Substance active budésonide

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Budésonide : Mécanisme d'action

Le budésonide est un glucocorticoïde de synthèse, glucocorticostéroïde doté d'un effet anti-inflammatoire local puissant. A des doses cliniquement équivalentes de glucocorticostéroïdes systémiques, le budésonide entraîne significativement une inhibition moindre de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et a moins d'influence sur les marqueurs inflammatoires.

En inhalation, le budésonide exerce une action anti-inflammatoire marquée sur la muqueuse bronchique. Le budésonide traverse les membranes cellulaires et se lie à un récepteur protéique cytoplasmique. Ce complexe pénètre ensuite dans le noyau et y induit la biosynthèse de protéines spécifiques telles que la macrocortine (lipocortine). Les effets de type hormonal apparaissent après une certaine période de latence (30-60 min) et aboutissent à une inhibition de la phospholipase A2. Il est également possible que les doses thérapeutiques efficaces de budésonide (comme d'autres glucocorticoïdes anti-inflammatoires) inhibent l'expression de la COX-2 induite par les cytokines.

Le mécanisme d'action exact du budésonide dans le traitement de la maladie de Crohn n'est pas entièrement élucidé. Les données des études pharmacologiques et des essais cliniques contrôlés suggèrent fortement que le mode d'action repose principalement sur un effet local au niveau de l'intestin. 

Budésonide : Cas d'usage

Par voie inhalée, le budésonide, seul ou en association au formotérol, est utilisé dans la prise en charge d’asthmes.

Par voie orale, le budésonide est utilisé dans la prise en charge de :

  • diarrhées chroniques liées à la colite collagène,
  • maladies de Crohn. 
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Budésonide 1 mg/2 ml (0,5 mg/ml) suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
R SYSTEME RESPIRATOIRE
R03 MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES
R03B AUTRES MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES, PAR INHALATION
R03BA GLUCOCORTICOIDES
R03BA02 BUDESONIDE

Indications et modalités d'administration

BUDESONIDE 1 mg/2 ml susp p inhal p nébulis récip unidose

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Asthme, traitement de fond (de l')
  • BPCO, traitement symptomatique associé des poussées (de la)
  • Dyspnée laryngée

Posologie

Unité de prise
ml
  • budésonide : 0.5 mg
Modalités d'administration
  • Voie inhalée
  • Administrer au moyen d'un nébuliseur
  • Information du patient : jeter le récipient unidose après utilisation
  • Information du patient : se rincer la bouche après chaque administration sans avaler l'eau
  • Rechercher la posologie minimale efficace
Posologie
Patient de 6 mois à 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Asthme, traitement de fond (de l')
Posologie standard
  • Réduire la fréquence d'administration après l'amélioration des symptômes
  • 0,25 à 2 mg en 1 à 2 prises par jour
Dans le cas de : Etat sévère
  • Réduire la fréquence d'administration après l'amélioration des symptômes
  • 2 mg en 1 à 2 prises par jour
Dyspnée laryngée
Posologie standard
  • 2 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 36 heures
BPCO, traitement symptomatique associé des poussées (de la)
Posologie standard
  • 4 à 8 mg en 2 à 4 prises par jour
  • Pendant 10 jours
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Asthme, traitement de fond (de l')
Posologie standard
  • Réduire la fréquence d'administration après l'amélioration des symptômes
  • 0,5 à 4 mg en 1 à 4 prises par jour
Dyspnée laryngée
Posologie standard
  • 2 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 36 heures
BPCO, traitement symptomatique associé des poussées (de la)
Posologie standard
  • 4 à 8 mg en 2 à 4 prises par jour
  • Pendant 10 jours

Mises en garde

  • Administrer au moyen d'un nébuliseur
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de difficulté à effectuer les inhalations
  • Info patient : consulter un ophtalmologiste en cas de modification de la vision
  • Info prof de santé : informer le patient sur la perception du médicament lors de l'administration
  • Information du patient : consulter son médecin en cas d'aggravation des symptômes
  • Information du patient : garder sur soi le bronchodilatateur destiné au trt de la crise d'asthme
  • Information du patient : jeter le récipient unidose après utilisation
  • Information du patient : se rincer la bouche après chaque administration sans avaler l'eau
  • Information du patient : tenir compte du délai d'action du traitement
  • Information du patient : traitement à poursuivre après amélioration des symptômes
  • Information du patient : traitement de fond à prendre même en absence de symptômes
  • Posologie à adapter à l'état du patient
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Réduire la fréquence d'administration après l'amélioration des symptômes
  • Tenir compte du débit inspiratoire en cas de changement de dosage
  • Traitement à arrêter en cas d'absence d'amélioration clinique dans les 3 mois
  • Traitement à arrêter en cas de bronchospasme
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la croissance pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

BUDESONIDE 1 mg/2 ml susp p inhal p nébulis récip unidose
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Corticoïdes métabolisés (voie orale ou inhalée) + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesEn cas d'utilisation prolongée par voie orale ou inhalée : augmentation des concentrations plasmatiques du corticoïde par diminution de son métabolisme hépatique par l'inhibiteur, avec risque d'apparition d'un syndrome cushingoïde voire d'une insuffisance surrénalienne.
Conduite à tenirPréférer un corticoïde non métabolisé.
Corticoïdes métabolisés (voie orale ou inhalée) + Ritonavir
Risques et mécanismesEn cas d'utilisation prolongée par voie orale ou inhalée : augmentation des concentrations plasmatiques du corticoïde par diminution de son métabolisme hépatique par l'inhibiteur, avec risque d'apparition d'un syndrome cushingoïde voire d'une insuffisance surrénalienne.
Conduite à tenirPréférer un corticoïde non métabolisé.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Asthme aigu sévère
  • Asthme instable
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Crise d'asthme
  • Dyspnée aiguë
  • Dyspnée paroxystique
  • Etat de stress
  • Exacerbation d'asthme
  • Hypersécrétion bronchique
  • Infection bronchique
  • Insuffisance hépatique
  • Intervention chirurgicale
  • Mycose pulmonaire
  • Patient naïf aux corticoïdes
  • Patient traité à posologie élevée
  • Patient traité en relais d'un autre corticoïde
  • Patient traité en relais d'une corticothérapie par voie générale
  • Sujet à risque d'ostéoporose
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Traitement par fortes doses de corticoïde
  • Traitement prolongé
  • Traitement prolongé par corticothérapie orale en cours
  • Tuberculose pulmonaire

Risques spécifiques

  • Risque de bronchospasme
  • Risque de candidose oropharyngée
  • Risque de diminution de la densité osseuse
  • Risque de passage systémique
  • Risque de retard de croissance
  • Risque de trouble ophtalmique
  • Risque d'enrouement

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Cortisolémie (diminution)
Cortisolurie (diminution)
DERMATOLOGIE Dermatite de contact (Rare)
Eczéma (Rare)
Eruption cutanée (Rare)
Erythème cutané (Rare)
Prurit (Rare)
Urticaire (Rare)
Atrophie cutanée
Erythème facial
Exanthème
Hématome sous-cutané
Irritation cutanée
DIVERS Effets systémiques (Rare)
ENDOCRINOLOGIE Freinage surrénalien (Rare)
Hypercorticisme (Rare)
Insuffisance surrénale (Rare)
Syndrome de Cushing (Rare)
HÉMATOLOGIE Ecchymose (Rare)
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Hypersensibilité immédiate (Rare)
Hypersensibilité retardée (Rare)
Réaction anaphylactique (Rare)
Angioedème
Hypersensibilité
INFECTIOLOGIE D'ORIGINE FONGIQUECandidose oropharyngée (Fréquent)
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE Infection
OPHTALMOLOGIECataracte (Peu fréquent)
Vision floue (Peu fréquent)
Glaucome (Très rare)
ORL, STOMATOLOGIEDysphonie (Fréquent)
Irritation buccale (Fréquent)
Irritation de la gorge (Fréquent)
Raucité de la voix (Fréquent)
PSYCHIATRIEAgressivité (Peu fréquent)
Anxiété (Peu fréquent)
Dépression (Peu fréquent)
Trouble du comportement (Peu fréquent)
Trouble du sommeil (Peu fréquent)
Agitation (Rare)
Nervosité (Rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEContractures musculaires (Peu fréquent)
Spasme musculaire (Peu fréquent)
Ostéopénie (Rare)
Retard de croissance (Rare)
SYSTÈME NERVEUXHyperactivité psychomotrice (Peu fréquent)
Tremblement (Peu fréquent)
Hyperactivité (Rare)
SYSTÈME RESPIRATOIREToux (Fréquent) Bronchospasme (Rare)
Bronchospasme paradoxal (Rare)
Pneumonie
Pneumopathie

Voir aussi les substances

Budésonide

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC(11 bêta,16 alpha)-16,17-[butylidènedioxy]-11,21-dihydroxyprégna-1,4-diène-3,20-dione
Synonymesbudesonide
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Inhal.aerosol:0.8 mg
Inhal.powder:0.8 mg
Inhal.solution:1.5 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster