À propos de Ibuprofène
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Ibuprofène 400 mg comprimé

Dernière modification : 11/12/2023 - Révision : 06/01/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
M - MUSCLE ET SQUELETTE
M01 - ANTIINFLAMMATOIRES ET ANTIRHUMATISMAUX
M01A - ANTIINFLAMMATOIRES ET ANTIRHUMATISMAUX, NON STEROIDIENS
M01AE - DERIVES DE L'ACIDE PROPIONIQUE
M01AE01 - IBUPROFENE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIXII

X Contre-indication absolue II Précaution

vigilance picto

Soyez prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

IBUPROFENE 400 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Douleur arthrosique
  • Douleur d'intensité légère à modérée
  • Douleur rhumatismale
  • Fièvre
  • Migraine, traitement de la crise (de)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • ibuprofène : 400 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer entier
  • Administrer pendant le repas
Posologie
Patient de 12 an(s) à 15 an(s)
Poids >= 30 kg
Douleur d'intensité légère à modérée - Fièvre
  • Posologie standard
  • Le traitement doit être de courte durée
  • Respecter un intervalle d'au moins 6 heures entre 2 prises
  • 400 mg 1 à 3 fois par jour
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Douleur d'intensité légère à modérée - Fièvre
  • Posologie standard
  • Le traitement doit être de courte durée
  • Respecter un intervalle d'au moins 6 heures entre 2 prises
  • 400 mg 1 à 3 fois par jour
Migraine, traitement de la crise (de)
  • Posologie standard
  • Administrer dès le début de la crise
  • 400 mg 1 fois ce jour
Douleur arthrosique - Douleur rhumatismale
  • Posologie standard
  • Respecter un intervalle d'au moins 6 heures entre 2 prises
  • 400 à 800 mg 3 fois par jour
  • Posologie maximale: 2 400 mg par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer de préférence pendant le repas
  • Le traitement doit être de courte durée
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 12 ans
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 30 kg
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie
  • Traitement prolongé à éviter

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

IBUPROFENE 400 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Cardiopathie sévère non contrôlée
  • Déshydratation sévère
  • Grossesse, 4 derniers mois (de la)
  • Hémorragie cérébrale
  • Hémorragie digestive récurrente, antécédent (d')
  • Hémorragie gastro-intestinale
  • Hémorragie gastro-intestinale liée à la prise d'AINS, antécédent (d')
  • Hémorragie interne évolutive
  • Hémorragie récurrente, antécédent (d')
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux AINS
  • Hypersensibilité aux arylcarboxyliques
  • Insuffisance cardiaque sévère
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Perforation gastro-intestinale liée à la prise d'AINS, antécédent (de)
  • Réaction d'hypersensibilité aux AINS, antécédent (de)
  • Sujet à risque hémorragique
  • Trouble de l'hématopoïèse d'étiologie inconnue
  • Ulcère gastroduodénal, antécédent (d')
  • Ulcère gastroduodénal évolutif

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Accident ischémique transitoire, antécédent (d')
  • Accident vasculaire cérébral
  • Allaitement
  • Antécédent d'accident vasculaire cérébral
  • Antécédent d'asthme
  • Antécédent d'insuffisance cardiaque
  • Antécédent de maladie de Crohn
  • Antécédent de perforation gastro-intestinale
  • Antécédent de rectocolite hémorragique
  • Artériopathie périphérique
  • Asthme
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Céphalée
  • Cirrhose hépatique décompensée
  • Connectivite mixte
  • Consommation d'alcool
  • Déshydratation
  • Diabète
  • Enfant de moins de 12 ans
  • Enfant de moins de 30 kg
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse, 5 premiers mois (de la)
  • Hémorragie digestive, antécédent
  • Hémorragie gastro-intestinale, antécédent (d')
  • Hépatopathie
  • Hernie hiatale, antécédent
  • Hypertension artérielle
  • Hypertension artérielle, antécédent
  • Hypertension artérielle non contrôlée
  • Hypovolémie
  • Infection
  • Infection respiratoire
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance cardiaque légère à modérée
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale légère à modérée
  • Intervention chirurgicale, antécédent récent (d')
  • Intervention chirurgicale cardiaque
  • Ischémie myocardique
  • Maladie inflammatoire de l'intestin
  • Maladie inflammatoire de l'intestin, antécédent (de)
  • Néphropathie
  • Néphropathie lupique
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Pathologie cérébrovasculaire
  • Pathologie digestive
  • Pathologie digestive, antécédent
  • Patient traité à posologie élevée
  • Période post-opératoire
  • Polypose nasale
  • Pontage coronaro-artériel
  • Porphyrie aiguë intermittente
  • Porphyrie hépatique
  • Rhinite allergique
  • Rhinite chronique
  • Sinusite chronique
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque de maladie cardiovasculaire
  • Sujet débilité
  • Sujet de faible poids
  • Syndrome néphrotique
  • Terrain allergique
  • Traitement prolongé
  • Trouble circulatoire périphérique
  • Trouble de la coagulation
  • Varicelle

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Mifamurtide

Risques et mécanismesAux doses élevées d'AINS, risque de moindre efficacité du mifamurtide.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Acide acétylsalicylique (voie systémique)

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenirAssociation déconseillée avec des doses anti-inflammatoires d'acide acétylsalicylique (>= 1 g/prise et/ou >=3 g/jour) et avec des doses antalgiques ou antipyrétiques (>= 500 mg/prise et/ou

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Anticoagulants oraux

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique de l'anticoagulant oral (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite, voire biologique.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Métamizole

Risques et mécanismesAvec les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens : majoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé)

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Lithium

Risques et mécanismesAugmentation de la lithémie pouvant atteindre des valeurs toxiques (diminution de l'excrétion rénale du lithium).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveiller étroitement la lithémie et adapter la posologie du lithium pendant l'association et après l'arrêt de l'anti-inflammatoire non stéroïdien.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Méthotrexate (voie systémique)

Risques et mécanismesAugmentation de la toxicité hématologique du méthotrexate (diminution de la clairance rénale du méthotrexate par les anti-inflammatoires).
Conduite à tenirAssociation déconseillée pour des doses de méthotrexate supérieures à 20 mg par semaine. Association nécessitant une précaution d'emploi avec le méthotrexate utilisé à faibles doses (inférieures ou égales à 20 mg par semaine), contrôle hebdomadaire de l'hémogramme durant les premières semaines de l'association. Surveillance accrue en cas d'altération (même légère) de la fonction rénale, ainsi que chez le sujet âgé.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Nicorandil

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestives.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Pémétrexed

Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité du pémétrexed (diminution de sa clairance rénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirAssociation déconseillée en cas de fonction rénale faible à modérée. Précaution d'emploi en cas de fonction rénale normale. Surveillance biologique de la fonction rénale.

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Diurétiques

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Risques et mécanismesInsuffisance rénale aiguë chez le patient à risque (âgé, déshydraté, sous diurétiques, avec une fonction rénale altérée), par diminution de la filtration glomérulaire secondaire à une diminution de la synthèse des prostaglandines rénales. Ces effets sont généralement réversibles. Par ailleurs, réduction de l'effet antihypertenseur.
Conduite à tenirHydrater le malade et surveiller la fonction rénale en début de traitement et régulièrement pendant l'association.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Ciclosporine (voie systémique)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Tacrolimus (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque d'addition des effets néphrotoxiques, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirSurveiller la fonction rénale en début de traitement par l'AINS.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Cobimétinib

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenirSurveillance clinique.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Ténofovir disoproxil

Risques et mécanismesRisque de majoration de la néphrotoxicité du ténofovir, notamment avec des doses élevées de l'anti-inflammatoire ou en présence de facteurs de risque d'insuffisance rénale.
Conduite à tenirEn cas d'association, surveiller la fonction rénale.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Antiagrégants plaquettaires

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique, notamment gastro-intestinal.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)

Risques et mécanismesRéduction de l'effet antihypertenseur (inhibition des prostaglandines vasodilatatrices par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Déférasirox

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)

Risques et mécanismesAugmentation du risque d'ulcération et d'hémorragie gastro-intestinale.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Héparines (doses préventives)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine

Risques et mécanismesMajoration du risque hémorragique.
Conduite à tenir

Hyperkaliémiants + Hyperkaliémiants

Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hyperkaliémie, potentiellement létale.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Médicament foetotoxique
  • Risque sur la fertilité féminine

Risques liés au traitement

  • Risque d'aggravation de l'hypertension artérielle
  • Risque d'aggravation de l'insuffisance cardiaque
  • Risque d'aggravation de la maladie de Crohn
  • Risque d'aggravation de la rectocolite hémorragique
  • Risque d'allongement du temps de saignement
  • Risque d'augmentation des enzymes hépatiques
  • Risque d'hémorragie digestive
  • Risque d'hyperkaliémie
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'infection compliquée de la peau et des tissus mous
  • Risque d'insuffisance rénale
  • Risque d'oedème
  • Risque d'ulcère digestif
  • Risque de céphalée par abus médicamenteux
  • Risque de crise d'asthme
  • Risque de dermatite exfoliative
  • Risque de masquage des symptômes d'une infection
  • Risque de méningite aseptique
  • Risque de néphrotoxicité
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de perturbation de paramètres biologiques
  • Risque de pustulose exanthématique aiguë généralisée
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de rétention hydrosodée
  • Risque de somnolence
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome DRESS
  • Risque de trouble ophtalmique

Surveillances du patient

  • Surveillance de la pression artérielle avant et pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas associer à un traitement ayant le même mécanisme d'action

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction cutanée
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de toxicité hépatique
  • Traitement à arrêter en cas d'hémorragie digestive
  • Traitement à arrêter en cas d'ulcère digestif

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : avaler le comprimé entier sans le mâcher ni le croquer
  • Info patient : consulter un ophtalmologiste en cas de modification de la vision
  • Information du patient : arrêter le traitement et consulter son médecin en cas de céphalées sévères
  • Information du patient : risque de vertige
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables digestifs

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyperuricémie (Rare)
  • Neutropénie (Rare)
  • Urémie (augmentation)
  • Hémoglobinémie (diminution)
  • Transaminases (augmentation)
  • Hématocrite (diminution)
  • Bilan hépatique (anomalie)
  • Protéinurie
  • Leucopénie
  • DERMATOLOGIE
  • Dermatose (Fréquent)
  • Purpura (Peu fréquent)
  • Fasciite nécrosante (Très rare)
  • Alopécie (Très rare)
  • Réaction cutanée sévère (Très rare)
  • Syndrome de Lyell (Très rare)
  • Infection cutanée (Très rare)
  • Photosensibilisation
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Eruption cutanée
  • Urticaire
  • Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Prurit
  • Eruption maculopapuleuse
  • Dermatose bulleuse
  • Urticaire chronique (aggravation)
  • Dermatite exfoliative
  • Erythème polymorphe
  • Eruption d'origine médicamenteuse
  • DIVERS
  • Fatigue (Fréquent)
  • Fièvre (Très rare)
  • Oedème périphérique (Très rare)
  • Syndrome pseudogrippal (Très rare)
  • Oedème de la face (Très rare)
  • Réaction inflammatoire post-infection (Très rare)
  • Oedème
  • HÉMATOLOGIE
  • Ecchymose (Très rare)
  • Anémie (Exceptionnel)
  • Pancytopénie (Très rare)
  • Trouble de l'hématopoïèse (Très rare)
  • Agranulocytose
  • Anémie hémolytique
  • Thrombopénie
  • Aplasie médullaire
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère (Peu fréquent)
  • Hépatite (Peu fréquent)
  • Trouble hépatique (Très rare)
  • Nécrose hépatique (Très rare)
  • Hépatite aiguë (Très rare)
  • Hépatopathie (Très rare)
  • Insuffisance hépatique (Très rare)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction allergique généralisée (Très rare)
  • Oedème de Quincke
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Choc anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • Syndrome DRESS
  • Réaction anaphylactique
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Infection bactérienne (aggravation) (Très rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Varicelle (complications cutanées et des tissus mous)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit diminué
  • Rétention hydrosodée
  • Anorexie
  • Acidose métabolique
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hyposécrétion lacrymale (Rare)
  • Oedème papillaire
  • Trouble de la vision
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Vertige (Fréquent)
  • Acuité auditive (modification) (Rare)
  • Hypoacousie (Rare)
  • Pharyngite (Très rare)
  • Acouphène (Rare)
  • Aphte (Très rare)
  • Irritation de la gorge
  • Oedème laryngé
  • Ulcération buccale
  • Rhinite
  • Stomatite
  • PSYCHIATRIE
  • Euphorie (Peu fréquent)
  • Irritabilité (Peu fréquent)
  • Agitation (Peu fréquent)
  • Episode psychotique (Très rare)
  • Dépression (Très rare)
  • Insomnie
  • Désorientation temporospatiale
  • Nervosité
  • Confusion mentale
  • Psychose
  • Anxiété
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Pression artérielle (diminution) (Peu fréquent)
  • Tachycardie (Très rare)
  • Vascularite (Très rare)
  • Hypotension artérielle (Très rare)
  • Infarctus du myocarde (Très rare)
  • Choc hypovolémique (Très rare)
  • Choc cardiogénique (Très rare)
  • Palpitation (Très rare)
  • Accident thromboembolique artériel
  • Vascularite d'hypersensibilité
  • Angor
  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance cardiaque
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Pyrosis (Fréquent)
  • Fonction hépatique anormale (Peu fréquent)
  • Maladie de Crohn (aggravation) (Peu fréquent)
  • Trouble digestif (Fréquent)
  • Colite (aggravation) (Peu fréquent)
  • Ulcère gastroduodénal (Peu fréquent)
  • Oedème de la langue (Très rare)
  • Sténose digestive (Très rare)
  • Oesophagite (Très rare)
  • Colopathie fonctionnelle (Très rare)
  • Pancréatite (Très rare)
  • Lésion hépatocellulaire (Très rare)
  • Sténose intestinale (Très rare)
  • Rectocolite hémorragique
  • Colite
  • Distension abdominale
  • Transit intestinal (modification)
  • Diverticulose
  • Méléna
  • Gonflement de la langue
  • Colite hémorragique
  • Brûlure épigastrique
  • Sténose de l'oesophage
  • Dyspepsie
  • Vomissement
  • Constipation
  • Flatulence
  • Perforation gastro-intestinale
  • Rectocolite hémorragique (aggravation)
  • Nausée
  • Hémorragie digestive
  • Douleur abdominale
  • Douleur épigastrique
  • Gastrite
  • Diarrhée
  • Hématémèse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Somnolence (Peu fréquent)
  • Raideur de la nuque (Très rare)
  • Altération de la conscience (Très rare)
  • Céphalée
  • Méningite aseptique
  • Accident vasculaire cérébral
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Crise d'asthme (Peu fréquent)
  • Asthme (aggravation) (Peu fréquent)
  • Obstruction des voies aériennes supérieures (Très rare)
  • Insuffisance respiratoire aiguë (Très rare)
  • Hyperréactivité bronchique (Très rare)
  • Sifflement respiratoire (Très rare)
  • Bronchospasme
  • Apnée
  • Dyspnée
  • Asthme
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Nécrose papillaire rénale (Rare)
  • Polyurie (Rare)
  • Insuffisance rénale (Très rare)
  • Hématurie (Rare)
  • Oligurie (Très rare)
  • Syndrome néphrotique (Très rare)
  • Néphropathie tubulo-interstitielle
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Voir aussi les substances

    Ibuprofène

    Chimie
    IUPACacide alpha-méthyl-4-(2-méthylpropyl)benzèneacétique
    Synonymesibuprofen
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:1.2 g
    Parenteral:1.2 g
    Rectal:1.2 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster