À propos de Efavirenz
Mise à jour : 16 janvier 2013
Efavirenz : Mécanisme d'action

L'efavirenz est un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (INNTI) du virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1).

L'efavirenz se lie directement à la transcriptase inverse du VIH-1 et n'inhibe pas de manière significative la transcriptase inverse du VIH-2, ni les ADN (acides désoxyribonucléiques) polymérases alpha, ß, gamma ou delta cellulaires. 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Efavirenz 600 mg comprimé

Dernière modification : 28/05/2024 - Révision : 28/05/2024

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
J - ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J05 - ANTIVIRAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J05A - ANTIVIRAUX A ACTION DIRECTE
J05AG - INHIBITEURS DE LA TRANSCRIPTASE REVERSE NON NUCLEOSIDIQUES
J05AG03 - EFAVIRENZ
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

EFAVIRENZ 600 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Infection par le VIH-1, traitement associé (de l')

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • efavirenz : 600 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer à jeun de préférence au coucher
Posologie
Patient à partir de 12 an(s)
Poids >= 40 kg
Infection par le VIH-1, traitement associé (de l')
Posologie standard
  • 600 mg en 1 prise par jour
Dans le cas de : Association au voriconazole
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
  • 300 mg en 1 prise par jour
Poids >= 50 kg
Infection par le VIH-1, traitement associé (de l')
Posologie standard
Dans le cas de : Association à la rifampicine
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • 800 mg en 1 prise par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer à jeun de préférence au coucher
  • Traitement à n'administrer qu'en association

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

EFAVIRENZ 600 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Allongement de l'espace QT, antécédent familial (d')
  • Antécédent d'arythmie
  • Antécédent familial de mort subite
  • Bradycardie
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypokaliémie
  • Hypomagnésémie
  • Insuffisance cardiaque congestive associée à une FEVG diminuée
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Trouble hydroélectrolytique

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Antécédent d'épilepsie
  • Antécédent de dépression
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Antécédent de réaction cutanée due à un inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse
  • Co-infection VHB-VIH
  • Co-infection VHC-VIH
  • Déficit immunitaire sévère
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Enfant de moins de 40 kg
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Hépatite chronique
  • Hépatopathie
  • Homme en âge de procréer
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Sujet âgé
  • Traitement hépatotoxique en cours
  • Traitement prolongé

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Efavirenz + Bépridil (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire graves, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir

Efavirenz + Cisapride

Efavirenz + Pimozide

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir

Efavirenz + Dihydroergotamine

Efavirenz + Ergotamine

Risques et mécanismesErgotisme avec possibilité de nécrose des extrémités (inhibition du métabolisme hépatique de l'alcaloïde de l'ergot de seigle).
Conduite à tenir

Efavirenz + Millepertuis (voie orale)

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations d'éfavirenz, avec baisse d'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Dasabuvir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques du dasabuvir par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Grazoprévir associé à l'elbasvir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations de grazoprévir et d'elbasvir par l'inducteur, avec possible retentissement sur l'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Isavuconazole

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'isavuconazole par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Lurasidone

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de la lurasidone par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Midostaurine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations de midostaurine par l'inducteur enzymatique.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Nirmatrelvir boosté par ritonavir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques du médicament associé au nirmatrelvir boosté par ritonavir.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Ombitasvir associé au paritaprévir

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de la bithérapie par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Rilpivirine

Risques et mécanismesDiminution significative des concentrations plasmatiques de rilpivirine par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Voxilaprévir

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du voxilaprévir par l'inducteur avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Efavirenz + Atazanavir

Risques et mécanismesRisque de baisse de l'efficacité de l'atazanavir par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, adaptation posologique de l'atazanavir avec surveillance clinique et biologique régulière, notamment en début d'association.

Efavirenz + Atovaquone

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'atovaquone par l'inducteur enzymatique.
Conduite à tenir

Efavirenz + Bictégravir

Risques et mécanismesRisque de perte d'efficacité par diminution, éventuellement importante, des concentrations de bictégravir.
Conduite à tenir

Efavirenz + Ginkgo

Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité de l'éfavirenz.
Conduite à tenir

Efavirenz + Lénacapavir

Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de lénacapavir.
Conduite à tenir

Efavirenz + Velpatasvir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations de velpatasvir/sofosbuvir, avec possible retentissement sur l'efficacité.
Conduite à tenir

Efavirenz + Voriconazole

Risques et mécanismesRisque de baisse de l'efficacité du voriconazole par augmentation de son métabolisme hépatique par l'éfavirenz.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite et adaptation éventuelle de la posologie du voriconazole et de l'éfavirenz pendant l'association.

Inducteurs enzymatiques + Aprémilast

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'aprémilast par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Bédaquiline

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de bédaquiline par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Cyclophosphamide

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques du métabolite actif du cyclophosphamide par l'inducteur, et donc de sa toxicité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Cyprotérone

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité de la cyprotérone.
Conduite à tenirAssociation déconseillée : dans son utilisation comme contraceptif hormonal, utiliser de préférence une autre méthode de contraception en particulier de type mécanique, pendant la durée de l'association et un cycle suivant. Précaution d'emploi : dans ses indications comme anti-androgène, surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de la cyprotérone pendant l'association et après son arrêt.

Inducteurs enzymatiques + Docétaxel

Inducteurs enzymatiques + Paclitaxel

Risques et mécanismesDiminution des concentrations du cytotoxique par augmentation de son métabolisme par l'inducteur, avec risque de moindre efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Dolutégravir

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de dolutégravir par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirAssociation déconseillée en cas de résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase. Précaution d'emploi en l'absence de résistance à la classe des inhibiteurs d'intégrase. Adaptation de la posologie de dolutégravir à 50 mg 2 fois par jour pendant l'association et une semaine après son arrêt.

Inducteurs enzymatiques + Estroprogestatifs contraceptifs

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive, par augmentation du métabolisme hépatique du contraceptif hormonal par l'inducteur.
Conduite à tenirUtiliser une méthode additionnelle de type mécanique (préservatif) pendant la durée de l'association, et un cycle suivant l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Etoposide

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'étoposide par l'inducteur.
Conduite à tenirSi l'association s'avère nécessaire, surveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie d'étoposide pendant l'association, et 1 à 2 semaines après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Irinotécan

Risques et mécanismesDiminution probable des concentrations plasmatiques du métabolite actif de l'irinotécan, avec risque d'échec du traitement cytotoxique.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Itraconazole (voie systémique)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'itraconazole, avec risque de perte d'efficacité, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Ivacaftor (seul ou associé)

Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de l'ivacaftor, avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Macitentan

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de macitentan par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Maribavir

Risques et mécanismesDiminution possiblement importante des concentrations de maribavir, avec risque de réduction de la réponse virologique.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, augmentation éventuelle de la posologie de maribavir.

Inducteurs enzymatiques + Miansérine

Risques et mécanismesRisque d'inefficacité de la miansérine.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Naloxégol

Risques et mécanismesDiminution des concentrations de naloxégol par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Nétupitant

Risques et mécanismesDiminution très importante des concentrations de nétupitant avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Olaparib

Risques et mécanismesDiminution, éventuellement très importante selon l'inducteur, des concentrations plasmatiques de l'olaparib par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Oxycodone

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'oxycodone par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirAdaptation éventuelle de la posologie d'oxycodone.

Inducteurs enzymatiques + Progestatifs contraceptifs

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité contraceptive du contraceptif hormonal, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirUtiliser de préférence une autre méthode contraceptive, en particulier de type mécanique, pendant la durée de l'association et un cycle suivant.

Inducteurs enzymatiques + Régorafénib

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de régorafénib par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Rolapitant

Risques et mécanismesDiminution très importante des concentrations de rolapitant avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Sertraline

Risques et mécanismesRisque d'inefficacité du traitement antidépresseur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Siméprévir

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de siméprévir par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Sofosbuvir

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques de sofosbuvir par diminution de son absorption intestinale par l'inducteur enzymatique.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Ténofovir alafénamide

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du ténofovir alafénamide par diminution de son absorption par l'inducteur.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique pendant l'association et 1 à 2 semaines après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Vémurafénib

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations du vémurafénib, avec moindre efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Vénétoclax

Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de vénétoclax, avec risque de perte d'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Vinca-alcaloïdes cytotoxiques

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du vinca-alcaloïde par l'inducteur, avec possible retentissement sur l'efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Vismodégib

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques de vismodégib par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Efavirenz + Amprénavir

Efavirenz + Fosamprénavir

Risques et mécanismesRisque de baisse de l'efficacité de l'amprénavir.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment en début d'association.

Efavirenz + Antivitamines K

Risques et mécanismesDiminution de l'effet de l'antivitamine K par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'antivitamine K.

Efavirenz + Glasdégib

Risques et mécanismesDiminution, éventuellement importante selon l'inducteur, des concentrations de glasdégib par augmentation de son métabolisme, avec risque d'inefficacité.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, augmenter la dose de glasdégib.

Efavirenz + Hormones thyroïdiennes (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque d'hypothyroïdie clinique chez les patients hypothyroïdiens, par augmentation du métabolisme de la T3 et de la T4.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique. Adaptation, si besoin, de la posologie des hormones thyroïdiennes pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

Efavirenz + Rifabutine

Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de rifabutine, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'éfavirenz. Egalement, possibilité de diminution importante des concentrations d'éfavirenz par la rifabutine.
Conduite à tenirAdaptation éventuelle de la posologie de la rifabutine ou de l'éfavirenz pendant la durée de l'association.

Efavirenz + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité de l'éfavirenz par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment en début d'association.

Inducteurs enzymatiques + Androgènes

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques de l'androgène et par conséquent de son efficacité, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique pendant l'association et 1 à 2 semaines après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Aripiprazole

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'aripiprazole.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'aripiprazole pendant l'association et 1 à 2 semaines après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Bazédoxifène

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de bazédoxifène par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance d'éventuels signes évocateurs d'une perte d'efficacité (saignements).

Inducteurs enzymatiques + Caspofungine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de caspofungine.
Conduite à tenirEn cas de traitement par inducteur, maintenir la posologie à 70 mg par jour dès le 2e jour.

Inducteurs enzymatiques + Disopyramide

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations du disopyramide par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et éventuellement adaptation de la posologie du disopyramide pendant l'association et 1 à 2 semaines après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Gliflozines

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations plasmatiques du gliflozine par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique et éventuellement adaptation de la posologie des gliflozines pendant l'association.

Inducteurs enzymatiques + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques et de l'efficacité des corticoïdes par augmentation de leur métabolisme hépatique par l'inducteur ; les conséquences sont particulièrement importantes chez les addisoniens traités par l'hydrocortisone et en cas de transplantation.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique ; adaptation de la posologie des corticoïdes pendant le traitement par l'inducteur et après son arrêt.

Inducteurs enzymatiques + Hydrocortisone (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque de diminution de l'efficacité de l'hydrocortisone (augmentation de son métabolisme) ; les conséquences sont graves lorsque l'hydrocortisone est administrée en traitement substitutif ou en cas de transplantation.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique ; adaptation de la posologie de l'hydrocortisone pendant l'association et après l'arrêt de l'inducteur enzymatique.

Inducteurs enzymatiques + Immunosuppresseurs

Risques et mécanismesDiminution des concentrations sanguines et de l'efficacité de l'immunosuppresseur, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirAugmentation de la posologie de l'immunosuppresseur sous contrôle des concentrations sanguines. Réduction de la posologie après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Ixabépilone

Risques et mécanismesDiminution des concentrations sanguines et de l'efficacité de l'ixabépilone, par augmentation de son métabolisme hépatique par l'inducteur.
Conduite à tenirAugmentation de la posologie de l'ixabépilone sous contrôle des concentrations sanguines. Réduction de la posologie après l'arrêt de l'inducteur.

Inducteurs enzymatiques + Lévonorgestrel dans la contraception d'urgence

Risques et mécanismesAvec le lévonorgestrel utilisé dans l'indication contraception d'urgence, diminution importante des concentrations plasmatiques de lévonorgestrel, avec risque d'inefficacité.
Conduite à tenirEn cas de prise d'un médicament inducteur dans les 4 dernières semaines, l'utilisation d'une contraception d'urgence non hormonale (DIU au cuivre) devrait s'envisager. Si ce n'est pas possible, le doublement de la dose de lévonorgestrel est une autre option.

Inducteurs enzymatiques + Maraviroc

Risques et mécanismesEn l'absence de co-administration avec un inhibiteur puissant du CYP3A4, diminution des concentrations de maraviroc par l'inducteur.
Conduite à tenirLa dose de maraviroc doit être augmentée à 600 mg deux fois par jour dans cette situation.

Inducteurs enzymatiques + Méthadone

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de méthadone avec risque d'apparition d'un syndrome de sevrage, par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirAugmenter la fréquence des prises de méthadone (2 à 3 fois par jour au lieu d'1 fois par jour).

Inducteurs enzymatiques + Progestatifs non contraceptifs, associés ou non à un estrogène

Risques et mécanismesDiminution de l'efficacité du progestatif.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie du traitement hormonal pendant l'administration de l'inducteur et après son arrêt.

Inducteurs enzymatiques + Sélexipag

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques du sélexipag par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenirSurveillance clinique avant et après le traitement par l'inducteur enzymatique. Si besoin, adaptation de la posologie du sélexipag.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Efavirenz + Cabotrégravir

Risques et mécanismesDiminution importante des concentrations de cabotégravir, avec risque de réduction de la réponse virologique.
Conduite à tenir

Efavirenz + Fostemsavir

Risques et mécanismesDiminution significative des concentrations de fostemsavir, avec risque de réduction de la réponse virologique.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Bortézomib

Inducteurs enzymatiques + Cabazitaxel

Risques et mécanismesDiminution des concentrations du cytotoxique par augmentation de son métabolisme par l'inducteur, avec risque de moindre efficacité.
Conduite à tenir

Inducteurs enzymatiques + Tamoxifène

Risques et mécanismesRisque d'inefficacité du tamoxifène par augmentation de son métabolisme par l'inducteur.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : aliments riches en graisses
  • Interaction alimentaire : jus de pamplemousse
  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXII

X Contre-indication absolue II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Surveillance par un test de grossesse avant la mise en route du traitement
  • Utiliser chez l'homme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 3 mois après l'arrêt du trt
  • Utiliser chez la femme une double contraception pdt et au moins 3 mois après arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'hyperglycémie
  • Risque d'hyperlipidémie
  • Risque d'insuffisance hépatique
  • Risque d'ostéonécrose
  • Risque de convulsions
  • Risque de maladie auto-immune
  • Risque de prise de poids
  • Risque de réaction cutanée
  • Risque de syndrome de restauration immunitaire
  • Risque de trouble neuropsychique
  • Risque de trouble psychiatrique

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement
  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement
  • Surveillance du bilan lipidique pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : risque de troubles neurologiques transitoires
  • Info patient : signaler toute apparition d'effets indésirables ostéo-articulaires
  • Info patient : signaler toute apparition de trouble psychiatrique
  • Information du patient : ce traitement ne prévient pas le risque de transmission du VIH
  • Information du patient : signaler toute apparition d'idées suicidaires
  • Information du patient : signaler toute apparition d'un état dépressif

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • ALAT (augmentation) (Fréquent)
  • Hypertriglycéridémie (Fréquent)
  • ASAT (augmentation) (Fréquent)
  • Gamma GT (augmentation) (Fréquent)
  • Hypercholestérolémie (Peu fréquent)
  • Hyperglycémie
  • Hyperlipidémie
  • Amylasémie (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Erythème polymorphe (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Peu fréquent)
  • Dermatite solaire (Rare)
  • Photosensibilisation (Rare)
  • Réaction cutanée sévère
  • Eruption maculopapuleuse
  • DIVERS
  • Fatigue (Fréquent)
  • Réaction inflammatoire post-infection
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Gynécomastie (Peu fréquent)
  • Maladie de Basedow
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatite aiguë (Peu fréquent)
  • Insuffisance hépatique (Rare)
  • Hépatite B
  • Hépatite fulminante
  • Hépatite auto-immune
  • Affection biliaire
  • Trouble hépatique
  • Hépatite C
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Syndrome de restauration immunitaire
  • Maladie auto-immune
  • INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE
  • Infection opportuniste
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Vertige (Peu fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Réaction paranoïde (Peu fréquent)
  • Tentative de suicide (Peu fréquent)
  • Idée suicidaire (Peu fréquent)
  • Pensée anormale (Peu fréquent)
  • Accès maniaque (Peu fréquent)
  • Insomnie (Fréquent)
  • Réaction maniaque (Peu fréquent)
  • Trouble psychique (Peu fréquent)
  • Psychose (Peu fréquent)
  • Catatonie (Peu fréquent)
  • Euphorie (Peu fréquent)
  • Agitation (Peu fréquent)
  • Dépression (Fréquent)
  • Anxiété (Fréquent)
  • Labilité affective (Peu fréquent)
  • Confusion mentale (Peu fréquent)
  • Rêves anormaux (Fréquent)
  • Concentration (diminution) (Fréquent)
  • Hallucination (Peu fréquent)
  • Trouble émotif (Peu fréquent)
  • Agressivité (Peu fréquent)
  • Délire (Rare)
  • Suicide (Rare)
  • Névrose (Rare)
  • Trouble psychiatrique
  • Episode psychotique
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bouffée congestive (Fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Pancréatite (Peu fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Ostéonécrose
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Ataxie (Peu fréquent)
  • Ataxie cérébelleuse (Fréquent)
  • Tremblement (Peu fréquent)
  • Trouble de l'équilibre (Fréquent)
  • Convulsions (Peu fréquent)
  • Amnésie (Peu fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Encéphalopathie
  • Trouble neurologique
  • Voir aussi les substances

    Efavirenz

    Chimie
    IUPAC(4S)-6-chloro-4-(cyclopropyléthynyl)-4-(trifluorométhyl)-1,4-dihydro-2H-3,1-benzoxazin-2-one
    Synonymesefavirenz
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.6 g
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster