Substance active mangafodipir

Mise à jour : 16 janvier 2013

Mangafodipir : Mécanisme d'action

Le mangafodipir est un chélate contenant un métal, le manganèse - qui a des propriétés paramagnétiques et est responsable du rehaussement du contraste des images en imagerie par résonnance magnétique (IRM) - et un ligand, le fodipir (dipyridoxyl disphosphate). Le manganèse est capté préférentiellement par les parenchymes hépatique et pancréatique normaux, ce qui permet d'attendre un rehaussement du contraste entre le tissu anormal et normal.

Le mangafodipir raccourcit le temps de relaxation longitudinal (T1) des tissus ciblés pendant l'IRM, conduisant à une augmentation de l'intensité du signal (brillance), du pancréas et du parenchyme hépatique, par exemple. Le rehaussement du contraste dans les deux organes est quasi maximal jusqu'à approximativement 4 heures après la fin de l'administration. Un rehaussement du contraste (lésion dépendant) de certains types de lésions, telles que les métastases hépatiques et les carcinomes hépatocellulaires, peut être observé jusqu'à 24 heures après administration du produit. Les études cliniques ont démontré que le mangafodipir facilite la détection des lésions hépatiques chez des patients présentant ce type de lésions.

Mangafodipir : Cas d'usage

Le mangafodipir est utilisé lors d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) en diagnostic de :
  • pathologies métastatiques ou carcinomes hépatocellulaires,
  • lésions focales pancréatiques.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster