Substance active néfopam

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Néfopam : Mécanisme d'action

Le néfopam, analgésique central non morphinique, possède une structure chimique non apparentée à celle des antalgiques actuellement connus.

In vitro, sur des synaptosomes de rat, une inhibition de la recapture des catécholamines et de la sérotonine est évoquée. In vivo, chez l'animal, le néfopam a montré des propriétés antinociceptives. Il a également été démontré une activité antihyperalgésiques par un mécanisme qui n'est pas complètement élucidé.

Le néfopam a montré un effet sur le frisson post-opératoire au cours d'études cliniques. Il n'a aucune action anti-inflammatoire ou antipyrétique. Il n'entraîne pas de dépression respiratoire et ne ralentit pas le transit intestinal. Il possède une activité anticholinergique.

Sur le plan hémodynamique, il a été observé une augmentation modérée et transitoire de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. 

Néfopam : Cas d'usage

Le néfopam est utilisé dans la prise en charge d’affections douloureuses aiguës, notamment des douleurs postopératoires.

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Néfopam chlorhydrate 20 mg/2 ml (10 mg/ml) solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N02 ANALGESIQUES
N02B AUTRES ANALGESIQUES ET ANTIPYRETIQUES
N02BG AUTRES ANALGESIQUES ET ANTIPYRETIQUES
N02BG06 NEFOPAM
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

NEFOPAM CHLORHYDRATE 20 mg/2 ml sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Douleur intense
  • Douleur post-opératoire

Posologie

Unité de prise
ml
  • néfopam chlorhydrate : 10 mg
Modalités d'administration
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Douleur intense - Douleur post-opératoire
Posologie standard
Voie intramusculaire
  • Administrer par voie intramusculaire profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 6 heures entre 2 prises
  • 20 mg 1 à 4 fois par jour
Voie intraveineuse
  • A diluer avant administration
  • Administrer en position allongée
  • Administrer par perfusion intraveineuse d'au moins 15 minutes
  • Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises
  • 20 mg 1 à 6 fois par jour
Posologies maximales
  • Posologie maximale: 120 mg par jour

Mises en garde

  • Administrer par voie intraveineuse ou par voie intramusculaire
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • N'est pas indiqué dans le traitement de la douleur chronique
  • Traitement à réévaluer régulièrement

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Informations relatives à la sécurité du patient

NEFOPAM CHLORHYDRATE 20 mg/2 ml sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments atropiniques + Anticholinestérasiques
Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité de l'anticholinestérasique par antagonisme des récepteurs de l'acétylcholine par l'atropinique.
Conduite à tenir
Médicaments atropiniques + Médicaments atropiniques
Risques et mécanismesAddition des effets indésirables atropiniques à type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la bouche...
Conduite à tenir
Médicaments atropiniques + Morphiniques
Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Loféxidine
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Antécédent de convulsions
  • Convulsions
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Glaucome à angle fermé
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques, risque (de)

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de dépendance
  • Risque de syndrome de sevrage

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIEHyperhidrose (Très fréquent) Urticaire (Rare)
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique (Rare)
Hypersensibilité (Rare)
Oedème de Quincke (Rare)
INSTRUMENTATION Douleur au point d'injection
ORL, STOMATOLOGIESécheresse buccale (Fréquent)
Vertige (Fréquent)
PSYCHIATRIE Abus de substance (Rare)
Agitation (Rare)
Hallucination (Rare)
Irritabilité (Rare)
Pharmacodépendance (Rare)
Confusion mentale
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREPalpitation (Fréquent)
Tachycardie (Fréquent)
Malaise (Rare)
SYSTÈME DIGESTIFNausée (Très fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
SYSTÈME NERVEUXSomnolence (Très fréquent) Convulsions (Rare) Coma
TOXICOLOGIE Effet atropinique
UROLOGIE, NÉPHROLOGIERétention urinaire (Fréquent)

Voir aussi les substances

Néfopam chlorhydrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACchlorhydrate de 3,4,5,6-tétrahydro-5-méthyl-1-phényl-1H-2,5-benzoxazocine
Synonymesnefopam hydrochloride
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster