Substance active filgrastim

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Filgrastim : Mécanisme d'action

Le filgrastim est un r-metHuG-CSF. Le G-CSF (Granulocyte-Colony Stimulating Factor), facteur de croissance hématopoïétique granulocytaire humain, est une glycoprotéine qui régule la production et la libération des polynucléaires neutrophiles fonctionnels à partir de la moelle osseuse.

Le filgrastim  entraîne une augmentation marquée, dans les 24 heures, du nombre de polynucléaires neutrophiles circulants, ainsi qu'une augmentation mineure des monocytes et/ou des lymphocytes.

Les neutrophiles produits en réponse au filgrastim possèdent des fonctions normales ou activées démontrées par les tests de chimiotactisme et de phagocytose. Comme pour d'autres facteurs de croissance hématopoïétiques, le G-CSF a montré in vitro des propriétés stimulantes des cellules endothéliales humaines. Le G-CSF peut promouvoir la croissance des cellules myéloïdes, dont celle des cellules malignes in vitro et des effets similaires ont pu être observés sur certaines cellules non myéloïdes in vitro

Filgrastim : Cas d'usage

Le filgrastim est utilisé dans la prise en charge de :

  • mobilisations des cellules souches,
  • neutropénies.

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

PEGFILGRASTIM 6 mg/0,6 ml sol inj ser préremplie

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
L ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L03 IMMUNOSTIMULANTS
L03A IMMUNOSTIMULANTS
L03AA FACTEURS DE CROISSANCE
L03AA13 PEGFILGRASTIM
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

PEGFILGRASTIM 6 mg/0,6 ml sol inj ser préremplie

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Neutropénie au cours d'une chimiothérapie cytotoxique

Posologie

Unité de prise
seringue
  • pegfilgrastim : 6 mg/0.6 ml
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • Administrer au moins 24 heures après chaque cycle de chimiothérapie
  • Administrer dans le haut du bras, dans l'abdomen ou dans la cuisse
  • Amener à température ambiante avant utilisation
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Neutropénie au cours d'une chimiothérapie cytotoxique
  • Posologie standard
  • 6 mg 1 fois ce jour

Mises en garde

  • Administrer au moins 24 heures après chaque cycle de chimiothérapie
  • Administrer dans le haut du bras, dans l'abdomen ou dans la cuisse
  • Administrer par voie sous-cutanée stricte
  • Amener à température ambiante avant utilisation
  • Info prof de santé : former le patient et les soignants à l'utilisation du matériel d'administration
  • Information du patient : signaler toute apparition d'effets indésirables respiratoires
  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas utiliser dans le but d'augmenter les doses de chimiothérapie cytotoxique
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traçabilité recommandée
  • Traitement à administrer en service spécialisé
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de signes de détresse respiratoire
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec certains solvants

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la fonction rénale pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine pendant le traitement
  • Surveillance de l'hématocrite pendant le traitement
  • Surveillance des plaquettes pendant le traitement
  • Surveillance du volume splénique pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

PEGFILGRASTIM 6 mg/0,6 ml sol inj ser préremplie
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité au filgrastim et à ses dérivés
  • Hypersensibilité aux protéines dérivées d'E. coli
  • Syndrome de Stevens-Johnson dû au pegfilgrastim, antécédent (de)

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Cancer bronchopulmonaire
  • Cancer du sein
  • Drépanocytose
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Infiltration pulmonaire, antécédent récent
  • Leucémie aiguë myéloblastique
  • Leucémie myéloïde chronique
  • Mobilisation des cellules souches progénitrices chez les donneurs sains
  • Pneumopathie, antécédent récent
  • Scintigraphie osseuse
  • Sportif
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet sous chimiothérapie à haute dose
  • Syndrome myélodysplasique
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'aortite
  • Risque de glomérulonéphrite
  • Risque de leucocytose
  • Risque de pneumopathie
  • Risque de pneumopathie interstitielle
  • Risque de présence de latex dans le contenant
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de rupture splénique
  • Risque de splénomégalie
  • Risque de syndrome de détresse respiratoire aiguë
  • Risque de syndrome de fuite capillaire
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson
  • Risque de trouble immunologique
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREALAT (augmentation) (Peu fréquent)
ASAT (augmentation) (Peu fréquent)
Bilan hépatique (anomalie) (Peu fréquent)
LDH (augmentation) (Peu fréquent)
Leucocytose (Fréquent)
Phosphatases alcalines (augmentation) (Peu fréquent)
Uricémie augmentée (Peu fréquent)
DERMATOLOGIESyndrome de Sweet (Peu fréquent) Syndrome de Stevens-Johnson (Rare) Eruption cutanée
Erythème cutané
Urticaire
DIVERSDouleur thoracique non cardiaque (Fréquent) Douleur des extrémités
HÉMATOLOGIECrise drépanocytaire (Peu fréquent)
Leucémie aiguë myéloblastique (Peu fréquent)
Rupture splénique (Peu fréquent)
Splénomégalie (Peu fréquent)
Syndrome myélodysplasique (Peu fréquent)
Thrombopénie (Fréquent)
IMMUNO-ALLERGOLOGIEHypersensibilité (Peu fréquent)
Réaction anaphylactique (Peu fréquent)
Angioedème
INSTRUMENTATIONDouleur au point d'injection (Fréquent)
Erythème au point d'injection (Peu fréquent)
Réaction au point d'injection (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRESyndrome de fuite capillaire (Peu fréquent)
Vascularite cutanée (Peu fréquent)
Aortite (Rare) Bouffée congestive
Hypotension artérielle
SYSTÈME DIGESTIFNausée (Très fréquent)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDouleur musculo-squelettique (Fréquent)
Douleur osseuse (Très fréquent)
Cervicalgie
Dorsalgie
Douleur articulaire
Douleur musculaire
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Très fréquent)
SYSTÈME RESPIRATOIREHémoptysie (Peu fréquent)
Syndrome de détresse respiratoire aiguë (Peu fréquent)
Trouble pulmonaire (Peu fréquent)
Hémorragie intrapulmonaire (Rare) Dyspnée
Fibrose pulmonaire
Infiltration pulmonaire
Insuffisance respiratoire
Oedème pulmonaire
Pneumopathie interstitielle
UROLOGIE, NÉPHROLOGIEGlomérulonéphrite (Peu fréquent)

Voir aussi les substances

Pegfilgrastim

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC* N-(3-hydroxypropyl)méthionyl facteur de stimulation de colonie humaine, 1-éther avec le alfa-méthyl-oméga-hydroxypoly(oxyéthylène) (OMS). * Produit par la technique de l'ADN recombinant à partir d'une souche d'Escherichia coli (K12) (RCP Neulasta).
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Parenteral:0.3 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster