Substance active itraconazole

Mise à jour : 16 janvier 2013

Itraconazole : Mécanisme d'action

L'itraconazole est un antifongique à large spectre de la classe des triazolés.

Des études in vitro ont montré que l'itraconazole inhibe, à des concentrations <= 0,025-0,8 µg/ml, le développement d'un grand nombre de champignons pathogènes chez l'homme, notamment :

  • les dermatophytes (trichophyton sp, Microsporum sp, Epidermophyton floccosum) ;
  • les levures (candida spp, y compris Candida albicans, et certaines espèces non albicans, Cryptococcus neoformans, pityrosporum spp, trichosporon spp, geotrichum spp) ; aspergillus spp, histoplasma spp ; Paracoccidioides brasiliensis ; Sporothrix schenckii ; fonsecaea spp ; cladosporium spp ; Blastomyces dermatitidis ; Pseudollescheria boydii ; Penicillium marneffei ;
  • d'autres levures et champignons filamenteux moins souvent rencontrés.

L'activité sur Candida krusei, Candida glabrata et Candida tropicalis est inconstante et ces espèces doivent être considérées comme résistantes dans l'attente de données in vitro concernant la souche en cause dans l'infection à traiter.

Les principaux types de champignons non inhibés par l'itraconazole sont : zygomycetes (rhizopus spp, rhizomucor spp, mucor spp et absidia spp), fusarium spp, scedosporium spp et scopulariopsis spp.

Les études in vitro ont montré que l'itraconazole inhibe la synthèse de l'ergostérol dans la cellule fongique. L'ergostérol est un constituant essentiel de la membrane fongique. L'effet antifongique résulte de l'inhibition de cette synthèse. 

Itraconazole : Cas d'usage

L'itraconazole est utilisé dans la prise en charge de :

  • candidoses orales et/ou oesophagiennes,
  • dermatophyties cutanées,
  • kératites fongiques,
  • mycoses systémiques,
  • pityriasis versicolor.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster