Substance active bétaméthasone

Mise à jour : 16 janvier 2013

Bétaméthasone : Mécanisme d'action

Les glucocorticoïdes physiologiques (cortisone et hydrocortisone) sont des hormones métaboliques essentielles. La bétaméthasone est un corticoïde synthétique utilisé principalement pour son effet anti-inflammatoire. A forte dose, ils diminuent la réponse immunitaire. Leur effet métabolique et de rétention sodée est moindre que celui de l'hydrocortisone.

Bétaméthasone : Cas d'usage

Par voie orale, la bétaméthasone est utilisée dans la prise en charge de :
  • allogreffes de cellules souches hématopoïétiques,
  • anémies hémolytiques auto-immunes,
  • angiomes,
  • asthmes,
  • BPCO,
  • cancers,
  • connectivites,
  • maladies de Crohn,
  • dermatoses,
  • érythroblastopénies,
  • exophtalmies,
  • fibroses pulmonaires,
  • glomérulonéphrites,
  • hépatites,
  • maladie de Horton,
  • hypercalcémies,
  • laryngites striduleuses,
  • syndromes de Lennox-Gastaut,
  • lichens,
  • lupus,
  • maladies sytémiques,
  • myasthénies,
  • nausées et vomissements induites par la chimiothérapie,
  • néphropathies,
  • nevralgies cervicobrachiales,
  • œdèmes cérébraux,
  • pemphigoïdes bulleuses,
  • inflammations tubotympaniques,
  • pneumopathies,
  • polyarthrites,
  • polymyosites,
  • polyposes nasosinusiennes,
  • polyradiculonévrites,
  • poussées œdémateuses et inflammatoires,
  • pseudopolyarthrites rhizoméliques,
  • purpura thrombopéniques immunologiques,
  • greffes,
  • rhinites,
  • rhumatismes,
  • sarcoïdoses,
  • scléroses en plaques,
  • sinusites,
  • syndromes de West,
  • syndromes néphrotiques,
  • thyroïdites subaiguë de De Quervain,
  • tuberculoses,
  • urticaires,
  • uvéites,
  • vascularites.
Par voie cutanée, buccale et rectale, elle est utilisée dans la prise en charge de :
  • inflammations buccopharyngées,
  • maladies de Crohn,
  • rectocolite hémorragiques,
  • cicatrices hypertrophiques,
  • dermatites atopiques,
  • eczémas de contact,
  • dermites de stase,
  • dermites séborrhéiques,
  • dyshidroses,
  • granulomes annulaires,
  • lichens,
  • lichénifications,
  • lupus,
  • mycosis,
  • piqûres d'insectes,
  • prurigos.
  • psoriasis,
  • pustuloses.
Par voie injectable, elle est utilisée dans la prise en charge de :
  • arthrites,
  • arthroses,
  • bursites,
  • chéloïdes,
  • choc anaphylactiques,
  • dyspnée laryngées,
  • fièvres typhoïdes,
  • inflammations oculaires,
  • irrigations intrasinusiennes,
  • laryngites striduleuses,
  • maladies de Dupuytren,
  • œdèmes cérébraux,
  • œdèmes de Quincke,
  • rhinites allergiques,
  • syndromes du canal carpien
  • syndromes des membranes hyalines du nouveau-né,
  • talalgies,
  • tendinites.

En association à la dexchlorphéniramine, elle est utilisée dans la prise en charge de :

  • rhinites,
  • urticaires.
En association à l’acide salicylique, elle est utilisée dans la prise en charge de :
  • dermatoses,
  • dermites séborrhéiques,
  • lichens,
  • lichenifications,
  • psoriasis.
En association au calcipotriol, elle est utilisée dans la prise en charge des psoriasis.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster