Substance active fluconazole

À propos de la substance
Mise à jour : 29 avril 2014

Fluconazole : Mécanisme d'action

Le fluconazole est un agent antifongique bis-triazolé utilisable par voies orale et injectable intraveineuse.

Le fluconazole agit en inhibant la biosynthèse de l'ergostérol d'origine fongique. Il est plus spécifique de la synthèse des stérols des champignons que de celle des stérols des mammifères.

L'activité in vivo du fluconazole paraît nettement plus marquée que ne le laissent éventuellement prévoir les tests in vitro.

Espèces habituellement sensibles : Candida et en particulier albicans, Cryptococcus neoformans.

Espèces habituellement résistantes : Candida kruzeï, dermatophytes (microsporum, trichophyton), Aspergillus sp. 

Fluconazole : Cas d'usage

 Le fluconazole est utilisé dans la prise en charge de :

  • candidoses,
  • cryptococcoses neuroméningées.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Fluconazole 100 mg gélule

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
J ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J02 ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE
J02A ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE
J02AC DERIVES TRIAZOLES ET TETRAZOLES
J02AC01 FLUCONAZOLE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

FLUCONAZOLE 100 mg gél

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Balanite candidosique chez l'adulte
  • Candidose buccale chez l'adulte
  • Candidose chez l'adulte neutropénique, traitement préventif (de la)
  • Candidose chez l'enfant immunodéprimé, traitement préventif (de la)
  • Candidose cutanée chez l'adulte
  • Candidose cutanéomuqueuse chez l'adulte
  • Candidose invasive
  • Candidose oesophagienne
  • Candidose oesophagienne chez le patient infecté par le VIH, trt préventif des récidives (de la)
  • Candidose oropharyngée
  • Candidose oropharyngée chez le patient infecté par le VIH, trt préventif des récidives (de la)
  • Candidose urinaire chez l'adulte
  • Candidose vaginale aiguë chez l'adulte
  • Candidose vaginale récidivante chez l'adulte
  • Candidose vaginale récidivante chez l'adulte, traitement préventif (de la)
  • Coccidioïdomycose chez l'adulte
  • Cryptococcose neuroméningée
  • Cryptococcose neuroméningée, trt préventif de la rechute (de la)
  • Dermatophytie cutanée chez l'adulte
  • Onychomycose chez l'adulte

Posologie

Unité de prise
gélule
  • fluconazole : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Candidose oesophagienne - Candidose oropharyngée
Dose initiale
  • 6 mg/kg 1 fois ce jour
  • Posologie maximale: 400 mg ce jour
Traitement ultérieur
  • 3 mg/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Candidose chez l'enfant immunodéprimé, traitement préventif (de la)
Posologie standard
  • 3 à 12 mg/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Candidose invasive - Cryptococcose neuroméningée
Posologie standard
  • 6 à 12 mg/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Candidose oropharyngée chez le patient infecté par le VIH, trt préventif des récidives (de la)
Posologie standard
  • 3 mg/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Cryptococcose neuroméningée, trt préventif de la rechute (de la)
Posologie standard
  • 6 mg/kg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 400 mg par jour
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Cryptococcose neuroméningée
Dose de charge
  • 400 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • 200 à 400 mg 1 fois par jour
  • Ne pas administrer moins de 6 semaines.
Dans le cas de : Etat très sévère
  • 800 mg 1 fois par jour
  • Ne pas administrer moins de 6 semaines.
Cryptococcose neuroméningée, trt préventif de la rechute (de la)
Posologie standard
  • 200 mg 1 fois par jour
Coccidioïdomycose chez l'adulte
Posologie standard
  • 200 à 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 11 à 24 mois
Dans le cas de : Etat sévère
  • 800 mg 1 fois par jour
  • Pendant 11 à 24 mois
Candidose invasive
Dose de charge
  • 800 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Traitement à poursuivre 2 semaines après l'hémoculture négative et la disparition des symptômes
  • 400 mg 1 fois par jour
Candidose oropharyngée
Dose de charge
  • 200 à 400 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Traitement à poursuivre jusqu'à l'obtention d'une rémission
  • 100 à 200 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 à 21 jours
Candidose oesophagienne
Dose de charge
  • 200 à 400 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Traitement à poursuivre jusqu'à l'obtention d'une rémission
  • 100 à 200 mg 1 fois par jour
  • Pendant 14 à 30 jours
Candidose urinaire chez l'adulte
Posologie standard
  • 200 à 400 mg 1 fois par jour
  • Pendant 7 à 21 jours
Candidose buccale chez l'adulte
Posologie standard
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 14 jours
Candidose cutanéomuqueuse chez l'adulte
Posologie standard
  • 50 à 100 mg 1 fois par jour
  • Pendant 28 jours
Candidose oesophagienne chez le patient infecté par le VIH, trt préventif des récidives (de la) - Candidose oropharyngée chez le patient infecté par le VIH, trt préventif des récidives (de la)
Posologie standard
  • 100 à 200 mg 1 fois par jour
Traitement alternatif
  • 200 mg 3 fois par semaine
Candidose chez l'adulte neutropénique, traitement préventif (de la)
Posologie standard
  • Débuter le trt avant le début de la neutropénie induite et le poursuivre 7 jours après sa résolution
  • 200 à 400 mg 1 fois par jour
Candidose cutanée chez l'adulte - Dermatophytie cutanée chez l'adulte
Posologie standard
Dans le cas de : Candidose, Tinea corporis, Tinea cruris
  • 150 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 à 4 semaines
Dans le cas de : Tinea pedis
  • 150 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 2 à 6 semaines
Dans le cas de : Pityriasis versicolor
  • 300 à 400 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 1 à 3 semaines
Traitement alternatif
Dans le cas de : Candidose, Tinea corporis, Tinea cruris
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 2 à 4 semaines
Dans le cas de : Tinea pedis
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 2 à 6 semaines
Dans le cas de : Pityriasis versicolor
  • 50 mg 1 fois par jour
  • Pendant 2 à 4 semaines
Onychomycose chez l'adulte
Posologie standard
  • Traitement à poursuivre jusqu'à remplacement de l'ongle infecté
  • 150 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 3 à 12 mois
Patient de sexe masculin
Balanite candidosique chez l'adulte
Posologie standard
  • 150 mg 1 fois ce jour
Patient de sexe féminin
Candidose vaginale aiguë chez l'adulte
Posologie standard
  • 150 mg 1 fois ce jour
Candidose vaginale récidivante chez l'adulte - Candidose vaginale récidivante chez l'adulte, traitement préventif (de la)
Traitement initial
  • Administrer à J1, J4 et J7
  • 150 mg 3 fois par semaine
  • Pendant 1 semaine
Candidose vaginale récidivante chez l'adulte, traitement préventif (de la)
Traitement ultérieur
  • 150 mg 1 fois par semaine
  • Pendant 6 mois
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer indépendamment de la prise des repas

Mises en garde

  • Administrer entier
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : arrêter le traitement et consulter son médecin en cas de signes de toxicité hépatique
  • Info prof de santé : informer les patients sur les symptômes d'une atteinte hépatique
  • Tenir compte de la sensibilité au médicament des espèces de Candida
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de toxicité hépatique
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

FLUCONAZOLE 100 mg gél
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Fluconazole + Dompéridone
Risques et mécanismesRisque de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir
Fluconazole + Pimozide
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Fluconazole + Apixaban
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'apixaban par le fluconazole, avec majoration du risque de saignement.
Conduite à tenir
Fluconazole + Colchicine
Risques et mécanismesAugmentation des effets indésirables de la colchicine, aux conséquences potentiellement fatales.
Conduite à tenir
Fluconazole + Halofantrine
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi cela est possible, interrompre le fluconazole. Si l'association ne peut être évitée, contrôle préalable du QT et surveillance ECG monitorée.
Fluconazole + Ibrutinib
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques d'ibrutinib par diminution de son métabolisme hépatique par le fluconazole.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite et réduction de la dose d'ibrutinib à 280 mg par jour pendant la durée de l'association.
Fluconazole + Olaparib
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques d'olaparib par le fluconazole.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, limiter la dose d'olaparib à 200 mg 2 fois par jour.
Fluconazole + Oxycodone
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables, notamment respiratoires, de l'oxycodone par diminution de son métabolisme hépatique par le fluconazole.
Conduite à tenir
Fluconazole + Rifampicine
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité du fluconazole par augmentation de son métabolisme par la rifampicine.
Conduite à tenir
Fluconazole + Rivaroxaban
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du rivaroxaban par le fluconazole, avec majoration du risque de saignement.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Fluconazole + Alfentanil
Risques et mécanismesAugmentation de l'effet dépresseur respiratoire de l'analgésique opiacé par diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirAdapter la posologie de l'alfentanil en cas de traitement par le fluconazole.
Fluconazole + Amiodarone
Risques et mécanismesRisque d'allongement de l'intervalle QT.
Conduite à tenirSurveillance clinique, particulièrement aux fortes doses de fluconazole (800 mg/j).
Fluconazole + Antivitamines K
Risques et mécanismesAugmentation de l'effet de l'antivitamine K et du risque hémorragique.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'antivitamine K pendant le traitement par le fluconazole et 8 jours après son arrêt.
Fluconazole + Atorvastatine
Risques et mécanismesRisque majoré d'effets indésirables concentration-dépendants à type de rhabdomyolyse (diminution du métabolisme hépatique de la statine).
Conduite à tenirUtiliser des doses plus faibles de l'hypocholestérolémiant. Si l'objectif thérapeutique n'est pas atteint, utiliser une autre statine non concernée par ce type d'interaction.
Fluconazole + Carbamazépine
Risques et mécanismesPour des doses de fluconazole >= 200 mg par jour : augmentation possible des effets indésirables de la carbamazépine.
Conduite à tenirAdapter la posologie de carbamazépine, pendant et après l'arrêt du traitement antifongique.
Fluconazole + Immunosuppresseurs
Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations sanguines de l'immunosuppresseur par inhibition de son métabolisme et de la créatininémie.
Conduite à tenirDosage des concentrations sanguines de l'immunosuppresseur, contrôle de la fonction rénale et adaptation de sa posologie pendant l'association et après son arrêt.
Fluconazole + Midazolam (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de midazolam par diminution de son métabolisme hépatique, avec majoration de la sédation.
Conduite à tenirSurveillance clinique et réduction de la posologie de midazolam en cas de traitement par le fluconazole.
Fluconazole + Névirapine
Risques et mécanismesDoublement des concentrations de névirapine avec risque d'augmentation de ses effets indésirables.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la névirapine.
Fluconazole + Phénytoïne (et par extrapolation, fosphénytoïne) (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de phénytoïne pouvant atteindre des valeurs toxiques. Mécanisme invoqué : inhibition du métabolisme hépatique de la phénytoïne.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique étroite.
Fluconazole + Rifabutine
Risques et mécanismesRisque d'accroissement des effets indésirables de la rifabutine (uvéites), par augmentation de ses concentrations et de celles de son métabolite actif.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment en début d'association.
Fluconazole + Simvastatine
Risques et mécanismesRisque majoré d'effets indésirables concentration-dépendants à type de rhabdomyolyse (diminution du métabolisme hépatique de la simvastatine).
Conduite à tenirNe pas dépasser la posologie de 20 mg/j de simvastatine. Si l'objectif thérapeutique n'est pas atteint, utiliser une autre statine non concernée par ce type d'interaction.
Fluconazole + Sulfamides hypoglycémiants
Risques et mécanismesAugmentation du temps de demi-vie du sulfamide avec survenue possible de manifestations d'hypoglycémie.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide pendant le traitement par le fluconazole.
Fluconazole + Théophylline (et par extrapolation, aminophylline)
Risques et mécanismesAugmentation de la théophyllinémie avec risque de surdosage (diminution de la clairance de la théophylline).
Conduite à tenirSurveillance clinique et éventuellement de la théophyllinémie ; s'il y a lieu, adaptation de la posologie de la théophylline pendant le traitement par le fluconazole et après son arrêt.
Fluconazole + Tolvaptan
Risques et mécanismesAugmentation des concentrations de tolvaptan, avec risque de majoration importante des effets indésirables, notamment diurèse importante, déshydratation, insuffisance rénale aiguë.
Conduite à tenirRéduire la posologie de tolvaptan de moitié.
Fluconazole + Vinca-alcaloïdes cytotoxiques
Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité de l'antimitotique par diminution de son métabolisme hépatique par le fluconazole.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique étroite pendant l'association.
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Fluconazole + Losartan
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité du losartan, par inhibition de la formation de son métabolite actif par le fluconazole.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux triazolés

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Anomalie cardiaque structurelle
  • Candidose
  • Cryptococcose
  • Hypokaliémie
  • Infection par le VIH
  • Insuffisance cardiaque sévère
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Mycose profonde endémique
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Pathologie sévère associée
  • Patient en hémodialyse
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet à risque d'arythmie cardiaque
  • Teigne
  • Trouble hydroélectrolytique
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'anomalie du bilan hépatique
  • Risque d'arythmie ventriculaire
  • Risque d'avortement spontané
  • Risque de réaction anaphylactique
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell
  • Risque de syndrome DRESS
  • Risque de torsades de pointes
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'insuffisance surrénale

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREALAT (augmentation) (Fréquent)
ASAT (augmentation) (Fréquent)
Bilirubinémie (augmentation) (Peu fréquent)
Phosphatases alcalines (augmentation) (Fréquent)
Hypercholestérolémie (Rare)
Hypertriglycéridémie (Rare)
Hypokaliémie (Rare)
Leucopénie (Rare)
Neutropénie (Rare)
DERMATOLOGIEEruption cutanée (Fréquent)
Eruption d'origine médicamenteuse (Peu fréquent)
Hypersudation (Peu fréquent)
Prurit (Peu fréquent)
Urticaire (Peu fréquent)
Alopécie (Rare)
Dermatite exfoliative (Rare)
Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée (Rare)
Syndrome de Lyell (Rare)
Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
DIVERSAsthénie (Peu fréquent)
Fatigue (Peu fréquent)
Fièvre (Peu fréquent)
Oedème de la face (Rare)
HÉMATOLOGIEAnémie (Peu fréquent) Agranulocytose (Rare)
Thrombopénie (Rare)
HÉPATOLOGIECholestase (Peu fréquent)
Ictère (Peu fréquent)
Hépatite (Rare)
Insuffisance hépatique (Rare)
Nécrose hépatique (Rare)
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Angioedème (Rare)
Réaction anaphylactique (Rare)
Syndrome DRESS
NUTRITION, MÉTABOLISMEAppétit diminué (Peu fréquent)
ORL, STOMATOLOGIEDysgueusie (Peu fréquent)
Sécheresse buccale (Peu fréquent)
Sensation de vertige (Peu fréquent)
Vertige (Peu fréquent)
PSYCHIATRIEInsomnie (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREMalaise (Peu fréquent) Allongement de l'espace QT (Rare)
Torsades de pointes (Rare)
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Peu fréquent)
Diarrhée (Fréquent)
Douleur abdominale (Fréquent)
Dyspepsie (Peu fréquent)
Flatulence (Peu fréquent)
Nausée (Fréquent)
Vomissement (Fréquent)
Lésion hépatocellulaire (Rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDouleur musculaire (Peu fréquent)
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Fréquent)
Epilepsie (crise) (Peu fréquent)
Paresthésie (Peu fréquent)
Somnolence (Peu fréquent)
Tremblement (Rare)

Voir aussi les substances

Fluconazole

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC2-(2,4-difluorophényl)-1,3-bis(1H-1,2,4-triazol-1-yl)propan-2-ol
Synonymesfluconazole
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:0.2 g
Parenteral:0.2 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster