eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Substance active dapoxétine

Mise à jour : 31 janvier 2020

Dapoxétine : Mécanisme d'action

La dapoxétine est un puissant inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS), avec une Cl 50 de 1,12 nM, tandis que ses principaux métabolites humains, la desméthyldapoxétine (Cl 50 < 1,0 nM) et la didesméthyldapoxétine (Cl 50 = 2,0 nM) sont équivalentes ou moins puissantes (dapoxétine-N-oxyde [Cl 50 = 282 nM]).

L'éjaculation humaine est principalement médiée par le système nerveux sympathique. Le processus éjaculatoire provient d'un réflexe spinal central, médié par le tronc cérébral, initialement influencé par un certain nombre de noyaux du cerveau (noyau préoptique médian et noyau paraventriculaire).

Le mécanisme d'action de la dapoxétine dans l'éjaculation précoce est présumé lié à l'inhibition de la recapture neuronale de la sérotonine et à la potentialisation subséquente de l'action du neurotransmetteur au niveau des récepteurs pré- et post-synaptiques.

Chez le rat, la dapoxétine inhibe le réflexe d'expulsion éjaculatoire en agissant au niveau supraspinal dans le noyau paragigantocellulaire latéral (LPGi). Les fibres sympathiques post-ganglionnaires qui innervent les vésicules séminales, le canal déférent, la prostate, les muscles bulbo-urétraux et le col vésical provoquent la contraction de ces organes de façon coordonnée afin d'obtenir une éjaculation. La dapoxétine module ce réflexe éjaculatoire chez le rat.

Dapoxétine : Cas d'usage

La dapoxétine est utilisée dans la prise en charge d’éjaculations précoces.

Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster