À propos de Nitrofurantoïne
Mise à jour : 16 janvier 2013
Nitrofurantoïne : Mécanisme d'action

La nitrofurantoïne est un antibactérien de la famille des nitrofuranes. Elle agit par inhibition de plusieurs systèmes enzymatiques bactériens sur des espèces à Gram - et à Gram +.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes :

  • Enterobacteriaceae S <= 64 mg/l et R > 64 mg/l ;
  • Staphylococcus spp S <= 64 mg/l et R > 64 mg/l ;
  • Enterococcus spp S <= 64 mg/l et R > 64 mg/l ;
  • Streptococcus du groupe B S <= 64 mg/l et R > 64 mg/l.

Espèces habituellement sensibles :

  • aérobies à Gram + : Enterococcus faecalis, Staphylococcus epidermidis, Staphylococcus saprophyticus, streptococcus du groupe B ;
  • aérobies à Gram - : Escherichia coli.

Espèces inconstamment sensibles (résistance acquise >= 10 %) :

  • aérobies à Gram - : enterobacter sp, klebsiella sp.

Espèces naturellement résistantes :

  • aérobies à Gram - : Morganella morganii, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, Providencia stuartii, Serratia marcescens
Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Nitrofurantoïne 50 mg gélule

Dernière modification : 15/04/2021 - Révision : NA

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
J - ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J01 - ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE
J01X - AUTRES ANTIBACTERIENS
J01XE - DERIVES DU NITROFURANE
J01XE01 - NITROFURANTOINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

NITROFURANTOINE 50 mg gél

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Cystite aiguë non compliquée, traitement de 2e intention (de la)
  • Cystite récidivante, traitement préventif (de la)*
  • Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l')*
  • Infection lors d'une exploration urologique, traitement préventif (de l')*

(*) : n'a pas fait l'objet d'une autorisation en France

Posologie

Unité de prise
gélule
  • nitrofurantoïne : 50 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer pendant le repas
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe féminin
Cystite aiguë non compliquée, traitement de 2e intention (de la)
  • Posologie standard
  • 5 à 7 mg/kg en 3 prises par jour
  • Pendant 5 à 7 jours
  • Posologie maximale: 300 mg par 24 heures
Cystite récidivante, traitement préventif (de la)
  • Posologie standard
  • Administrer au coucher
  • 1 à 2 mg/kg en 1 prise par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe féminin
Cystite aiguë non compliquée, traitement de 2e intention (de la)
  • Posologie standard
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • 300 mg en 3 prises par jour
  • Pendant 5 à 7 jours
Cystite récidivante, traitement préventif (de la)
  • Posologie standard
  • Administrer au coucher
  • 50 à 100 mg en 1 prise par jour
Patient de sexe masculin ou féminin
Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l') - Infection lors d'une exploration urologique, traitement préventif (de l')
  • Posologie standard
  • Débuter le traitement 1 jour avant l'intervention chirurgicale
  • 50 mg 4 fois par jour
  • Pendant 4 jours

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer pendant le repas

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

NITROFURANTOINE 50 mg gél
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Accouchement
  • Anurie excluded-france
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux dérivés du nitrofurane
  • Insuffisance rénale : clairance de la créatinine
  • Porphyrie aiguë excluded-france
  • Traitement intermittent
  • Traitement prolongé

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'hépatopathie
  • Risque de coloration de l'urine
  • Risque de neuropathie périphérique
  • Risque de perturbation de paramètres biologiques
  • Risque de pneumopathie
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de sélection de souches résistantes
  • Risque potentiel grave immunoallergique

Surveillances du patient

  • Surveillance cytobactériologique urinaire avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'hépatite

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Leucopénie (Rare)
  • Eosinophilie (Très rare)
  • Cristallurie (Rare)
  • Granulopénie
  • DERMATOLOGIE
  • Dermatite allergique (Fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Erythème polymorphe (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Eruption cutanée (Rare)
  • Dermatite exfoliative (Rare)
  • Alopécie (Rare)
  • Eruption maculopapuleuse
  • Erythème cutané
  • Syndrome de Lyell
  • Urticaire
  • DIVERS
  • Douleur thoracique (Très rare)
  • Asthénie
  • Fièvre
  • Frisson
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie (Rare)
  • Aplasie médullaire
  • Anémie mégaloblastique
  • Agranulocytose
  • Anémie hémolytique
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatite cytolytique (Très rare)
  • Hépatite chronique active (Très rare)
  • Hépatite cholestatique (Très rare)
  • Hépatite fulminante (Très rare)
  • Nécrose hépatique (Très rare)
  • Cirrhose hépatique (Très rare)
  • Ictère cholestatique
  • Hépatite auto-immune
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Oedème de Quincke (Fréquent)
  • Syndrome lupique (Fréquent)
  • Réaction anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Surinfection
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie
  • Trouble de l'appétit
  • OPHTALMOLOGIE
  • Nystagmus
  • Névrite optique
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Parotidite (Rare)
  • Vertige
  • PSYCHIATRIE
  • Dépression
  • Euphorie
  • Confusion mentale
  • Psychose
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Malaise
  • Anomalie de l'électrocardiogramme
  • Vascularite cutanée
  • Choc
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Pancréatite (Rare)
  • Glandes salivaires (inflammation)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Neuropathie périphérique (Fréquent)
  • Paresthésie
  • Céphalée
  • Somnolence
  • Hypertension intracrânienne
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Pneumopathie d'hypersensibilité (Fréquent)
  • Epanchement pleural (Très rare)
  • Pneumopathie aiguë (Très rare)
  • Infiltration pulmonaire (Très rare)
  • Dyspnée (Très rare)
  • Toux (Très rare)
  • Fibrose pulmonaire
  • Trouble pulmonaire
  • Pleurésie
  • Pneumopathie interstitielle
  • Cyanose
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Néphropathie interstitielle
  • Couleur de l'urine (modification)
  • Voir aussi les substances

    Nitrofurantoïne

    Chimie
    IUPAC1-(5-nitrofurfurylidèneamino)imidazolidine-2,4-dione
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.2 g
    Actualités liées9
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster