Substance active céfamandole

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Céfamandole : Mécanisme d'action

Le céfamandole est un antibiotique de la famille des bêtalactamines, classé parmi les céphalosporines, dites de 2e génération.

Toutes les céphalosporines (antibiotiques bêtalactamines) inhibent la production de la paroi cellulaire et sont des inhibiteurs sélectifs de la synthèse de peptidoglycanes. L'étape initiale de l'effet de la substance consiste en la fixation de celle-ci à des récepteurs cellulaires appelés «protéines liant la pénicilline». Une fois qu'un antibiotique bêtalactamine s'est lié à ces récepteurs, la réaction de transpeptidation est inhibée et la synthèse des peptidoglycanes est bloquée. Il en résulte une lyse bactérienne.

Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 8 mg/l et R > 32 mg/l.

Espèces sensibles :
  • aérobies à Gram positif : Staphylococcus méti-S, Streptococcus, Streptococcus pneumoniae ;
  • aérobies à Gram négatif : Branhamella catarrhalis, Citrobacter freundii, Citrobacter koseri, Enterobacter aerogenes, Enterobacter cloacae, Escherichia coli, Haemophilus influenzae, Klebsiella oxytoca, Morganella morganii, Neisseria gonorrhoeae, Proteus mirabilis, Providencia ;
  • anaérobies : Clostridium, Clostridium perfringens, Eubacterium, Fusobacterium, Peptostreptococcus, Prevotella, Propionibacterium acnes ;
  • autres : Actinomyces.
Espèces résistantes :
  • aérobies à Gram positif : entérocoques, Listeria monocytogenes, Staphylococcus méti-R ;
  • aérobies à Gram négatif : Acinetobacter, autres bacilles à Gram négatif non fermentaires, Bordetella, Campylobacter, Legionella, Proteus vulgaris, Pseudomonas, Serratia, Vibrio, Yersinia enterocolitica ;
  • anaérobies : Bacteroides fragilis ;
  • autres : Chlamydia, mycobactéries, Mycoplasma.

Céfamandole : Cas d'usage

Le céfamandole est utilisé dans la prise en charge :

  • infections documentées à germes sensibles,
  • infections en chirurgie.

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Céfamandole (nafate) 750 mg poudre pour solution injectable

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
J ANTI-INFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE
J01 ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE
J01D AUTRES BETALACTAMINES
J01DC CEPHALOSPORINES DE DEUXIEME GENERATION
J01DC03 CEFAMANDOLE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

CEFAMANDOLE (nafate) 750 mg pdre p sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Infection biliaire
  • Infection de la peau et des tissus mous
  • Infection digestive et/ou intra-abdominale
  • Infection documentée à germe sensible, sauf méningite
  • Infection en chirurgie cardiaque, traitement préventif (de l')
  • Infection en chirurgie orthopédique, traitement préventif (de l')
  • Infection en chirurgie thoracique, traitement préventif (de l')
  • Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l')
  • Infection en chirurgie vasculaire, traitement préventif (de l')
  • Infection en neurochirurgie, traitement préventif (de l')
  • Infection ostéoarticulaire
  • Infection respiratoire
  • Infection urogénitale
  • Septicémie

Posologie

Unité de prise
flacon
  • céfamandole (nafate) : 750 mg
Modalités d'administration
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
Posologie
Patient de 3 mois à 30 mois
Patient quel que soit le poids
Infection biliaire - Infection de la peau et des tissus mous - Infection digestive et/ou intra-abdominale - Infection ostéoarticulaire - Infection respiratoire - Infection urogénitale - Septicémie
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises
  • 50 à 100 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
Dans le cas de : Etat sévère
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • 100 à 150 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
  • Posologie maximale: 150 mg/kg par 24 heures
Infection documentée à germe sensible, sauf méningite - Infection en chirurgie cardiaque, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie orthopédique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie thoracique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie vasculaire, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises
  • 50 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
Patient de 30 mois à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Infection biliaire - Infection de la peau et des tissus mous - Infection digestive et/ou intra-abdominale - Infection ostéoarticulaire - Infection respiratoire - Infection urogénitale - Septicémie
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises
  • 50 à 100 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
Dans le cas de : Etat sévère
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • 100 à 150 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
  • Posologie maximale: 12 000 mg par 24 heures
  • Nombre d'unité de prise maximale: 16 flacons par 24 heures
Infection documentée à germe sensible, sauf méningite - Infection en chirurgie cardiaque, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie orthopédique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie thoracique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie vasculaire, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises
  • 50 mg/kg en 3 à 6 prises par 24 heures
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Infection documentée à germe sensible, sauf méningite
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Respecter un intervalle d'au moins 6 heures entre 2 prises
  • 3 000 mg en 3 à 4 prises par 24 heures
Infection biliaire - Infection digestive et/ou intra-abdominale - Infection ostéoarticulaire - Septicémie
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • 500 à 1 000 mg toutes les 4 à 8 heures
Dans le cas de : Etat sévère
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • 1 000 mg toutes les 4 à 6 heures
  • Posologie maximale: 12 000 mg par 24 heures
  • Nombre d'unité de prise maximale: 16 flacons par 24 heures
Infection de la peau et des tissus mous - Infection respiratoire
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • 500 mg toutes les 6 heures
Dans le cas de : Etat sévère
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • 1 000 mg toutes les 4 à 6 heures
  • Posologie maximale: 12 000 mg par 24 heures
  • Nombre d'unité de prise maximale: 16 flacons par 24 heures
Infection urogénitale
Posologie standard
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • 500 mg toutes les 8 heures
Dans le cas de : Etat sévère
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • 1 000 mg toutes les 8 heures
  • Posologie maximale: 12 000 mg par 24 heures
  • Nombre d'unité de prise maximale: 16 flacons par 24 heures
Infection en chirurgie cardiaque, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie orthopédique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie thoracique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie vasculaire, traitement préventif (de l') - Infection en neurochirurgie, traitement préventif (de l')
Traitement initial
  • Voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV
  • Administrer à l'induction de l'anesthésie
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 1 500 mg 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Administrer pendant l'intervention chirurgicale
  • Durée totale du traitement limitée à 48 heures
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 750 mg toutes les 2 heures
Infection en chirurgie urologique, traitement préventif (de l')
Traitement ultérieur éventuel
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer en post-opératoire
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Durée totale du traitement limitée à 48 heures
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 750 mg 1 fois ce jour
Infection en chirurgie cardiaque, traitement préventif (de l') - Infection en chirurgie orthopédique, traitement préventif (de l')
Traitement ultérieur éventuel
  • Voie intramusculaire, voie intraveineuse, voie intraveineuse (en perfusion)
  • Administrer en post-opératoire
  • Administrer par voie IV en 3 à 5 minutes ou par perfusion IV ou par voie IM profonde
  • Durée totale du traitement limitée à 48 heures
  • Le traitement doit être de courte durée
  • 750 mg toutes les 6 à 8 heures
  • Pendant 24 heures
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Procéder à un interrogatoire du patient avant la mise en route du traitement
  • S'assurer de la compatibilité des excipients avec la voie d'administration
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec certains médicaments
  • Incompatibilité avec certains produits chimiques ou biologiques
  • Incompatibilité avec certains solvants

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la fonction rénale pendant le traitement
  • Surveillance du taux de prothrombine pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

CEFAMANDOLE (nafate) 750 mg pdre p sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Médicaments à l’origine d’une réaction antabuse + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesEffet antabuse (chaleur, rougeurs, vomissements, tachycardie).
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool. Tenir compte de l'élimination complète des médicaments en se référant à leur demi-vie avant la reprise de boissons alcoolisées ou du médicament contenant de l'alcool.
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Céfamandole + Antivitamines K
Risques et mécanismesAugmentation de l'effet de l'antivitamine K et du risque hémorragique.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR. Adaptation éventuelle de la posologie de l'antivitamine K pendant le traitement par la céphalosporine et après son arrêt.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux bêtalactamines
  • Hypersensibilité aux céphalosporines
IIIHaut
Niveau de gravité: Contre-indication relative
  • Consommation d'alcool

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Carence en vitamine K
  • Colite, antécédent
  • Hypersensibilité aux pénicillines
  • Insuffisance rénale
  • Malabsorption digestive
  • Nourrisson de moins de 3 mois
  • Pathologie digestive, antécédent
  • Patient en nutrition parentérale
  • Patient traité à posologie élevée
  • Sujet à risque hémorragique
  • Sujet âgé
  • Sujet dénutri
  • Traitement prolongé
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de colite pseudomembraneuse
  • Risque de perturbation de paramètres biologiques
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de sélection de souches résistantes en cas de traitement prolongé
  • Risque d'encéphalopathie
  • Risque d'hémorragie
  • Risque d'hypoprothrombinémie

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE ALAT (augmentation)
ASAT (augmentation)
Clairance de la créatinine (diminution)
Créatininémie (augmentation)
Eosinophilie
Hypoprothrombinémie
LDH (augmentation)
Leucopénie
Neutropénie
Phosphatases alcalines (augmentation)
Test de coombs positif
Transaminases (augmentation)
Urémie (augmentation)
DERMATOLOGIE Dermatite allergique
Dermatite exfoliative
Eruption cutanée
Eruption maculopapuleuse
Exanthème
Prurit
Urticaire
DIVERS Fièvre
Sueur froide
HÉMATOLOGIE Anémie hémolytique
Hémorragie
Thrombopénie
HÉPATOLOGIE Hépatite
Ictère cholestatique
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique
Hypersensibilité
Réaction anaphylactique
INSTRUMENTATION Douleur au point d'injection
Gêne au point d'injection
Induration au site d'injection
Phlébite au point d'injection
ORL, STOMATOLOGIE Vertige
PSYCHIATRIE Confusion mentale
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Bouffée de chaleur
Réaction vasomotrice
Thrombophlébite
Thrombophlébite au point d'injection
SYSTÈME DIGESTIF Colite pseudomembraneuse
Diarrhée
Nausée
Vomissement
SYSTÈME NERVEUX Altération de la conscience
Céphalée
Encéphalopathie
Encéphalopathie métabolique
Epilepsie
Mouvement anormal

Voir aussi les substances

Céfamandole nafate

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC(7R)-7-[(2R)-2-formyloxy-2-phénylacétamido]-3-(1-méthyl-1H-tétrazol-5-ylthiométhyl)-3-céphèm-4-carboxylate de sodium
Synonymescefamandole nafate
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Parenteral:6 g
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster