À propos de Lamotrigine
Mise à jour :
Lamotrigine : Mécanisme d'action

Les résultats d'études pharmacologiques suggèrent que la lamotrigine bloque de façon voltage-dépendante des canaux sodium voltage-dépendants, inhibant l'activation répétitive et soutenue des neurones et la libération du glutamate (le neurotransmetteur qui joue un rôle clé dans la genèse des crises d'épilepsie). Ces effets contribuent probablement aux propriétés anticonvulsivantes de la lamotrigine.

A l'inverse, les mécanismes par lesquels la lamotrigine exerce son action thérapeutique sur les troubles bipolaires n'ont pas été établis, bien que les interactions canaux sodium voltage-dépendants soient probablement importantes. 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Lamotrigine 100 mg comprimé dispersible / à croquer

Dernière modification : 04/04/2024 - Révision : 04/04/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N03 - ANTIEPILEPTIQUES
N03A - ANTIEPILEPTIQUES
N03AX - AUTRES ANTIEPILEPTIQUES
N03AX09 - LAMOTRIGINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

LAMOTRIGINE 100 mg cp dispers/croquer

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Absence typique en monothérapie de l'enfant de 2 à 12 ans
  • Epilepsie généralisée du sujet > 2 ans
  • Epilepsie partielle du sujet > 2 ans
  • Episode dépressif dans le trouble bipolaire de type I de l'adulte >=18 ans, trt préventif (de l')
  • Syndrome de Lennox-Gastaut du sujet > 2 ans

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • lamotrigine : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • A dissoudre dans un peu d'eau ou à croquer
  • Utiliser la forme la plus adaptée au patient
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 2 an(s) à 13 an(s)
Patient quel que soit le poids
Absence typique en monothérapie de l'enfant de 2 à 12 ans
Traitement phase 1
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,3 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,6 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement d'entretien
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • Posologie à augmenter par palier de 0,6 mg/kg/j à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 1 à 15 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 200 mg par jour
Patient de 3 an(s) à 13 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée du sujet > 2 ans - Epilepsie partielle du sujet > 2 ans - Syndrome de Lennox-Gastaut du sujet > 2 ans
Traitement phase 1
Dans le cas de : Association au valproate
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,15 mg/kg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,6 mg/kg en 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,3 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
Dans le cas de : Association au valproate
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,3 mg/kg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 1,2 mg/kg en 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • 0,6 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Association au valproate
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • Posologie à augmenter par palier de 0,3 mg/kg/j à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 1 à 5 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 200 mg par jour
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • Posologie à augmenter par palier de 1,2 mg/kg/j à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 5 à 15 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • En cas de dose calculée selon le poids, arrondir à l'unité inférieure du nombre de cp entiers
  • Posologie à augmenter par palier de 0,6 mg/kg/j à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 1 à 10 mg/kg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 200 mg par jour
Patient de 13 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Epilepsie généralisée du sujet > 2 ans - Epilepsie partielle du sujet > 2 ans - Syndrome de Lennox-Gastaut du sujet > 2 ans
Traitement phase 1
Dans le cas de : Monothérapie
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par 48 heures
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
Dans le cas de : Monothérapie
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 100 mg en 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Monothérapie
  • Posologie à augmenter par palier de 50 à 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 500 mg par jour
Dans le cas de : Association au valproate
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • Posologie à augmenter par palier maximum de 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 200 à 400 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 700 mg par jour
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • Posologie à augmenter par palier de 50 à 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Episode dépressif dans le trouble bipolaire de type I de l'adulte >=18 ans, trt préventif (de l')
Traitement phase 1
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques, Monothérapie
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par 48 heures
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques, Monothérapie
  • 50 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 100 mg en 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 3
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques, Monothérapie
  • 100 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 1 semaine
Dans le cas de : Association au valproate
  • 50 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Pendant 1 semaine
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 200 mg en 2 prises par jour
  • Pendant 1 semaine
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques, Monothérapie
  • Posologie à adapter en cas d'arrêt des médicaments associés dans le trt des troubles bipolaires
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Dans le cas de : Association au valproate
  • Posologie à adapter en cas d'arrêt des médicaments associés dans le trt des troubles bipolaires
  • 100 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 200 mg par jour
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • Posologie à adapter en cas d'arrêt des médicaments associés dans le trt des troubles bipolaires
  • Posologie à augmenter par palier de 100 mg à intervalle d'une semaine
  • 300 à 400 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Epilepsie généralisée du sujet > 2 ans - Epilepsie partielle du sujet > 2 ans - Syndrome de Lennox-Gastaut du sujet > 2 ans
Traitement phase 1
Dans le cas de : Monothérapie
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par 48 heures
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement phase 2
Dans le cas de : Monothérapie
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association au valproate
  • 25 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • 100 mg en 2 prises par jour
  • Pendant 2 semaines
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • 50 mg en 1 prise par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Monothérapie
  • Posologie à augmenter par palier de 50 à 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 500 mg par jour
Dans le cas de : Association au valproate
  • Posologie à augmenter par palier de 25 à 50 mg à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
Dans le cas de : Association à des inducteurs enzymatiques
  • Posologie à augmenter par palier maximum de 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 200 à 400 mg en 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 700 mg par jour
Dans le cas de : Association à des non inducteurs enzymatiques
  • Posologie à augmenter par palier de 50 à 100 mg/j à intervalle d'1 à 2 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 100 à 200 mg en 1 à 2 prises par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 2 ans
  • Traitement à arrêter progressivement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

LAMOTRIGINE 100 mg cp dispers/croquer
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Réaction cutanée sévère à un traitement par lamotrigine, antécédent (de)
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Cardiopathie
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Idée suicidaire, antécédent (d')
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Méningite aseptique due à la lamotrigine, antécédent (de)
  • Nourrisson de moins de 2 ans
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Patient à tendance suicidaire
  • Patient porteur de l'allèle HLA B*1502 d'origine thaïlandaise, chinoise, autre population asiatique
  • Patient traité à posologie élevée
  • Syndrome de Brugada
  • Terrain allergique

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Anticonvulsivants métabolisés + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'anticonvulsivant.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Lamotrigine + Acide valproïque (et par extrapolation, valpromide)

Risques et mécanismesRisque majoré de réactions cutanées graves (syndrome de Lyell). Par ailleurs, augmentation des concentrations plasmatiques de lamotrigine (diminution de son métabolisme hépatique par le valproate de sodium).
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, surveillance clinique étroite.

Lamotrigine + Estroprogestatifs contraceptifs

Risques et mécanismesDiminution des concentrations et de l'efficacité de la lamotrigine par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirAssociation déconseillée : éviter de mettre en route une contraception orale pendant la période d'ajustement posologique de la lamotrigine. Précaution d'emploi : surveillance clinique et adaptation de la posologie de la lamotrigine lors de la mise en route d'une contraception orale et après son arrêt.

Lamotrigine + Inhibiteurs de protéases boostés par ritonavir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations et de l'efficacité de la lamotrigine par augmentation de son métabolisme hépatique par le ritonavir.
Conduite à tenirAssociation déconseillée : éviter de mettre en route le traitement par ritonavir pendant la période d'ajustement posologique de la lamotrigine. Précaution d'emploi : surveillance clinique et adaptation de la posologie de la lamotrigine lors de la mise en route du traitement par ritonavir.

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Lamotrigine + Carbamazépine

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets neurologiques (vertiges, ataxie, diplopie) de la carbamazépine lors de l'introduction de la lamotrigine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et réduction éventuelle de la posologie de la carbamazépine.

Lamotrigine + Oxcarbazépine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations de la lamotrigine avec risque de moindre efficacité, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'oxcarbazépine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et contrôle des concentrations plasmatiques, avec adaptation de la posologie de la lamotrigine si besoin.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'aggravation de l'épilepsie
  • Risque d'aggravation de la dépression
  • Risque de coagulation intravasculaire disséminée
  • Risque de défaillance multiviscérale
  • Risque de lymphohistiocytose hémophagocytaire
  • Risque de méningite aseptique
  • Risque de photosensibilisation
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de révélation d'un syndrome de Brugada
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome DRESS
  • Risque suicidaire

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'état psychique pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • A dissoudre dans un peu d'eau ou à croquer
  • Ne pas s'exposer directement au soleil ou aux rayonnements UV

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de syndrome DRESS
  • Traitement à arrêter en cas de lymphohistiocytose hémophagocytaire
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de symptômes de lymphohistiocytose hémophagocytaire
  • Info patient : consulter son médecin en cas d'apparition d'une réaction cutanée
  • Info patient : signaler toute apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Information du patient : signaler toute apparition d'idées suicidaires

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Test hépatique augmenté (Très rare)
  • Neutropénie
  • Hypogammaglobulinémie
  • Leucopénie
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Peu fréquent)
  • Photosensibilisation (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Nécrolyse épidermique toxique (Très rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Eruption maculopapuleuse
  • Syndrome de Lyell
  • DIVERS
  • Douleur (Fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Fièvre
  • Défaillance multiviscérale
  • Oedème de la face
  • HÉMATOLOGIE
  • Atteinte hématologique (Très rare)
  • Aplasie médullaire
  • Pseudolymphome
  • Lymphohistiocytose hémophagocytaire
  • Coagulation intravasculaire disséminée
  • Agranulocytose
  • Adénopathie
  • Anémie
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique (Très rare)
  • Hépatopathie
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Syndrome DRESS (Très rare)
  • Hypersensibilité (Très rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Diplopie (Peu fréquent)
  • Conjonctivite (Rare)
  • Nystagmus (Rare)
  • Uvéite
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Irritabilité (Fréquent)
  • Insomnie (Fréquent)
  • Agressivité (Fréquent)
  • Agitation (Fréquent)
  • Hallucination (Très rare)
  • Instabilité (Très rare)
  • Confusion mentale (Très rare)
  • Cauchemar
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Fonction hépatique anormale (Très rare)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Dorsalgie (Fréquent)
  • Syndrome de type lupus (Très rare)
  • Ostéoporose
  • Ostéopénie
  • Fracture
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Ataxie (Peu fréquent)
  • Tremblement (Fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Mouvement anormal (Très rare)
  • Mouvement choréoathétosique (Très rare)
  • Syndrome extrapyramidal (Très rare)
  • Maladie de Parkinson (aggravation) (Très rare)
  • Tics (Très rare)
  • Choréo-athétose (Très rare)
  • Méningite aseptique (Rare)
  • Fréquence de crise d'épilepsie augmentée (Très rare)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Atteinte de la fonction rénale
  • Néphropathie tubulo-interstitielle
  • Voir aussi les substances

    Lamotrigine

    Chimie
    IUPAC3,5-diamino-6- (2,3-dichlorophényl)-1,2,4-triazine
    Synonymeslamotrigine
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.3 g
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster