À propos de Flurbiprofène
Mise à jour : 05 mai 2014
Flurbiprofène : Mécanisme d'action

Le flurbiprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien, dérivé de l'acide arylcarboxylique, appartenant au groupe des propioniques. Il possède les propriétés suivantes : activités anti-inflammatoire, antalgiques, antipyrétiques, inhibition de courte durée des fonctions plaquettaires.

L'ensemble de ces propriétés est lié à une inhibition de la synthèse des prostaglandines.

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Flurbiprofène 100 mg comprimé

Dernière modification : 15/11/2023 - Révision : 15/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
M - MUSCLE ET SQUELETTE
M01 - ANTIINFLAMMATOIRES ET ANTIRHUMATISMAUX
M01A - ANTIINFLAMMATOIRES ET ANTIRHUMATISMAUX, NON STEROIDIENS
M01AE - DERIVES DE L'ACIDE PROPIONIQUE
M01AE09 - FLURBIPROFENE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIXII

X Contre-indication absolue II Précaution

vigilance picto

Soyez prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

FLURBIPROFENE 100 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Arthrose, traitement des poussées aiguës (d')
  • Arthrose douloureuse et invalidante, traitement au long cours (de l')
  • Dysménorrhée
  • Lombalgie, traitement des poussées (de)
  • Radiculalgie, traitement des poussées (de)
  • Rhumatisme abarticulaire, traitement des poussées (de)
  • Rhumatisme inflammatoire chronique, traitement au long cours (du)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • flurbiprofène : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer de préférence pendant le repas
  • Administrer entier
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe féminin
Dysménorrhée
  • Posologie standard
  • Traitement à instaurer aussi rapidement que possible
  • Traitement à poursuivre jusqu'à disparition des symptômes
  • 1 comprimé 2 à 3 fois par jour
Patient de sexe masculin ou féminin
Arthrose, traitement des poussées aiguës (d') - Lombalgie, traitement des poussées (de) - Radiculalgie, traitement des poussées (de) - Rhumatisme abarticulaire, traitement des poussées (de)
  • Traitement d'attaque
  • 1 comprimé 3 fois par jour
Arthrose douloureuse et invalidante, traitement au long cours (de l') - Arthrose, traitement des poussées aiguës (d') - Lombalgie, traitement des poussées (de) - Radiculalgie, traitement des poussées (de) - Rhumatisme abarticulaire, traitement des poussées (de) - Rhumatisme inflammatoire chronique, traitement au long cours (du)
  • Traitement d'entretien
  • 1 comprimé 1 à 2 fois par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer de préférence pendant le repas
  • Administrer entier

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

FLURBIPROFENE 100 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Grossesse, 4 derniers mois (de la)
  • Hémorragie digestive récurrente, antécédent (d')
  • Hémorragie gastro-intestinale liée à la prise d'AINS, antécédent (d')
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux AINS
  • Hypersensibilité aux arylcarboxyliques
  • Insuffisance cardiaque sévère
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Perforation gastro-intestinale liée à la prise d'AINS, antécédent (de)
  • Réaction d'hypersensibilité aux AINS, antécédent (de)
  • Ulcère gastroduodénal, antécédent (d')
  • Ulcère gastroduodénal évolutif

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Accident ischémique transitoire, antécédent (d')
  • Allaitement
  • Antécédent d'accident vasculaire cérébral
  • Antécédent de maladie de Crohn
  • Antécédent de perforation gastro-intestinale
  • Antécédent de rectocolite hémorragique
  • Artériopathie périphérique
  • Asthme
  • Cardiopathie
  • Cirrhose hépatique décompensée
  • Connectivite mixte
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse, 5 premiers mois (de la)
  • Hémorragie gastro-intestinale, antécédent (d')
  • Hépatopathie
  • Hypertension artérielle, antécédent
  • Hypertension artérielle non contrôlée
  • Hypovolémie
  • Infection
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance cardiaque légère à modérée
  • Lupus érythémateux
  • Néphropathie
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Pathologie digestive, antécédent
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque de maladie cardiovasculaire
  • Traitement prolongé
  • Ulcère digestif, antécédent

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Mifamurtide

Risques et mécanismesAux doses élevées d'AINS, risque de moindre efficacité du mifamurtide.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Acide acétylsalicylique (voie systémique)

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenirAssociation déconseillée avec des doses anti-inflammatoires d'acide acétylsalicylique (>= 1 g/prise et/ou >=3 g/jour) et avec des doses antalgiques ou antipyrétiques (>= 500 mg/prise et/ou

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Anticoagulants oraux

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique de l'anticoagulant oral (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite, voire biologique.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Métamizole

Risques et mécanismesAvec les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens : majoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé)

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Lithium

Risques et mécanismesAugmentation de la lithémie pouvant atteindre des valeurs toxiques (diminution de l'excrétion rénale du lithium).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveiller étroitement la lithémie et adapter la posologie du lithium pendant l'association et après l'arrêt de l'anti-inflammatoire non stéroïdien.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Méthotrexate (voie systémique)

Risques et mécanismesAugmentation de la toxicité hématologique du méthotrexate (diminution de la clairance rénale du méthotrexate par les anti-inflammatoires).
Conduite à tenirAssociation déconseillée pour des doses de méthotrexate supérieures à 20 mg par semaine. Association nécessitant une précaution d'emploi avec le méthotrexate utilisé à faibles doses (inférieures ou égales à 20 mg par semaine), contrôle hebdomadaire de l'hémogramme durant les premières semaines de l'association. Surveillance accrue en cas d'altération (même légère) de la fonction rénale, ainsi que chez le sujet âgé.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Nicorandil

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestives.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Pémétrexed

Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité du pémétrexed (diminution de sa clairance rénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirAssociation déconseillée en cas de fonction rénale faible à modérée. Précaution d'emploi en cas de fonction rénale normale. Surveillance biologique de la fonction rénale.

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Diurétiques

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Risques et mécanismesInsuffisance rénale aiguë chez le patient à risque (âgé, déshydraté, sous diurétiques, avec une fonction rénale altérée), par diminution de la filtration glomérulaire secondaire à une diminution de la synthèse des prostaglandines rénales. Ces effets sont généralement réversibles. Par ailleurs, réduction de l'effet antihypertenseur.
Conduite à tenirHydrater le malade et surveiller la fonction rénale en début de traitement et régulièrement pendant l'association.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Ciclosporine (voie systémique)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Tacrolimus (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque d'addition des effets néphrotoxiques, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirSurveiller la fonction rénale en début de traitement par l'AINS.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Cobimétinib

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenirSurveillance clinique.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Ténofovir disoproxil

Risques et mécanismesRisque de majoration de la néphrotoxicité du ténofovir, notamment avec des doses élevées de l'anti-inflammatoire ou en présence de facteurs de risque d'insuffisance rénale.
Conduite à tenirEn cas d'association, surveiller la fonction rénale.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Antiagrégants plaquettaires

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique, notamment gastro-intestinal.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)

Risques et mécanismesRéduction de l'effet antihypertenseur (inhibition des prostaglandines vasodilatatrices par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Déférasirox

Risques et mécanismesMajoration du risque ulcérogène et hémorragique digestif.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)

Risques et mécanismesAugmentation du risque d'ulcération et d'hémorragie gastro-intestinale.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Héparines (doses préventives)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Médicaments mixtes adrénergiques-sérotoninergiques

Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir

Anti-inflammatoires non stéroïdiens + Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine

Risques et mécanismesMajoration du risque hémorragique.
Conduite à tenir

Hyperkaliémiants + Hyperkaliémiants

Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hyperkaliémie, potentiellement létale.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Risque sur la fertilité féminine

Risques liés au traitement

  • Risque d'accident thromboembolique
  • Risque d'accident vasculaire cérébral
  • Risque d'hémorragie digestive
  • Risque d'hyperkaliémie
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'infarctus du myocarde
  • Risque d'insuffisance cardiaque
  • Risque d'insuffisance rénale aiguë fonctionnelle
  • Risque d'ischémie myocardique
  • Risque d'oedème
  • Risque d'ulcère digestif
  • Risque de crise d'asthme
  • Risque de dermatite exfoliative
  • Risque de méningite aseptique
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de rétention hydrosodée
  • Risque de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction cutanée
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'hémorragie digestive
  • Traitement à arrêter en cas d'ulcère digestif

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyperkaliémie
  • Neutropénie
  • Transaminases (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Photosensibilisation (Très rare)
  • Dermatose bulleuse (Très rare)
  • Dermatite exfoliative (Très rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Eruption cutanée
  • Prurit
  • Urticaire chronique (aggravation)
  • Syndrome de Lyell
  • Urticaire
  • Erythème polymorphe
  • Purpura
  • DIVERS
  • Douleur thoracique (Rare)
  • Oedème
  • HÉMATOLOGIE
  • Agranulocytose
  • Anémie hémolytique
  • Thrombopénie
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatite
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • Angioedème
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Rétention hydrosodée
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Rare)
  • Vision floue (Rare)
  • Névrite optique
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Acouphène
  • Vertige
  • Ulcération buccale
  • PSYCHIATRIE
  • Hallucination
  • Dépression
  • Confusion mentale
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Pression artérielle (augmentation) (Rare)
  • Arythmie (Rare)
  • Insuffisance cardiaque congestive (Rare)
  • Hypotension artérielle (Rare)
  • Palpitation (Rare)
  • Tachycardie (Rare)
  • Infarctus du myocarde
  • Accident thromboembolique artériel
  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance cardiaque
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Gastrite (Peu fréquent)
  • Vomissement
  • Maladie de Crohn (aggravation)
  • Constipation
  • Hémorragie gastro-intestinale
  • Flatulence
  • Fonction hépatique anormale
  • Ulcère gastroduodénal
  • Perforation gastro-intestinale
  • Rectocolite hémorragique (aggravation)
  • Nausée
  • Méléna
  • Douleur abdominale
  • Diarrhée
  • Dyspepsie
  • Hématémèse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Paresthésie
  • Céphalée
  • Somnolence
  • Méningite aseptique
  • Accident vasculaire cérébral
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Asthme (aggravation)
  • Dyspnée
  • Asthme
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Nécrose papillaire rénale (Cas isolés)
  • Syndrome néphrotique (Cas isolés)
  • Néphropathie interstitielle (Cas isolés)
  • Nécrose tubulaire aiguë (Cas isolés)
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Voir aussi les substances

    Flurbiprofène

    Chimie
    IUPACacide 2-(2-fluorobiphényl-4-yl)propionique
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.2 g
    Rectal:0.2 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster