À propos de Erlotinib
Mise à jour :
Erlotinib : Mécanisme d'action

L'erlotinib est un inhibiteur de la tyrosine kinase du récepteur du facteur de croissance épidermique humain de type 1 (Epidermal Growth Factor Receptor : EGFR, également connu comme HER1). L'erlotinib est un puissant inhibiteur de la phosphorylation intracellulaire de l'EGFR. L'EGFR est exprimé à la surface de cellules normales et cancéreuses. Dans des modèles non cliniques, l'inhibition de la phosphotyrosine de l'EGFR résulte en un arrêt de la prolifération et/ou à une mort cellulaire.

Des mutations de l'EGFR peuvent conduire à une activation constitutive des voies de signalisation anti-apoptotique et de la prolifération. La puissante efficacité de l'erlotinib sur le blocage de la signalisation médiée par EGFR dans ces tumeurs arborant des mutations positives de l'EGFR est attribuée à la liaison étroite de l'erlotinib au site de liaison de l'ATP dans le domaine de la kinase mutée de l'EGFR. En raison du blocage en aval de la signalisation, la prolifération des cellules est arrêtée, et la mort cellulaire est induite par la voie intrinsèque de l'apoptose. La régression de la tumeur est observée dans des modèles de souris où l'expression de ces mutations activatrices de l'EGFR est renforcée. 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Erlotinib (chlorhydrate) 100 mg comprimé

Dernière modification : 09/11/2023 - Révision : 09/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
L - ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 - ANTINEOPLASIQUES
L01E - INHIBITEURS DE PROTEINE KINASE
L01EB - INHIBITEURS DE LA TYROSINE KINASE DU RECEPTEUR DU FACTEUR DE CROISSANCE EPIDERMIQUE (EGFR)
L01EB02 - ERLOTINIB
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ERLOTINIB (chlorhydrate) 100 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Cancer du pancréas métastatique
  • CBNPC localement avancé ou métastatique, traitement de 2ème intention (du)
  • CBNPC localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices de l'EGFR-TK

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • erlotinib (chlorhydrate) : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Posologie à diminuer par palier de 50 mg en cas d'adaptation posologique
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
CBNPC localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices de l'EGFR-TK - CBNPC localement avancé ou métastatique, traitement de 2ème intention (du)
Posologie standard
  • 150 mg 1 fois par jour
Dans le cas de : Sujet fumeur
  • 150 à 300 mg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 300 mg par jour
Cancer du pancréas métastatique
Posologie standard
Dans le cas de : Association à la gemcitabine
  • 100 mg 1 fois par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer au moins 1 heure avant le repas ou 2 heures après le repas
  • Posologie à diminuer par palier de 50 mg en cas d'adaptation posologique

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ERLOTINIB (chlorhydrate) 100 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Antécédent d'hépatopathie
  • Antécédent de radiothérapie
  • Chimiothérapie, antécédent
  • Diverticulose, antécédent (de)
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Hépatopathie
  • Hyposécrétion lacrymale, antécédent (d')
  • Infection respiratoire
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale sévère
  • Kératopathie
  • Kératopathie, antécédent
  • Métastase pulmonaire
  • Obstruction des voies biliaires
  • Pneumopathie
  • Sujet à risque de déshydratation
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet japonais
  • Sujet porteur de lentilles de contact
  • Sujet sous chimiothérapie
  • Tabagisme
  • Traitement hépatotoxique en cours
  • Transaminases sériques > 5 fois la limite supérieure normale
  • Ulcère gastroduodénal, antécédent (d')

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par le millepertuis.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Inducteurs enzymatiques puissants

Inhibiteurs des tyrosine kinases métabolisés + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Substrats à risque du CYP3A4 + Crizotinib

Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité de ces molécules par diminution de leur métabolisme et/ou augmentation de leur biodisponibilité par le crizotinib.
Conduite à tenir

Substrats à risque du CYP3A4 + Idélalisib

Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques du substrat par diminution de son métabolisme hépatique par l'idélalisib.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Erlotinib + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Erlotinib + Ritonavir

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables de l'inhibiteur de tyrosine kinase par diminution de son métabolisme.
Conduite à tenirSurveillance clinique.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Erlotinib + Antisécrétoires antihistaminiques H2 (voie systémique)

Erlotinib + Antisécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons

Risques et mécanismesRisque de diminution de la biodisponibilité de l'inhibiteur de tyrosine kinase, en raison de son absorption pH-dépendante.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Substrats à risque du CYP3A4 + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Substrats à risque du CYP3A4 + Ritonavir

Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables propres à chaque substrat, avec conséquences souvent sévères.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 2 semaines après arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'hépatopathie sévère
  • Risque d'hypokaliémie
  • Risque d'insuffisance rénale
  • Risque d'ulcère cornéen
  • Risque de déshydratation
  • Risque de diarrhée
  • Risque de kératopathie
  • Risque de perforation de la cornée
  • Risque de perforation gastro-intestinale
  • Risque de pneumopathie interstitielle
  • Risque de réaction cutanée sévère
  • Risque de syndrome de Stevens-Johnson ou de syndrome de Lyell

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pdt le traitement puis pdt 2 semaines après l'arrêt du traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de diarrhée persistante ou sévère
  • Traitement à arrêter en cas de kératite ulcéreuse
  • Traitement à arrêter en cas de perforation gastro-intestinale
  • Traitement à arrêter en cas de pneumopathie interstitielle
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Traitement à arrêter en cas de toxicité hépatique sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info patient : limiter l'exposition au soleil ou aux rayons UV

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Protéinurie (Peu fréquent)
  • ASAT (augmentation)
  • Neutropénie
  • Hypokaliémie
  • Hyperbilirubinémie
  • ALAT (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Fréquent)
  • Sécheresse cutanée (Fréquent)
  • Fissure cutanée (Fréquent)
  • Folliculite (Fréquent)
  • Réaction cutanée (Peu fréquent)
  • Acné (Fréquent)
  • Prurit (Très fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Périonyxis (Fréquent)
  • Onychoclasie (Peu fréquent)
  • Chute de l'ongle (Peu fréquent)
  • Eruption acnéiforme (Fréquent)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Très rare)
  • Syndrome de Lyell (Très rare)
  • Erythrodysesthésie palmoplantaire (Rare)
  • Hyperpigmentation cutanée
  • Erythème cutané
  • Rosacée papulo-pustuleuse
  • DIVERS
  • Frisson (Très fréquent)
  • Asthénie (Très fréquent)
  • Fièvre (Très fréquent)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hirsutisme (Peu fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Exploration fonctionnelle hépatique (anomalie) (Très fréquent)
  • Insuffisance hépatique (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • Hépatite aiguë
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE BACTERIENNE
  • Cellulite infectieuse
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection (Très fréquent)
  • Sepsis
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Très fréquent)
  • Poids (diminution) (Très fréquent)
  • Déshydratation
  • OPHTALMOLOGIE
  • Cils (modification) (Peu fréquent)
  • Kératoconjonctivite sèche (Très fréquent)
  • Sourcils (modification) (Peu fréquent)
  • Kératoconjonctivite (Très fréquent)
  • Kératite (Fréquent)
  • Conjonctivite (Fréquent)
  • Perforation de la cornée (Très rare)
  • Uvéite (Très rare)
  • Ulcère cornéen (Très rare)
  • Croissance des cils
  • Epaississement des cils
  • Trichiasis
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Epistaxis (Fréquent)
  • Stomatite (Très fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Dépression (Très fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Perforation gastro-intestinale (Peu fréquent)
  • Hémorragie gastro-intestinale (Fréquent)
  • Flatulence (Très fréquent)
  • Nausée (Très fréquent)
  • Dyspepsie (Très fréquent)
  • Diarrhée (Très fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Pneumatose kystique de l'intestin (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Neuropathie (Très fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Toux (Très fréquent)
  • Dyspnée (Très fréquent)
  • Pneumopathie interstitielle diffuse (Peu fréquent)
  • Pneumopathie interstitielle (Peu fréquent)
  • Pneumopathie
  • Pneumonie
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Insuffisance rénale (Fréquent)
  • Néphropathie (Peu fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Erlotinib chlorhydrate

    Chimie
    IUPACchlorhydrate de N-(3-éthylnylphényl)-6,7-bis(2-méthoxyéthoxy)quinazolin-4-amine
    Synonymeserlotinib hydrochloride
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.15 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster