À propos de Ipratropium bromure
Mise à jour : 10 février 2015
Ipratropium bromure : Mécanisme d'action

L'ipratropium est un bronchodilatateur anticholinergique par voie inhalée.

Administré par voie inhalée, le bromure d'ipratropium exerce une action compétitive préférentielle au niveau des récepteurs cholinergiques du muscle lisse bronchique entraînant par effet parasympatholytique une relaxation de celui-ci et une bronchodilatation. Son effet bronchodilatateur est moins puissant que celui exercé par les bêta-2-mimétiques par voie inhalée.

L’association au fénotérol agit simultanément sur les deux voies de la régulation neurovégétative du tonus bronchique.

Cette association permet une intensité et une vitesse d'action bronchodilatatrice équivalente à celle d'un bêta-2 mimétique par voie inhalée administré seul, ainsi qu'une durée d'action de 5 à 6 heures.
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Ipratropium bromure 0,5 mg/2 ml (0,25 mg/ml) solution pour inhalation par nébuliseur

Dernière modification : 29/04/2024 - Révision : 29/04/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
R - SYSTEME RESPIRATOIRE
R03 - MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES
R03B - AUTRES MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES, PAR INHALATION
R03BB - ANTICHOLINERGIQUES
R03BB01 - IPRATROPIUM BROMURE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

IPRATROPIUM BROMURE 0,5 mg/2 ml sol p inhal p nébulis

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Asthme aigu sévère, traitement associé (de l')
  • Asthme persistant sévère, traitement de fond (de l')
  • BPCO, traitement symptomatique associé des poussées (de la)
  • BPCO sévère avec bronchospasme réversible

Posologie

Unité de prise
ml
  • ipratropium bromure : 0.5 mg/2 ml
Modalités d'administration
  • Voie inhalée
  • Traitement à n'administrer qu'en association
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 1 mois à 6 an(s)
Patient quel que soit le poids
Asthme aigu sévère, traitement associé (de l')
  • Posologie standard
  • Respecter un intervalle d'au moins 20 min entre chaque administration
  • 0,125 à 0,25 mg 1 à 4 fois par jour
  • Posologie maximale: 1 mg par 24 heures
Patient de 6 an(s) à 12 an(s)
Patient quel que soit le poids
Asthme aigu sévère, traitement associé (de l')
  • Posologie standard
  • Respecter un intervalle d'au moins 20 min entre chaque administration
  • 0,25 mg 1 à 4 fois par jour
  • Posologie maximale: 1 mg par 24 heures
Asthme persistant sévère, traitement de fond (de l')
  • Posologie standard
  • 0,25 mg 3 à 4 fois par jour
  • Posologie maximale: 1 mg par 24 heures
Patient à partir de 12 an(s)
Patient quel que soit le poids
Asthme aigu sévère, traitement associé (de l') - BPCO, traitement symptomatique associé des poussées (de la)
  • Posologie standard
  • Respecter un intervalle d'au moins 20 min entre chaque administration
  • 0,5 mg 1 à 4 fois par jour
  • Posologie maximale: 2 mg par 24 heures
Asthme persistant sévère, traitement de fond (de l') - BPCO sévère avec bronchospasme réversible
  • Posologie standard
  • 0,25 à 0,5 mg 3 à 4 fois par jour
  • Posologie maximale: 2 mg par 24 heures

Modalités d'administration du traitement

  • Ne pas mettre en contact avec l'oeil

Incompatibilités physico-chimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec certains médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

IPRATROPIUM BROMURE 0,5 mg/2 ml sol p inhal p nébulis
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux ammoniums quaternaires
  • Hypersensibilité aux atropiniques

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Cardiopathie
  • Grossesse
  • Hypersécrétion bronchique
  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Hypertrophie bénigne de la prostate, antécédent
  • Infection bronchique
  • Mucoviscidose
  • Obstruction urétérale
  • Obstruction urétrale, antécédent
  • Sténose urétrale
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque de glaucome

Interactions médicamenteuses

I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments atropiniques + Anticholinestérasiques

Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité de l'anticholinestérasique par antagonisme des récepteurs de l'acétylcholine par l'atropinique.
Conduite à tenir

Médicaments atropiniques + Médicaments atropiniques

Risques et mécanismesAddition des effets indésirables atropiniques à type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la bouche...
Conduite à tenir

Médicaments atropiniques + Morphiniques

Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque de bronchospasme paradoxal
  • Risque de réaction sévère d'hypersensibilité
  • Risque de trouble ophtalmique

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de bronchospasme paradoxal
  • Traitement à arrêter en cas de glaucome

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas d'apparition ou d'aggravation de dyspnée
  • Info prof de santé : former le patient à la technique de l'inhalation
  • Information du patient : arrêter le trt et consulter son médecin en cas de symptômes du glaucome

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Peu fréquent)
  • Prurit (Peu fréquent)
  • Urticaire (Rare)
  • DIVERS
  • Irritation locale
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Oedème de Quincke (Peu fréquent)
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactique (Peu fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hyperhémie conjonctivale (Peu fréquent)
  • Oedème cornéen (Peu fréquent)
  • Hypertension intra-oculaire (Peu fréquent)
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Trouble de l'accommodation (Peu fréquent)
  • Halo visuel (Peu fréquent)
  • Glaucome aigu (crise de) (Peu fréquent)
  • Mydriase (Peu fréquent)
  • Douleur oculaire (Peu fréquent)
  • Glaucome (Peu fréquent)
  • Pression intraoculaire augmentée (Peu fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Oedème buccal (Peu fréquent)
  • Stomatite (Peu fréquent)
  • Oedème pharyngé (Peu fréquent)
  • Sécheresse pharyngée (Peu fréquent)
  • Irritation de la gorge (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Dysgueusie (Peu fréquent)
  • Laryngospasme (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Vertige
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Tachycardie supraventriculaire (Peu fréquent)
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Fibrillation auriculaire (Peu fréquent)
  • Tachycardie (Peu fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Fréquent)
  • Constipation (Peu fréquent)
  • Diarrhée (Peu fréquent)
  • Trouble de la motilité digestive (Fréquent)
  • Vomissement (Peu fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Bronchospasme (Peu fréquent)
  • Toux (Fréquent)
  • Bronchospasme paradoxal (Peu fréquent)
  • TOXICOLOGIE
  • Effet atropinique
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Rétention urinaire (Peu fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Ipratropium bromure

    Chimie
    IUPACbromure de 3 alfa-hydroxy-8-isopropyl-1 alfa H, 5 alfa H-tropanium
    Synonymesipratropium bromide
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Inhal.aerosol:0.12 mg
    Inhal.powder:0.12 mg
    Inhal.solution:0.3 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster