Substance active dropéridol

Mise à jour : 16 janvier 2013

Dropéridol : Mécanisme d'action

Le dropéridol, neuroleptique, est principalement caractérisé par son effet antidopaminergique et une faible activité alpha1-adrénolytique.

L'action inhibitrice du dropéridol sur les récepteurs dopaminergiques de la zone gâchette et de l'area postrema (situés dans le cerveau au niveau du 4e ventricule) lui confère une puissante action antiémétique, particulièrement utile dans la prévention et le traitement des nausées et vomissement postopératoires et/ou induits par les analgésiques opioïdes.

A la dose de 0,15 mg/kg, le dropéridol entraîne une chute de la tension artérielle, d'abord par diminution du débit cardiaque, puis par diminution de la précharge. Ces changements surviennent indépendamment de toute altération de la contractilité myocardique ou de la résistance vasculaire. Le dropéridol n'affecte pas la contractilité myocardique ni la fréquence cardiaque ; par conséquent, il n'a pas d'effet inotrope négatif. Sa faible activité alpha1-adrénolytique peut entraîner une hypotension modérée, une diminution des résistances vasculaires périphériques et de la pression artérielle pulmonaire (en particulier si elle est anormalement élevée). Le dropéridol peut également réduire l'incidence d'une arythmie induite par l'épinéphrine, mais il n'empêche pas d'autres formes d'arythmies cardiaques.

Le dropéridol a un effet antiarythmique spécifique à la dose de 0,2 mg/kg, par un effet sur la contractilité myocardique (prolongation de la période réfractaire) et un effet hypotenseur. 

Dropéridol : Cas d'usage

Le dropéridol est utilisé dans la prise en charge de :
  • agitations agressives,
  • agitations psychotiques,
  • nausées et vomissements postopératoires,
  • nausées et vomissements induits par les morphiniques.
VIDAL Recos2
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster