
  • moindre sur Mycobacterium kansasii,
  • et encore moindre sur Mycobacterium avium.  
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Ofloxacine 200 mg comprimé

Dernière modification : 11/10/2023 - Révision : 10/04/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
J - ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J01 - ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE
J01M - QUINOLONES ANTIBACTERIENNES
J01MA - FLUOROQUINOLONES
J01MA01 - OFLOXACINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

OFLOXACINE 200 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • BPCO sévère, traitement symptomatique de 2e intention (de la)
  • Charbon, maladie (du) chez le patient exposé, traitement préventif (de la)
  • Cystite aiguë non compliquée, traitement de 2e intention (de la)
  • Infection compliquée de la peau et des tissus mous, traitement de 2e intention (de l')
  • Infection ostéoarticulaire, traitement de 2e intention (de l')
  • Infection sévère chez l'enfant et l'adolescent, traitement de 2e intention (de l')
  • Infection urinaire compliquée
  • Maladie du charbon
  • Maladie inflammatoire pelvienne, traitement associé (de la)
  • Orchi-épididymite
  • Pneumopathie aiguë, traitement de 2e intention (de la)
  • Prostatite
  • Pyélonéphrite aiguë
  • Sinusite aiguë bactérienne, traitement de 2e intention (de la)
  • Surinfection de bronchite chronique, traitement de 2e intention (de la)
  • Urétrite gonococcique, traitement de deuxième intention (de l')
  • Urétrite non gonococcique, traitement de deuxième intention (de l')

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • ofloxacine : 200 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Infection sévère chez l'enfant et l'adolescent, traitement de 2e intention (de l')
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 10 à 15 mg/kg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par 24 heures
  • Nombre d'unité de prise maximale: 2 comprimés par 24 heures
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Infection compliquée de la peau et des tissus mous, traitement de 2e intention (de l') - Infection ostéoarticulaire, traitement de 2e intention (de l') - Pneumopathie aiguë, traitement de 2e intention (de la) - Sinusite aiguë bactérienne, traitement de 2e intention (de la)
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 mg 2 fois par jour
BPCO sévère, traitement symptomatique de 2e intention (de la) - Surinfection de bronchite chronique, traitement de 2e intention (de la)
Posologie standard
  • Administrer de préférence le matin
  • 400 mg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 800 mg par jour
Infection urinaire compliquée
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 à 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 7 à 21 jours
Pyélonéphrite aiguë
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 à 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 7 à 10 jours
  • Ne pas dépasser 14 jours de traitement.
Cystite aiguë non compliquée, traitement de 2e intention (de la)
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 mg 2 fois par jour
  • Pendant 3 jours
Traitement alternatif
  • Administrer de préférence le matin
  • 400 mg 1 fois ce jour
Urétrite non gonococcique, traitement de deuxième intention (de l')
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 300 mg 2 fois par jour
  • Pendant 7 jours
Urétrite gonococcique, traitement de deuxième intention (de l')
Posologie standard
  • Administrer de préférence le matin
  • 400 mg 1 fois ce jour
Charbon, maladie (du) chez le patient exposé, traitement préventif (de la) - Maladie du charbon
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 8 semaines
Patient de sexe féminin
Maladie inflammatoire pelvienne, traitement associé (de la)
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 14 jours
Patient de sexe masculin
Prostatite
Posologie standard
Dans le cas de : Pathologie aiguë
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 à 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 à 4 semaines
Dans le cas de : Pathologie chronique
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 à 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 4 à 8 semaines
Orchi-épididymite
Posologie standard
  • Administrer une dose le matin et une dose le soir
  • 200 à 400 mg 2 fois par jour
  • Pendant 14 jours
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer en 2 prises au-delà d'une dose > 400mg
  • Administrer indépendamment de la prise des repas

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

OFLOXACINE 200 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Allaitement
  • Epilepsie
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux quinolones
  • Tendinopathie due à une fluoroquinolone, antécédent (de)
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase
  • Enfant ou adolescent jusqu'à la fin de la période de croissance

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Affection du tissu conjonctif
  • Anévrisme, antécédent familial (d')
  • Anévrisme aortique
  • Antécédent de convulsions
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Bradycardie
  • Cardiopathie
  • Diabète
  • Dissection aortique
  • Endocardite infectieuse
  • Femme
  • Hypertension artérielle
  • Hypokaliémie
  • Hypomagnésémie
  • Infarctus du myocarde
  • Infection à pneumocoque
  • Infection à Pseudomonas
  • Infection à Staphylococcus aureus méti-R
  • Infection à streptocoque
  • Infection gonococcique
  • Infection gynécologique
  • Infection nosocomiale
  • Infection ostéoarticulaire
  • Infection sévère
  • Infection staphylococcique
  • Infection urinaire
  • Insuffisance cardiaque
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Maladie de Behçet
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Maladie psychiatrique
  • Myasthénie
  • Myasthénie, antécédent (de)
  • Patient en hémodialyse
  • Patient transplanté
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Réaction sévère due aux quinolones, antécédent (de)
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet à risque d'anévrisme aortique ou de dissection aortique
  • Sujet à risque d'insuffisance de valve cardiaque
  • Sujet à risque de crise convulsive
  • Syndrome de Turner
  • Syndrome du QT long congénital
  • Traitement par corticoïde en cours
  • Traitement prolongé
  • Trouble hydroélectrolytique
  • Valvulopathie cardiaque
  • Valvulopathie cardiaque, antécédent familial (d')

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Fluoroquinolones (voie orale) + Fer (sels de) (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive des fluoroquinolones.
Conduite à tenirPrendre les sels de fer à distance des fluoroquinolones (plus de 2 heures, si possible).

Fluoroquinolones (voie orale) + Strontium (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive du strontium.
Conduite à tenirPrendre le strontium à distance des fluoroquinolones (plus de 2 heures, si possible).

Fluoroquinolones (voie orale) + Sucralfate

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive des fluoroquinolones.
Conduite à tenirPrendre le sucralfate à distance des fluoroquinolones (plus de 2 heures, si possible).

Fluoroquinolones (voie orale) + Zinc (sels de) (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption digestive des fluoroquinolones.
Conduite à tenirPrendre les sels de zinc à distance des fluoroquinolones (plus de 2 heures, si possible).

Fluoroquinolones (voie systémique) + Antivitamines K

Risques et mécanismesAugmentation de l'effet de l'antivitamine K et du risque hémorragique.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'antivitamine K pendant le traitement par la fluoroquinolone et après son arrêt.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Fluoroquinolones (voie systémique) + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)

Risques et mécanismesPossible majoration du risque de tendinopathie, voire de rupture tendineuse (exceptionnelle), particulièrement chez les patients recevant une corticothérapie prolongée.
Conduite à tenir

Fluoroquinolones (voie systémique) + Mycophénolate mofétil

Risques et mécanismesDiminution des concentrations de l'acide mycophénolique d'environ un tiers, avec risque potentiel de baisse d'efficacité.
Conduite à tenir

Médicaments abaissant le seuil épileptogène + Médicaments abaissant le seuil épileptogène

Risques et mécanismesRisque accru de convulsions.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

Risques liés au traitement

  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'anévrisme aortique
  • Risque d'arthropathie
  • Risque d'échec du traitement
  • Risque d'effet indésirable grave et persistant
  • Risque d'hépatite fulminante
  • Risque d'hépatopathie
  • Risque d'insuffisance de valve cardiaque
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque de colite
  • Risque de colite pseudomembraneuse
  • Risque de convulsions
  • Risque de dermatose bulleuse
  • Risque de diarrhée associée à Clostridioides difficile (anciennement Clostridium difficile)
  • Risque de diminution du seuil épileptogène
  • Risque de dissection aortique
  • Risque de neuropathie périphérique
  • Risque de photosensibilisation
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de régurgitation de valve cardiaque
  • Risque de rupture d'anévrisme aortique
  • Risque de rupture de tendon
  • Risque de sélection de souches résistantes
  • Risque de surinfection
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de tendinite
  • Risque de trouble de la glycémie
  • Risque de trouble ophtalmique
  • Risque de trouble psychiatrique
  • Risque de valvulopathie cardiaque
  • Risque suicidaire

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas s'exposer au soleil pendant le traitement puis au moins 2 jours après l'arrêt du traitement
  • Tenir compte de la prévalence locale de la résistance de E. coli aux fluoroquinolones

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition d'effet indésirable grave
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de signes de tendinite
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de toxicité hépatique
  • Traitement à arrêter en cas de crise convulsive
  • Traitement à arrêter en cas de diarrhée à Clostridioides difficile (anciennement Clostridium diff.)
  • Traitement à arrêter en cas de réactions psychiatriques
  • Traitement à arrêter en cas de trouble de la glycémie

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de symptômes d'une valvulopathie
  • Info patient : appeler un service d'urgence en cas de douleur abdominale, thoracique ou dorsale
  • Info patient : arrêter le traitement et consulter son médecin en cas de trouble psychiatrique
  • Info patient : consulter son médecin en cas d'apparition d'une réaction cutanée
  • Info prof de santé : informer le patient sur les symptômes d'une valvulopathie
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables hépatiques
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables neurologiques
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables oculaires
  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes de tendinite

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Rare)
  • Leucopénie (Très rare)
  • Bilirubinémie (augmentation) (Rare)
  • Eosinophilie (Très rare)
  • Créatininémie (augmentation) (Rare)
  • Hypoglycémie
  • Hyperglycémie
  • LDH (augmentation)
  • Phosphatases alcalines (augmentation)
  • Transaminases (augmentation)
  • ASAT (augmentation)
  • Gamma GT (augmentation)
  • ALAT (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Peu fréquent)
  • Prurit (Peu fréquent)
  • Nécrolyse épidermique toxique (Très rare)
  • Eruption d'origine médicamenteuse (Très rare)
  • Photosensibilisation (Très rare)
  • Eruption pustuleuse (Rare)
  • Epidermolyse bulleuse (Très rare)
  • Purpura vasculaire (Très rare)
  • Urticaire (Rare)
  • Erythème polymorphe (Très rare)
  • Hyperhidrose (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Syndrome de Lyell
  • Toxidermie
  • Nécrose cutanée
  • Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Eruption maculopapuleuse
  • Dermatite exfoliative
  • DIVERS
  • Asthénie
  • Fatigue
  • Fièvre
  • Douleur
  • Douleur des extrémités
  • Douleur thoracique
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie hémolytique (Très rare)
  • Thrombopénie (Très rare)
  • Anémie (Très rare)
  • Insuffisance de la moelle osseuse
  • Agranulocytose
  • Pancytopénie
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère cholestatique (Très rare)
  • Insuffisance hépatique aiguë
  • Hépatite
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Angioedème (Rare)
  • Réaction anaphylactique (Rare)
  • Choc anaphylactoïde (Très rare)
  • Réaction anaphylactoïde (Rare)
  • Choc anaphylactique (Très rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Résistance bactérienne (Peu fréquent)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Mycose (Peu fréquent)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Rare)
  • Porphyrie (aggravation)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Irritation oculaire (Peu fréquent)
  • Trouble de la vision (Rare)
  • Uvéite
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Peu fréquent)
  • Rhinopharyngite (Peu fréquent)
  • Parosmie (Rare)
  • Surdité (Très rare)
  • Dysgueusie (Rare)
  • Acouphène (Très rare)
  • Acuité auditive (modification)
  • Odorat (modification)
  • Agueusie
  • Trouble auditif
  • Dysacousie
  • Stomatite
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Peu fréquent)
  • Agitation (Peu fréquent)
  • Trouble du sommeil (Peu fréquent)
  • Confusion mentale (Rare)
  • Anxiété (Rare)
  • Délire (Rare)
  • Cauchemar (Rare)
  • Dépression (Rare)
  • Episode psychotique (Rare)
  • Idée suicidaire
  • Nervosité
  • Hallucination
  • Tentative de suicide
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bouffée de chaleur (Rare)
  • Vascularite (Très rare)
  • Hypotension artérielle (Rare)
  • Tachycardie (Rare)
  • Rupture aortique
  • Insuffisance mitrale
  • Arythmie ventriculaire
  • Syncope
  • Régurgitation mitrale
  • Allongement de l'espace QT
  • Anévrisme aortique
  • Torsades de pointes
  • Régurgitation de valve cardiaque
  • Régurgitation aortique
  • Insuffisance de valve cardiaque
  • Insuffisance valvulaire aortique
  • Dissection aortique
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Peu fréquent)
  • Vomissement (Peu fréquent)
  • Douleur abdominale (Peu fréquent)
  • Diarrhée (Peu fréquent)
  • Colite pseudomembraneuse (Très rare)
  • Entérocolite (Rare)
  • Dyspepsie
  • Lésion hépatocellulaire
  • Constipation
  • Entérocolite hémorragique
  • Pancréatite
  • Flatulence
  • Douleur épigastrique
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Tendinite (Rare)
  • Douleur articulaire (Très rare)
  • Rupture de tendon (Très rare)
  • Douleur musculaire (Très rare)
  • Déchirure musculaire
  • Myopathie
  • Dorsalgie
  • Faiblesse musculaire
  • Rhabdomyolyse
  • Arthropathie
  • Arthrite
  • Rupture ligamentaire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Peu fréquent)
  • Convulsions (Très rare)
  • Syndrome extrapyramidal (Très rare)
  • Trouble de la mémoire (Rare)
  • Ataxie (Très rare)
  • Somnolence (Rare)
  • Paresthésie (Rare)
  • Coma hypoglycémique (Rare)
  • Neuropathie sensitivomotrice périphérique (Très rare)
  • Neuropathie périphérique sensitive (Très rare)
  • Pseudotumeur cérébrale
  • Neuropathie
  • Myasthénie (aggravation)
  • Trouble de la marche
  • Hypertension intracrânienne
  • Dyskinésie
  • Trouble neurosensoriel
  • Tremblement
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Toux (Peu fréquent)
  • Bronchospasme (Rare)
  • Dyspnée (Rare)
  • Pneumopathie d'hypersensibilité
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Insuffisance rénale aiguë (Très rare)
  • Néphropathie interstitielle aiguë
  • Voir aussi les substances

    Ofloxacine

    Chimie
    IUPACacide (RS)-9-fluoro-2,3-dihydro-3-méthyl-10-(4-méthyl-1-pipérazinyl)-7-oxo-7H-pyrido[1,2,3-de]-1,4-benzoxazine-6-carboxylique
    Synonymesofloxacin
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.4 g
    Parenteral:0.4 g
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster