Substance active ivabradine

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Ivabradine : Mécanisme d'action

L'ivabradine agit en réduisant uniquement la fréquence cardiaque, par inhibition sélective et spécifique du courant pacemaker If qui contrôle la dépolarisation diastolique spontanée au niveau du noeud sinusal et régule la fréquence cardiaque.

Les effets cardiaques sont spécifiques du nœud sinusal, sans effet sur les temps de conduction intra-auriculaires, auriculoventriculaires ou intraventriculaires, sur la contractilité myocardique ou sur la repolarisation ventriculaire.

L'ivabradine peut également interagir avec le courant rétinien Ih qui s'apparente au courant cardiaque If. Celui-ci intervient dans la résolution temporelle du système visuel, par le raccourcissement de la réponse rétinienne à des stimuli lumineux intenses. Lors de circonstances déclenchantes (telles que des changements rapides de la luminosité), l'inhibition partielle du courant Ih par l'ivabradine est à l'origine des phénomènes lumineux que peuvent percevoir occasionnellement des patients. Les phénomènes lumineux (phosphènes) sont décrits comme une augmentation transitoire de la luminosité dans une zone limitée du champ visuel.

Ivabradine : Cas d'usage

L’ivabradine est utilisée dans la prise en charge de :
  • angors,
  • insuffisances cardiaques.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Ivabradine (chlorhydrate) 5 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
C SYSTEME CARDIOVASCULAIRE
C01 MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE
C01E AUTRES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE
C01EB AUTRES MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE
C01EB17 IVABRADINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

XContre-indication absolue

Soyez prudent
Soyez prudent

Indications et modalités d'administration

IVABRADINE (chlorhydrate) 5 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Angor, traitement de 2e intention (de l')
  • Insuffisance cardiaque, traitement associé (de l')
  • Insuffisance cardiaque, traitement de 2e intention (de l')

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • ivabradine (chlorhydrate) : 5 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer matin et soir
  • Administrer pendant le repas
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Angor, traitement de 2e intention (de l')
Traitement initial
  • 2,5 à 5 mg 2 fois par jour
  • Pendant 3 à 4 semaines
  • Posologie maximale: 10 mg par jour
Traitement d'entretien
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Traitement à arrêter en cas d'absence d'amélioration clinique dans les 3 mois
  • 2,5 à 7,5 mg 2 fois par jour
  • Posologie maximale: 15 mg par jour
Insuffisance cardiaque, traitement associé (de l') - Insuffisance cardiaque, traitement de 2e intention (de l')
Traitement initial
  • 5 mg 2 fois par jour
  • Pendant 2 semaines
Traitement d'entretien
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • 2,5 à 7,5 mg 2 fois par jour
Populations particulières
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer matin et soir
  • Administrer pendant le repas

Mises en garde

  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes de fibrillation auriculaire
  • Interaction phytothérapique : millepertuis
  • Posologie à adapter à la fréquence cardiaque
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traitement à arrêter en cas de bradycardie sévère
  • Traitement à arrêter en cas de diminution de l'acuité visuelle
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la fréquence cardiaque avant et pendant le traitement
  • Surveillance de l'électrocardiogramme avant et pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

IVABRADINE (chlorhydrate) 5 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Ivabradine + Diltiazem (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et de ses effets indésirables, notamment cardiaques (inhibition de son métabolisme hépatique par le diltiazem), qui s'ajoutent aux effets bradycardisants de ces substances.
Conduite à tenir
Ivabradine + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et par conséquent de ses effets indésirables (inhibition de son métabolisme hépatique par l'inhibiteur).
Conduite à tenir
Ivabradine + Josamycine
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et par conséquent de ses effets indésirables (inhibition de son métabolisme hépatique par la josamycine).
Conduite à tenir
Ivabradine + Ritonavir
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et par conséquent de ses effets indésirables (inhibition de son métabolisme hépatique par l'inhibiteur).
Conduite à tenir
Ivabradine + Vérapamil (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et de ses effets indésirables, notamment cardiaques (augmentation de son absorption et inhibition de son métabolisme hépatique par le vérapamil), qui s'ajoutent aux effets bradycardisants de ces deux médicaments.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Bradycardisants + Fingolimod
Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG continu pendant les 24 heures suivant la première dose.
Bradycardisants + Ozanimod
Risques et mécanismesPotentialisation des effets bradycardisants pouvant avoir des conséquences fatales. Les bêta-bloquants sont d'autant plus à risque qu'ils empêchent les mécanismes de compensation adrénergique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG pendant au moins 6 heures.
Ivabradine + Millepertuis (voie orale)
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité de l'ivabradine, par augmentation de son métabolisme par le millepertuis.
Conduite à tenir
Ivabradine + Pamplemousse (jus et fruits)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine et de ses effets indésirables (inhibition de son métabolisme intestinal par le jus de pamplemousse).
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Bradycardisants + Cocaïne
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
Bradycardisants + Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
Ivabradine + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité de l'ivabradine, par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation de la posologie de l'ivabradine pendant l'association et après l'arrêt de l'inducteur.
Ivabradine + Azithromycine
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaires, notamment de torsades de pointes. De plus, risque d'augmentation des concentrations plasmatiques de l'ivabradine par augmentation de son absorption par l'azithromycine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et ECG pendant l'association.
Ivabradine + Rifampicine
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité de l'ivabradine, par augmentation de son métabolisme par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation de la posologie de l'ivabradine pendant l'association et après l'arrêt de la rifampicine.
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Bradycardisants + Bradycardisants
Risques et mécanismesRisque de bradycardie excessive (addition des effets).
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Angor instable
  • Bloc auriculoventriculaire de 3e degré
  • Bloc sino-auriculaire
  • Choc cardiogénique
  • Femme en période d'activité génitale en l'absence de contraception efficace
  • Fréquence cardiaque : nombre de battements < 70 /min
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypotension artérielle sévère
  • Infarctus du myocarde en phase aiguë
  • Insuffisance cardiaque aiguë
  • Insuffisance cardiaque non contrôlée
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Maladie du sinus
  • Port d'un stimulateur cardiaque
  • Allaitement
  • Grossesse

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Accident vasculaire cérébral, antécédent récent (d')
  • Bloc auriculoventriculaire de 2e degré
  • Bloc de branche
  • Cardioversion
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Hypotension artérielle
  • Insuffisance hépatique modérée
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine < 15 ml/min
  • Rétinite pigmentaire
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet de plus de 75 ans

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

XContre-indication absolue

Risques spécifiques

  • Interaction avec la cocaïne
  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque de bradycardie
  • Risque de fibrillation auriculaire
  • Risque de rétinopathie

Interactions alimentaires

  • Jus de pamplemousse

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRECréatininémie (augmentation) (Peu fréquent)
Eosinophilie (Peu fréquent)
Hyperuricémie (Peu fréquent)
DERMATOLOGIEEruption cutanée (Peu fréquent) Erythème cutané (Rare)
Prurit (Rare)
Urticaire (Rare)
DIVERSAsthénie (Peu fréquent)
Fatigue (Peu fréquent)
IMMUNO-ALLERGOLOGIEAngioedème (Peu fréquent)
OPHTALMOLOGIEDiplopie (Peu fréquent)
Phosphène (Très fréquent)
Trouble de la vision (Peu fréquent)
Vision floue (Fréquent)
Champ visuel (modification)
Halo coloré
Halo visuel
Persistance visuelle
ORL, STOMATOLOGIESensation de vertige (Fréquent)
Vertige (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREAllongement de l'espace QT (Peu fréquent)
Bloc auriculoventriculaire du premier degré (Fréquent)
Bradycardie (Fréquent)
Extrasystole supraventriculaire (Peu fréquent)
Extrasystole ventriculaire (Fréquent)
Fibrillation auriculaire (Fréquent)
Hypotension artérielle (Peu fréquent)
Palpitation (Peu fréquent)
Pression artérielle mal contrôlée (Fréquent)
Syncope (Peu fréquent)
Bloc auriculoventriculaire complet (Très rare)
Bloc auriculoventriculaire de 2e degré (Très rare)
Maladie du sinus (Très rare)
Malaise (Rare)
Allongement de l'espace PR
Pression artérielle (augmentation)
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Peu fréquent)
Diarrhée (Peu fréquent)
Douleur abdominale (Peu fréquent)
Nausée (Peu fréquent)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEContractures musculaires (Peu fréquent)
Crampe (Peu fréquent)
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Fréquent)
SYSTÈME RESPIRATOIREDyspnée (Peu fréquent)

Voir aussi les substances

Ivabradine chlorhydrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC3-[3-[[[(7S)-3,4-diméthoxybicyclo[4.2.0]octa-1,3,5-trièn-7-yl]méthyl]méthylamino]propyl]-7,8-diméthoxy-1,3,4,5-tétrahydro-2H-3-benzazépin-2-one chlorhydrate
Synonymesivabradine hydrochloride
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:10 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster