À propos de Gestodène
Mise à jour : 16 janvier 2013
Gestodène : Mécanisme d'action
Le gestodène est un progestatif de synthèse. L'association d'un progestatif chez les femmes non hysterectomisées entraîne une réduction importante du risque d'hyperplasie de l'endomètre induit par les estrogènes.
 
En association à l’éthinylestradiol, l'efficacité contraceptive résulte de trois actions complémentaires :
  • au niveau de l'axe hypothalamohypophysaire par inhibition de l'ovulation ;
  • au niveau de la glaire cervicale qui devient imperméable à la migration des spermatozoïdes ;
  • au niveau de l'endomètre, qui devient impropre à la nidation.
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

ETHINYLESTRADIOL 15 µg + GESTODENE 60 µg cp

Dernière modification : 16/10/2023 - Révision : 25/08/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
G - SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES
G03 - HORMONES SEXUELLES ET MODULATEURS DE LA FONCTION GENITALE
G03A - CONTRACEPTIFS HORMONAUX A USAGE SYSTEMIQUE
G03AA - PROGESTATIFS ET ESTROGENES EN ASSOCIATION FIXE
G03AA10 - GESTODENE ET ETHINYLESTRADIOL
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ETHINYLESTRADIOL 15 µg + GESTODENE 60 µg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Contraception orale

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • éthinylestradiol : 50 µg
  • gestodène : 60 µg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • En cas d'oubli : prendre le cp oublié
  • Traitement à renouveler en cas de vomissement ou diarrhée importante dans les 3 à 4 heures
  • Traitement à renouveler tous les 28 jours
Posologie
Patient à partir de 12 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Patient de sexe féminin
  • Contraception orale
  • Posologie standard
  • 1 comprimé 1 fois par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Recommandations en cas d'oubli du traitement
  • Réservé à la femme adulte et à l'adolescente
  • Traitement à renouveler en cas de vomissement ou diarrhée importante dans les 3 à 4 heures

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ETHINYLESTRADIOL 15 µg + GESTODENE 60 µg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Accident ischémique transitoire
  • Accident ischémique transitoire, antécédent (d')
  • Accident thromboembolique
  • Accident thromboembolique, prédisposition héréditaire ou acquise(d')
  • Accident vasculaire cérébral
  • Accident vasculaire cérébral, antécédent récent (d')
  • Angor
  • Angor, antécédent (d')
  • Antécédent d'accident thromboembolique
  • Antécédent d'accident vasculaire cérébral
  • Antécédent d'hépatopathie sévère
  • Antécédent d'infarctus du myocarde
  • Cancer de l'endomètre
  • Déficit en antithrombine
  • Déficit en protéine C
  • Déficit en protéine S
  • Diabète avec complication vasculaire
  • Embolie pulmonaire
  • Embolie pulmonaire, antécédent (d')
  • Grossesse
  • Hémorragie gynécologique d'étiologie inconnue
  • Hépatopathie sévère
  • Hyperhomocystéinémie
  • Hyperlipidémie sévère
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypertension artérielle sévère
  • Infarctus du myocarde
  • Insuffisance coronarienne
  • Intervention chirurgicale majeure avec immobilisation prolongée
  • Migraine accompagnée, antécédent (de)
  • Pancréatite associée à une hypertriglycéridémie sévère
  • Pancréatite associée à une hypertriglycéridémie sévère, antécédent (de)
  • Pathologie cérébrovasculaire
  • Résistance à la protéine C activée (PCa)
  • Sujet à risque d'accident thromboembolique
  • Suspicion de cancer du sein
  • Suspicion de cancer estrogénodépendant
  • Syndrome des antiphospholipides
  • Thrombophlébite profonde
  • Thrombophlébite profonde, antécédent (de)
  • Thrombose, risque (de)
  • Tumeur hépatique
  • Tumeur hépatique, antécédent
  • Tumeur hormonodépendante

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Accident thromboembolique, antécédent familial(d')
  • Allaitement
  • Antécédent de cholestase récurrente de la grossesse
  • Asthme
  • Cancer
  • Chloasma, antécédent (de)
  • Cholestase
  • Cholestase, antécédent (de)
  • Chorée de Sydenham
  • Dépression
  • Diabète
  • Diarrhée
  • Drépanocytose
  • Dyslipoprotéinémie
  • Epilepsie
  • Femme de plus de 35 ans
  • Fibrillation auriculaire
  • Fibrome utérin
  • Herpès gestationis
  • Hyperprolactinémie
  • Hypertension artérielle
  • Hypertension artérielle, antécédent
  • Hypertriglycéridémie
  • Hypertriglycéridémie, antécédent familial
  • Immobilisation prolongée
  • Immobilisation temporaire
  • Insuffisance rénale
  • Interruption thérapeutique de grossesse
  • Intervention chirurgicale
  • Lithiase biliaire
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Maladie inflammatoire chronique de l'intestin
  • Migraine
  • Obésité
  • Oedème angioneurotique héréditaire
  • Otosclérose
  • Porphyrie
  • Post-partum
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Syndrome hémolytique et urémique
  • Tabagisme
  • Thrombose veineuse superficielle des membres inférieurs
  • Traumatisme sévère
  • Valvulopathie cardiaque
  • Varice
  • Vomissement

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Estroprogestatifs contraceptifs + Millepertuis (voie orale)

Progestatifs contraceptifs + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du contraceptif hormonal, en raison de l'effet inducteur enzymatique du millepertuis, avec risque de baisse d'efficacité voire d'annulation de l'effet dont les conséquences peuvent être éventuellement graves (survenue d'une grossesse).
Conduite à tenir

Ethinylestradiol + Dasabuvir

Ethinylestradiol + Ombitasvir associé au paritaprévir

Risques et mécanismesAugmentation de l'hépatotoxicité.
Conduite à tenir

Ethinylestradiol + Glécaprévir associé au pibrentasvir

Risques et mécanismesAugmentation de l'hépatotoxicité avec la bithérapie.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Estroprogestatifs contraceptifs + Inducteurs enzymatiques

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive, par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par l'inducteur.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt de l'inducteur.

Estroprogestatifs contraceptifs + Inhibiteurs de protéases boostés par ritonavir

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive par diminution des concentrations en contraceptif hormonal, due à l'augmentation de son métabolisme hépatique par le ritonavir.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt du ritonavir.

Estroprogestatifs contraceptifs + Lamotrigine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations et de l'efficacité de la lamotrigine par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirAssociation déconseillée : éviter de mettre en route une contraception orale pendant la période d'ajustement posologique de la lamotrigine. Précaution d'emploi : surveillance clinique et adaptation de la posologie de la lamotrigine lors de la mise en route d'une contraception orale et après son arrêt.

Estroprogestatifs contraceptifs + Modafinil

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive, pendant le traitement et un cycle après l'arrêt du traitement par le modafinil, en raison de son potentiel inducteur enzymatique.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt du modafinil.

Estroprogestatifs contraceptifs + Topiramate

Risques et mécanismesPour des doses de topiramate >= 200 mg/jour : risque de diminution de l'efficacité contraceptive par diminution des concentrations en estrogène.
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, utiliser une méthode additionnel de type mécanique pendant la durée de l'association et un cycle suivant l'arrêt du topiramate.

Estroprogestatifs contraceptifs + Vémurafénib

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations des estroprogestatifs, avec pour conséquence un risque d'inefficacité.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Progestatifs contraceptifs + Inducteurs enzymatiques

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive du contraceptif hormonal, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique, pendant la durée de l'association et un cycle suivant.

Progestatifs contraceptifs + Inhibiteurs de protéases boostés par ritonavir

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive par diminution des concentrations en contraceptif hormonal, due à l'augmentation de son métabolisme hépatique par le ritonavir.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique (préservatif ou stérilet), pendant la durée de l'association et un cycle suivant.

Progestatifs contraceptifs + Pérampanel

Risques et mécanismesPour des doses de pérampanel >= 12 mg/jour : risque de diminution de l'efficacité contraceptive.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique.

Progestatifs contraceptifs + Ulipristal dans la contraception d'urgence

Risques et mécanismesAntagonisme des effets de l'ulipristal en cas de reprise d'un contraceptif hormonal moins de 5 jours après la prise de la contraception d'urgence.
Conduite à tenirDans le cas où la (re)prise d'une contraception hormonale est envisagée, utiliser une contraception additionnelle de type mécanique pendant les 12 jours qui suivent la (dernière) prise de l'ulipristal (au cas où il y en aurait eu plus d'une).

Progestatifs contraceptifs + Ulipristal dans le fibrome utérin

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque des effets de l'ulipristal et du progestatif, avec risque d'inefficacité.
Conduite à tenirDans le cas où la (re)prise d'une contraception hormonale est envisagée, utiliser une contraception de type mécanique pendant les 7 premiers jours de la contraception hormonale.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Estroprogestatifs contraceptifs + Aprépitant

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par l'aprépitant.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt de l'aprépitant.

Estroprogestatifs contraceptifs + Bosentan

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par le bosentan.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt du bosentan.

Estroprogestatifs contraceptifs + Elvitégravir

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par l'elvitégravir.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt de l'elvitégravir.

Estroprogestatifs contraceptifs + Felbamate

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive, pendant le traitement et un cycle après l'arrêt du traitement par le felbamate, en raison de son potentiel inducteur enzymatique.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt du felbamate.

Estroprogestatifs contraceptifs + Griséofulvine

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par la griséofulvine.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt de la griséofulvine.

Estroprogestatifs contraceptifs + Rufinamide

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par le rufinamide.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt du rufinamide.

Estroprogestatifs contraceptifs + Sugammadex

Progestatifs contraceptifs + Sugammadex

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive du contraceptif hormonal.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique.

Estroprogestatifs contraceptifs + Télaprévir

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par le télaprévir.
Conduite à tenirUtiliser une méthode contraceptive fiable, additionnelle ou alternative, pendant la durée de l'association et deux cycles suivants.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Progestatifs contraceptifs + Aprépitant

Risques et mécanismesSauf stérilet, diminution des concentrations du progestatif, avec risque de moindre efficacité contraceptive.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique, pendant la durée de l'association et un cycle suivant.

Progestatifs contraceptifs + Bosentan

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité contraceptive par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal.
Conduite à tenirUtiliser une méthode contraceptive fiable, additionnelle ou alternative, pendant la durée de l'association et un cycle suivant.

Progestatifs contraceptifs + Griséofulvine

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité du contraceptif hormonal par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirUtiliser une méthode contraceptive fiable, additionnelle ou alternative, pendant la durée de l'association et un cycle suivant.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Surveillance par un test de grossesse avant la mise en route du traitement
  • Traitement à arrêter en cas de grossesse

Risques liés au traitement

  • Risque d'absence d'hémorragie de privation
  • Risque d'accident thromboembolique
  • Risque d'accident vasculaire cérébral
  • Risque d'aggravation de l'épilepsie
  • Risque d'aggravation de la dépression
  • Risque d'aggravation de la maladie de Crohn
  • Risque d'aggravation de la rectocolite hémorragique
  • Risque d'échec du traitement
  • Risque d'embolie pulmonaire
  • Risque d'hépatopathie
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'intolérance au glucose
  • Risque de cancer du sein
  • Risque de chloasma
  • Risque de métrorragie
  • Risque de perturbation de paramètres biologiques
  • Risque de résistance à l'insuline
  • Risque de syndrome hémolytique et urémique
  • Risque de thrombophlébite profonde
  • Risque de thrombose vasculaire rétinienne
  • Risque de trouble dépressif
  • Risque de trouble ophtalmique
  • Risque de tumeur hépatique
  • Risque d?angioedème
  • Risque présumé d'herpès gestationis
  • Risque présumé d'otosclérose
  • Risque présumé de cancer du col utérin
  • Risque présumé de cholestase
  • Risque présumé de chorée de Sydenham
  • Risque présumé de lithiase biliaire
  • Risque présumé de lupus érythémateux disséminé
  • Risque présumé de porphyrie
  • Risque présumé de syndrome hémolytico-urémique
  • Risque suicidaire

Surveillances du patient

  • Surveillance clinique avant la mise en route du traitement
  • Surveillance de la pression artérielle avant la mise en route du traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'augmentation de la fréquence ou de la sévérité d'une migraine

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info patient : prendre connaissance de la notice d'information
  • Info patient : signaler toute apparition de symptômes d'embolie pulmonaire
  • Info prof de santé : informer le patient des risques liés au traitement
  • Information du patient : ce traitement ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles
  • Information du patient : signaler tout changement important de l'humeur et du comportement
  • Information du patient : signaler toute apparition d'un état dépressif
  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes thromboemboliques

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyperlipidémie (Peu fréquent)
  • Taux de folates sériques (diminution) (Très rare)
  • Hypertriglycéridémie
  • CANCEROLOGIE
  • Cancer du foie (Très rare)
  • Cancer du col de l'utérus (Imputabilité incertaine)
  • Cancer du sein
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Peu fréquent)
  • Alopécie (Peu fréquent)
  • Acné (Fréquent)
  • Erythème polymorphe (Très rare)
  • Urticaire (Très rare)
  • Erythème noueux (Rare)
  • DIVERS
  • Oedème (Fréquent)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hirsutisme (Peu fréquent)
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Chloasma (Peu fréquent)
  • Ectropion (modification) (Fréquent)
  • Ectropion utérin (Fréquent)
  • Aménorrhée (Très fréquent)
  • Vaginite (Fréquent)
  • Spotting (Très fréquent)
  • Sécrétion de la glaire cervicale (modification) (Fréquent)
  • Mastodynie (Fréquent)
  • Sécrétion mammaire (Fréquent)
  • Sensibilité mammaire (Très fréquent)
  • Douleur mammaire (Très fréquent)
  • Volume mammaire (augmentation) (Fréquent)
  • Dysménorrhée (Fréquent)
  • Règles (modification) (Fréquent)
  • Herpès gestationis
  • Fibrome utérin
  • Herpès gestationis (aggravation)
  • Métrorragie
  • HÉPATOLOGIE
  • Cholestase (Très rare)
  • Affection biliaire (Très rare)
  • Ictère cholestatique (Rare)
  • Lithiase biliaire (Très rare)
  • Cholestase (aggravation)
  • Hyperplasie nodulaire focale du foie
  • Adénome hépatique
  • Lithiase biliaire (complication)
  • Hépatite
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Lupus érythémateux disséminé (aggravation) (Très rare)
  • Réaction anaphylactique (Rare)
  • Réaction anaphylactoïde (Rare)
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Angioedème
  • Angioedème aggravé
  • Crise d'oedème angioneurotique héréditaire
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUE
  • Candidose vaginale
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Trouble de l'appétit (Peu fréquent)
  • Poids (variation) (Fréquent)
  • Inflation hydrique (Fréquent)
  • Porphyrie (aggravation) (Très rare)
  • Intolérance au glucose (Rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Fréquent)
  • Intolérance aux lentilles de contact (Rare)
  • Névrite optique (Très rare)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Otosclérose
  • Hypoacousie
  • PSYCHIATRIE
  • Nervosité (Fréquent)
  • Trouble de la libido (Fréquent)
  • Altération de l'humeur (Fréquent)
  • Dépression
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypertension artérielle (Peu fréquent)
  • Varice (aggravation) (Peu fréquent)
  • Accident thromboembolique (Rare)
  • Thrombose vasculaire rétinienne (Très rare)
  • Insuffisance circulatoire (Rare)
  • Thromboembolie artérielle (Rare)
  • Microangiopathie thrombotique (Très rare)
  • Infarctus du myocarde
  • Embolie pulmonaire
  • Thrombophlébite
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Ballonnement (Peu fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Crampe abdominale (Peu fréquent)
  • Pancréatite (Très rare)
  • Tumeur hépatique (Très rare)
  • Colite ischémique (Très rare)
  • Maladie de la vésicule biliaire (Rare)
  • Fonction hépatique anormale
  • Maladie inflammatoire de l'intestin (aggravation)
  • Lésion hépatocellulaire
  • Colite ulcéreuse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Migraine (Très fréquent)
  • Chorée (exacerbation) (Très rare)
  • Accident ischémique transitoire
  • Accident vasculaire cérébral
  • Epilepsie (aggravation)
  • Chorée de Sydenham
  • Epilepsie
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Trouble respiratoire (Rare)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Syndrome hémolytique et urémique (Très rare)
  • Voir aussi les substances

    éthinylestradiol

    Chimie
    IUPAC17 alfa-éthynylestra-1,3,5(10)-triène-3,17 bêta-diol
    Synonymesethinylestradiol

    Gestodène

    Chimie
    IUPAC13 bêta-éthyl-17 bêta-hydroxy-18,19-dinor-17 alpha-prégna-4,15-dièn-20-yn-3-one
    Synonymesgestodene
    VIDAL Recos1
    Actualités liées2
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster