Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

ESZOPICLONE 1 mg cp

Dernière modification : 06/06/2023 - Révision : 23/01/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N05 - PSYCHOLEPTIQUES
N05C - HYPNOTIQUES ET SEDATIFS
N05CF - MEDICAMENTS RELIES AUX BENZODIAZEPINES
N05CF04 - ESZOPICLONE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIIII

III Contre-indication relative

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ESZOPICLONE 1 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Insomnie occasionnelle
  • Insomnie transitoire

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • eszopiclone : 1 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer immédiatement avant le coucher
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Respecter la posologie maximale recommandée
  • Traitement à arrêter le plus tôt possible
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Insomnie occasionnelle
Traitement initial
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 1 mg 1 fois par jour
Traitement ultérieur
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 1 à 3 mg 1 fois par jour
Insomnie transitoire
Traitement initial
  • Durée totale du traitement limitée à 4 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 1 mg 1 fois par jour
Traitement ultérieur
  • Durée totale du traitement limitée à 4 semaines
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 1 à 3 mg 1 fois par jour
Posologies maximales
  • Posologie maximale: 3 mg par 24 heures
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer immédiatement avant le coucher
  • Le traitement doit être de courte durée
  • Respecter la durée de traitement
  • Respecter la posologie maximale recommandée
  • Traitement à arrêter le plus tôt possible
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ESZOPICLONE 1 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance respiratoire sévère
  • Myasthénie
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Syndrome d'apnée du sommeil
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Antécédent d'alcoolisme
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Antécédent de toxicomanie
  • Dépression
  • Etat de dépendance, antécédent
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Insuffisance cardiaque légère à modérée
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance respiratoire
  • Maladie psychiatrique
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Patient traité à posologie élevée
  • Sujet âgé
  • Sujet débilité
  • Traitement prolongé

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Eszopiclone + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Eszopiclone + Ritonavir

Risques et mécanismesAugmentation de l'effet sédatif de l'eszopiclone.
Conduite à tenirContre-indication : chez les patients âgés Précaution d'emploi : en cas d'association chez les sujets non âgés, une réduction de la dose d'eszopiclone peut être nécessaire.
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)

Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.

Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium

Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Eszopiclone + Rifampicine

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'eszopiclone par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Utiliser éventuellement un autre hypnotique.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Benzodiazépines et apparentés + Barbituriques

Benzodiazépines et apparentés + Morphiniques

Risques et mécanismesRisque majoré de sédation et de dépression respiratoire pouvant entraîner coma et décès, notamment chez le sujet âgé. Il convient de limiter autant que possible les doses et la durée de l'association.
Conduite à tenir

Benzodiazépines et apparentés + Buprénorphine

Risques et mécanismesAvec la buprénorphine utilisée en traitement de substitution : risque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale.
Conduite à tenirEvaluer attentivement le rapport bénéfice/risque de cette association. Informer le patient de la nécessité de respecter les doses prescrites.

Benzodiazépines et apparentés + Clozapine

Risques et mécanismesRisque accru de collapsus avec arrêt respiratoire et/ou cardiaque.
Conduite à tenir

Benzodiazépines et apparentés + Dextropropoxyphène

Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir

Eszopiclone + Nelfinavir

Risques et mécanismesLégère augmentation des effets sédatifs de l'eszopiclone.
Conduite à tenir

Hypnotiques + Hypnotiques

Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Médicaments sédatifs + Loféxidine

Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs

Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIIII

III Contre-indication relative

Fertilité et Grossesse

  • Info du patient : consulter son médecin en cas de projet ou de suspicion de grossesse

Risques liés au traitement

  • Risque d'aggravation de la dépression
  • Risque d'amnésie antérograde
  • Risque d'effet rebond
  • Risque de dépendance
  • Risque de développement d'une tolérance en cas de traitement prolongé ou répété
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de réaction paradoxale
  • Risque de somnambulisme
  • Risque de syndrome de sevrage
  • Risque de trouble neuropsychique
  • Risque de trouble psychomoteur
  • Risque lié au mésusage du médicament
  • Risque suicidaire

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Traitement ne dispensant pas du traitement spécifique de la maladie

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Eosinophilie (Peu fréquent)
  • Albuminurie (Peu fréquent)
  • Hypercholestérolémie (Peu fréquent)
  • Hypokaliémie (Peu fréquent)
  • Leucopénie (Peu fréquent)
  • Hyperlipidémie (Rare)
  • Phosphatases alcalines (augmentation) (Très rare)
  • Transaminases (augmentation) (Très rare)
  • CANCEROLOGIE
  • Cancer du sein (Peu fréquent)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Peu fréquent)
  • Eczéma (Peu fréquent)
  • Acné (Peu fréquent)
  • Dépigmentation de la peau (Peu fréquent)
  • Cellulite (Peu fréquent)
  • Sécheresse cutanée (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Alopécie (Peu fréquent)
  • Hypersudation (Peu fréquent)
  • Photosensibilisation (Peu fréquent)
  • Dermatite de contact (Peu fréquent)
  • Furonculose (Rare)
  • Erythème polymorphe (Rare)
  • Prurit (Rare)
  • Eruption maculopapuleuse (Rare)
  • Eruption vésiculeuse (Rare)
  • DIVERS
  • Hernie (Peu fréquent)
  • Coup de chaleur (Peu fréquent)
  • Oedème de la face (Peu fréquent)
  • Oedème périphérique (Fréquent)
  • Fièvre (Peu fréquent)
  • Asthénie (Fréquent)
  • Douleur thoracique (Fréquent)
  • Douleur (Fréquent)
  • Fatigue (Peu fréquent)
  • Chute (Rare)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hyperthyroïdie (Peu fréquent)
  • Galactorrhée (Peu fréquent)
  • Gynécomastie (Peu fréquent)
  • Hirsutisme (Rare)
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Dysménorrhée (Peu fréquent)
  • Volume mammaire (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hypoménorrhée (Peu fréquent)
  • Mastodynie (Peu fréquent)
  • Métrorragie (Peu fréquent)
  • Hémorragie vaginale (Peu fréquent)
  • Aménorrhée (Peu fréquent)
  • Ménorragie (Peu fréquent)
  • Hémorragie utérine (Peu fréquent)
  • Mastite (Peu fréquent)
  • Vaginite (Peu fréquent)
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Peu fréquent)
  • Lymphadénopathie (Peu fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Lithiase biliaire (Peu fréquent)
  • Hépatomégalie (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • Hépatopathie (Rare)
  • Douleur hépatique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction allergique généralisée (Peu fréquent)
  • Réaction anaphylactique (Rare)
  • Angioedème (Rare)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Infection virale (Très fréquent)
  • Zona (Rare)
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection (Peu fréquent)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit augmenté (Peu fréquent)
  • Polydipsie (Peu fréquent)
  • Anorexie (Peu fréquent)
  • Poids (augmentation) (Peu fréquent)
  • Poids (diminution) (Peu fréquent)
  • Déshydratation (Rare)
  • Goutte (Rare)
  • Dysphagie (Rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hyposécrétion lacrymale (Peu fréquent)
  • Nystagmus (Peu fréquent)
  • Vision floue (Fréquent)
  • Conjonctivite (Peu fréquent)
  • Photophobie (Rare)
  • Mydriase (Rare)
  • Ptosis (Rare)
  • Iritis (Rare)
  • Diplopie
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Ulcération buccale (Peu fréquent)
  • Pharyngite (Fréquent)
  • Rhinite (Peu fréquent)
  • Otite moyenne (Peu fréquent)
  • Otite externe (Peu fréquent)
  • Laryngite (Peu fréquent)
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Dysgueusie (Très fréquent)
  • Epistaxis (Peu fréquent)
  • Hyposialie (Très fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Syndrome vestibulaire (Peu fréquent)
  • Otalgie (Peu fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • Goût désagréable (Rare)
  • Stomatite (Rare)
  • Hyperacousie (Rare)
  • Odorat (modification)
  • PSYCHIATRIE
  • Hallucination (Très fréquent)
  • Euphorie (Peu fréquent)
  • Anxiété (Très fréquent)
  • Stupeur (Peu fréquent)
  • Insomnie (Peu fréquent)
  • Libido (diminution) (Peu fréquent)
  • Trouble psychique (Peu fréquent)
  • Agitation (Peu fréquent)
  • Indifférence (Peu fréquent)
  • Rêves anormaux (Fréquent)
  • Trouble émotif (Peu fréquent)
  • Agressivité (Peu fréquent)
  • Nervosité (Fréquent)
  • Pensée anormale (Fréquent)
  • Névrose (Peu fréquent)
  • Confusion mentale (Peu fréquent)
  • Concentration (diminution) (Peu fréquent)
  • Colère (Rare)
  • Délire (Rare)
  • Anomalie du comportement (Rare)
  • Trouble cognitif
  • Cauchemar
  • Trouble du comportement
  • Trouble de l'humeur
  • Phénomène de rebond
  • Trouble de l'attention
  • Pharmacodépendance
  • Dépression
  • Trouble du sommeil
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Hypertension artérielle (Peu fréquent)
  • Malaise (Peu fréquent)
  • Syncope (Peu fréquent)
  • Thrombophlébite (Rare)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Dyspepsie (Fréquent)
  • Soif (Peu fréquent)
  • Hoquet (Peu fréquent)
  • Oedème de la langue (Peu fréquent)
  • Halitose (Peu fréquent)
  • Méléna (Peu fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Colite (Peu fréquent)
  • Rectorragie (Rare)
  • Ulcère gastrique (Rare)
  • Gastrite (Rare)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Arthrite (Peu fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Douleur articulaire (Peu fréquent)
  • Dorsalgie (Fréquent)
  • Réaction articulaire (Peu fréquent)
  • Crampe (Peu fréquent)
  • Spasme musculaire (Peu fréquent)
  • Oedème articulaire (Peu fréquent)
  • Bursite (Peu fréquent)
  • Myopathie (Rare)
  • Arthrose (Rare)
  • Faiblesse musculaire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Trouble de la mémoire (Peu fréquent)
  • Raideur de la nuque (Peu fréquent)
  • Myasthénie (Peu fréquent)
  • Migraine (Fréquent)
  • Hypertonie (Peu fréquent)
  • Tremblement (Peu fréquent)
  • Hyporéflexie ostéotendineuse (Peu fréquent)
  • Dysarthrie (Peu fréquent)
  • Paresthésie (Peu fréquent)
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Ataxie (Peu fréquent)
  • Somnolence (Très fréquent)
  • Hypoesthésie (Peu fréquent)
  • Hypokinésie (Rare)
  • Somnambulisme (Rare)
  • Névrite (Rare)
  • Neuropathie (Rare)
  • Hyperesthésie (Rare)
  • Trouble de la marche (Rare)
  • Trouble de la parole
  • Amnésie antérograde
  • Trouble de l'équilibre
  • Sédation
  • Altération de la conscience
  • Trouble de la vigilance
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Infection respiratoire (Très fréquent)
  • Bronchite (Peu fréquent)
  • Asthme (Peu fréquent)
  • Dyspnée (Peu fréquent)
  • Dépression respiratoire
  • TOXICOLOGIE
  • Syndrome de sevrage
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Impuissance (Peu fréquent)
  • Lithiase urinaire (Peu fréquent)
  • Pollakiurie (Peu fréquent)
  • Hématurie (Peu fréquent)
  • Douleur rénale (Peu fréquent)
  • Infection urinaire (Peu fréquent)
  • Cystite (Peu fréquent)
  • Dysurie (Peu fréquent)
  • Incontinence urinaire (Peu fréquent)
  • Urétrite (Rare)
  • Pyélonéphrite (Rare)
  • Oligurie (Rare)
  • Voir aussi les substances

    Eszopiclone

    Chimie
    IUPAC4-méthylpipérazine-1-carboxylate de (5S)-6-(5-chloropyridin-2-yl)-7-oxo- 6,7-dihydro-5H-pyrrolo[3,4-b]pyrazin-5-yle
    Synonymeseszopiclone
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:2 mg
    Actualités liées2
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster