À propos de Insuline humaine biogénétique
Mise à jour : 13 mai 2014
Insuline humaine biogénétique : Mécanisme d'action

 L'activité principale de l'insuline est la régulation du métabolisme glucidique.

D'autre part, l'insuline possède plusieurs actions anaboliques et anticataboliques dans différents tissus. Dans le muscle, ces effets comprennent une augmentation de la synthèse du glycogène, des acides gras, du glycérol, des protéines et une augmentation de la fixation des acides aminés, ainsi qu'une diminution de la glycogénolyse, de la néoglucogenèse, de la cétogenèse, de la lipolyse, du catabolisme protéique et de l'élimination des acides aminés.     

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

INSULINE HUMAINE BIOGENETIQUE ISOPHANE 100 UI/ml susp inj

Dernière modification : 20/01/2023 - Révision : 07/12/2022

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
A - VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A10 - MEDICAMENTS DU DIABETE
A10A - INSULINES ET ANALOGUES
A10AC - INSULINES ET ANALOGUES D'ACTION INTERMEDIAIRE PAR VOIE INJECTABLE
A10AC01 - INSULINE HUMAINE
A10AD - INSULINES ET ANALOGUES D'ACTION INTERMEDIAIRE OU D'ACTION LENTE ET A DEBUT D'ACTION RAPIDE PAR VOIE INJECTABLE
A10AD01 - INSULINE HUMAINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

picto
vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

INSULINE HUMAINE BIOGENETIQUE ISOPHANE 100 UI/ml susp inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Diabète insulinodépendant
  • Diabète insulinonécessitant

Posologie

Unité de prise
ml
  • insuline humaine biogénétique isophane : 100 UI
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • A n'utiliser qu'avec le nécessaire d'administration recommandé
  • Administrer dans la fesse, dans l'abdomen, dans la cuisse ou dans la région deltoïde
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Posologie à adapter en fonction du régime alimentaire
  • Posologie à adapter pendant le traitement
  • Vérifier l'étiquette de l'insuline avant chaque administration
Posologie
Patient à partir de 30 mois
  • Patient quel que soit le poids
  • Diabète insulinodépendant - Diabète insulinonécessitant
  • Posologie standard
  • La posologie de l?insuline dépend de chaque individu et est déterminée en fonction des besoins du patient. Un contrôle glycémique et un ajustement de la dose de l'insuline sont recommandés afin d'obtenir un équilibre glycémique optimal.
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer dans la fesse, dans l'abdomen, dans la cuisse ou dans la région deltoïde
  • Administrer dans les 30 minutes avant le repas
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Administrer par voie sous-cutanée stricte
  • Posologie à adapter en cas de relais d'une insuline par une autre
  • Posologie à adapter en fonction du régime alimentaire
  • Posologie à adapter pendant le traitement

Incompatibilités physico-chimiques

  • A n'utiliser qu'avec le nécessaire d'administration recommandé
  • Incompatibilité avec certains médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

INSULINE HUMAINE BIOGENETIQUE ISOPHANE 100 UI/ml susp inj
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines dérivées d'E. coli

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Consommation d'alcool
  • Diabète de longue date
  • Diabète insulinodépendant
  • Dysfonctionnement surrénalien
  • Fièvre
  • Grossesse
  • Hépatopathie
  • Infection
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance surrénale
  • Maladie de la thyroïde
  • Maladie psychiatrique
  • Néphropathie
  • Neuropathie végétative
  • Nourrisson de moins de 30 mois
  • Pathologie endocrinienne
  • Pathologie hypophysaire
  • Pathologie intercurrente
  • Patient traité en association avec la pioglitazone
  • Patient traité en relais d'une insuline
  • Sportif
  • Sujet âgé
  • Sujet exerçant une activité physique
  • Sujet soumis à décalage horaire

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Insuline + Alcool éthylique (boisson ou excipient)

Risques et mécanismesAugmentation de la réaction hypoglycémique (inhibition des réactions de compensation pouvant faciliter la survenue de coma hypoglycémique).
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.

Insuline + Danazol

Risques et mécanismesEffet diabétogène du danazol.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, prévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie de l'insuline pendant le traitement par le danazol et après son arrêt.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Insuline + Analogues de la somatostatine

Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie : diminution ou augmentation des besoins en insuline, par diminution ou augmentation de la sécrétion de glucagon endogène.
Conduite à tenirPrévenir le patient du risque d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie de l'insuline pendant le traitement par l'analogue de la somatostatine.

Insuline + Bêta-2 mimétiques (voie systémique)

Risques et mécanismesElévation de la glycémie par le bêta-2 mimétique.
Conduite à tenirRenforcer la surveillance sanguine et urinaire.

Insuline + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)

Insuline + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Risques et mécanismesTous les bêta-bloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie : palpitations et tachycardie.
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer, surtout en début de traitement, l'autosurveillance glycémique.

Insuline + Chlorpromazine

Risques et mécanismesA fortes posologies (100 mg par jour de chlorpromazine) : élévation de la glycémie (diminution de la libération de l'insuline).
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie de l'insuline pendant le traitement par le neuroleptique et après son arrêt.

Insuline + Gliflozines

Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hypoglycémie en cas d'association.
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie de l'insuline pendant l'association.

Insuline + Inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Risques et mécanismesL'utilisation des IEC peut entraîner une majoration de l'effet hypoglycémiant chez le diabétique traité par insuline. La survenue de malaises hypoglycémiques semble exceptionnelle (amélioration de la tolérance au glucose qui aurait pour conséquence une réduction des besoins en insuline).
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'hypoglycémie
  • Risque d'insuffisance cardiaque en cas d'association insuline-pioglitazone
  • Risque de formation d'anticorps
  • Risque de réaction au site d'injection

Surveillances du patient

  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas utiliser le même dispositif pour un autre patient
  • Respecter des mesures hygiéno-diététiques
  • Traçabilité recommandée

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : vérifier l'étiquette de l'insuline avant chaque administration
  • Info prof de santé : former le patient à la technique de l'auto-injection
  • Information du patient : connaitre les circonstances atténuant les symptômes d'hypoglycémie

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hypoglycémie
  • DERMATOLOGIE
  • Hypersudation
  • Amyloïdose cutanée
  • Eruption cutanée généralisée
  • DIVERS
  • Oedème
  • Décès
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction allergique locale (Fréquent)
  • Réaction allergique systémique (Très rare)
  • Réaction allergique généralisée
  • Hypersensibilité médicamenteuse
  • INSTRUMENTATION
  • Lipodystrophie au point d'injection
  • Amyloïdose cutanée au site d'injection
  • Oedème au point d'injection
  • Erythème au point d'injection
  • Prurit au point d'injection
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Pouls (modification)
  • Pression artérielle (diminution)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Perte de conscience
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Sifflement respiratoire
  • Dyspnée
  • Voir aussi les substances

    Insuline humaine biogénétique isophane

    Chimie
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Parenteral:40 U
    Parenteral:40 U
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster