Substance active Asparaginase

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Asparaginase : Mécanisme d'action

La L-asparaginase est une enzyme de nature protéique extraite de cultures d'Escherichia coli. Elle détruit par hydrolyse l'asparagine.

Cet acide aminé représente un constituant de base de la substance protéique cellulaire. Les cellules leucémiques ne pouvant effectuer elles-mêmes la synthèse de cet acide aminé doivent utiliser l'asparagine extracellulaire. Celle-ci étant hydrolysée par la L-asparaginase, cette carence entraîne une destruction des cellules incapables de faire la synthèse endogène de l'asparagine.

Du fait de ce mode d'action particulier, il n'y a pas de résistance croisée avec les autres cytostatiques. 

Asparaginase : Cas d'usage

La L-asparginase est utilisée dans la prise en charge de :

  • leucémies aiguës lymphoblastiques,
  • lymphomes malins non hodgkiniens. 

Gammes contenant la substance

Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 24 janvier 2023

ASPARAGINASE 10 000 UI pdre p sol diluer p perf

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
L ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS
L01 ANTINEOPLASIQUES
L01X AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX AUTRES ANTINEOPLASIQUES
L01XX02 ASPARAGINASE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

ASPARAGINASE 10 000 UI pdre p sol diluer p perf

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Leucémie aiguë lymphoblastique

Posologie

Unité de prise
flacon
  • Asparaginase : 10000 UI
Modalités d'administration
  • Voie intraveineuse (en perfusion)
  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 min à 2 heures
  • Effectuer un test intradermique ou intraveineux d'une dose minime avant le début du traitement
  • Ne pas administrer en bolus
  • Ne pas agiter le flacon
  • Surveillance de l'activité enzymatique d'asparaginase immédiatement avant l'inj de la prochaine dose
Posologie
Patient jusqu'à 6 mois
  • Patient quel que soit le poids
  • Leucémie aiguë lymphoblastique
  • Posologie standard
  • 6 700 UI/m² 1 fois ce jour
Patient de 6 mois à 1 an
  • Patient quel que soit le poids
  • Leucémie aiguë lymphoblastique
  • Posologie standard
  • 7 500 UI/m² 1 fois ce jour
Patient à partir de 1 an
  • Patient quel que soit le poids
  • Leucémie aiguë lymphoblastique
  • Posologie standard
  • 5 000 UI/m² 1 fois ce jour tous les 3 jours

Mises en garde

  • A reconstituer et à diluer avant administration
  • Administrer par perfusion intraveineuse de 30 min à 2 heures
  • Assurer une alcalinisation des urines pendant le traitement
  • Effectuer un test intradermique ou intraveineux d'une dose minime avant le début du traitement
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : disposer de matériel de réanimation adapté
  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas administrer en bolus
  • Ne pas agiter le flacon
  • Traçabilité recommandée
  • Traitement à administrer en service spécialisé
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité
  • Traitement à arrêter en cas de trouble de la coagulation sévère
  • Traitement à arrêter en cas d'hyperglycémie sévère
  • Traitement à arrêter en cas d'hypertriglycéridémie sévère
  • Traitement à arrêter en cas d'insuffisance hépatique sévère
  • Traitement à initier par un médecin spécialisé
  • Traitement prophylactique hypo-uricémiant à associer
  • Utiliser une contraception efficace pdt le traitement puis pdt 3 mois après l'arrêt du traitement

Incompatibilités physicochimiques

  • Compatibilité avec certains solvants
  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la cholestérolémie pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique avant et pendant le traitement
  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement
  • Surveillance de la glycosurie pendant le traitement
  • Surveillance de la lipase sérique pendant le traitement
  • Surveillance de la protéinémie pendant le traitement
  • Surveillance de la triglycéridémie pendant le traitement
  • Surveillance de l'activité enzymatique d'asparaginase immédiatement avant l'inj de la prochaine dose
  • Surveillance de l'amylasémie pendant le traitement
  • Surveillance de l'hémostase avant et pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

ASPARAGINASE 10 000 UI pdre p sol diluer p perf
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Cytotoxiques + Vaccins vivants atténués
Risques et mécanismesRisque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Conduite à tenir- Et pendant les 6 mois suivant l'arrêt de la chimiothérapie. - Et, à l'exception de l'hydroxycarbamide dans son indication chez le patient drépanocytaire.
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Cytotoxiques + Olaparib
Risques et mécanismesRisque de majoration de l'effet myélosuppresseur du cytotoxique.
Conduite à tenir
Cytotoxiques + Phénytoïne (et par extrapolation, fosphénytoïne) (voie systémique)
Risques et mécanismesRisque de survenue de convulsions par diminution de l'absorption digestive de la seule phénytoïne par le cytotoxique, ou bien risque de majoration de la toxicité ou de perte d'efficacité du cytotoxique par augmentation de son métabolisme hépatique par la phénytoïne ou la fosphénytoïne.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Cytotoxiques + Antivitamines K
Risques et mécanismesAugmentation du risque thrombotique et hémorragique au cours des affections tumorales. De surcroît, possible interaction entre les AVK et la chimiothérapie.
Conduite à tenirContrôle plus fréquent de l'INR.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Cytotoxiques + Flucytosine
Risques et mécanismesRisque de majoration de la toxicité hématologique.
Conduite à tenir
Cytotoxiques + Immunosuppresseurs
Risques et mécanismesImmunodépression excessive avec risque de syndrome lymphoprolifératif.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Hémophilie
  • Hémorragie grave liée à la prise d'asparaginase, antécédent (d')
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines dérivées d'E. coli
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Pancréatite
  • Pancréatite grave liée à la prise d'asparaginase, antécédent (de)
  • Thrombose grave liée à la prise d'asparaginase, antécédent (de)
  • Trouble de la coagulation

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Contraception orale
  • Enfant présentant un facteur de risque prothrombotique génétique
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Homme en âge de procréer
  • Hypertriglycéridémie
  • Leucémie aiguë lymphoblastique Ph+
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'accident thromboembolique
  • Risque d'accident vasculaire cérébral ischémique
  • Risque d'acidocétose diabétique
  • Risque d'altération de la sécrétion d'insuline
  • Risque de coagulation intravasculaire disséminée
  • Risque de diminution des protéines sériques
  • Risque de pancréatite aiguë
  • Risque de pancréatite hémorragique
  • Risque de pancréatite nécrosante
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de syndrome de lyse tumorale
  • Risque de syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible
  • Risque de trouble de la coagulation
  • Risque d'hémorragie
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'hyperammoniémie
  • Risque d'hyperglycémie
  • Risque d'hyperuricémie
  • Risque d'insuffisance hépatique sévère

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREActivité lipoprotéine lipase augmentée (Très fréquent)
Amylasémie (augmentation) (Fréquent)
Antithrombine III (diminution) (Très fréquent)
Bilirubinémie (augmentation) (Très fréquent)
Cholestérol sanguin augmenté (Très fréquent)
Hyperammoniémie (Peu fréquent)
Hyperglycémie (Très fréquent)
Hypertriglycéridémie (Très fréquent)
Hyperuricémie (Peu fréquent)
Hypoalbuminémie (Très fréquent)
Hypocholestérolémie (Très fréquent)
Hypofibrinogénémie (Très fréquent)
Hypoglycémie (Fréquent)
LDH (augmentation) (Très fréquent)
LDL (diminution) (Très fréquent)
Leucopénie (Fréquent)
Lipase sérique (augmentation) (Fréquent)
Phosphatases alcalines (augmentation) (Très fréquent)
Protéinémie totale (diminution) (Très fréquent)
Transaminases (augmentation) (Très fréquent)
VLDL augmentées (Très fréquent)
Anticorps (production)
DERMATOLOGIE Eruption cutanée
Urticaire
DIVERSFatigue (Très fréquent) Oedème
ENDOCRINOLOGIE Hypoparathyroïdie (Très rare)
Hypothyroïdie (Très rare)
HÉMATOLOGIEAnémie (Fréquent)
Coagulation intravasculaire disséminée (Fréquent)
Hémorragie (Fréquent)
Thrombopénie (Fréquent)
HÉPATOLOGIE Cholestase (Rare)
Ictère (Rare)
Insuffisance hépatique (Rare)
Nécrose hépatique (Rare)
Stéatose hépatique
IMMUNO-ALLERGOLOGIEHypersensibilité (Très fréquent) Choc anaphylactique (Rare) Oedème de Quincke
INFECTIOLOGIE NON PRECISÉE Infection
NUTRITION, MÉTABOLISMEAppétit diminué (Fréquent)
Poids (diminution) (Fréquent)
Acidocétose diabétique (Rare)
ORL, STOMATOLOGIE Parotidite (Rare) Sensation de vertige
PSYCHIATRIEConfusion mentale (Fréquent)
Dépression (Fréquent)
Hallucination (Fréquent)
Agitation
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREThrombose (Fréquent) Bouffée de chaleur
Hypotension artérielle
Thrombophlébite profonde
Thrombose du sinus caverneux
SYSTÈME DIGESTIFDiarrhée (Très fréquent)
Douleur abdominale (Très fréquent)
Nausée (Très fréquent)
Pancréatite aiguë (Fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
Pancréatite (Très rare)
Pancréatite hémorragique (Rare)
Pancréatite nécrosante (Rare)
Pseudokyste pancréatique (Rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDouleur articulaire (Fréquent)
Douleur musculaire (Fréquent)
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Peu fréquent)
Electroencéphalogramme (anomalie) (Fréquent)
Trouble neurologique (Fréquent)
Accident vasculaire cérébral ischémique (Rare)
Altération de la conscience (Rare)
Convulsions (Rare)
Syndrome d'encéphalopathie postérieure réversible (Rare)
Tremblement (Très rare)
Coma
Somnolence
SYSTÈME RESPIRATOIREBronchospasme (Fréquent) Dyspnée

Voir aussi les substances

Asparaginase

Détails sur les substances
Chimie
IUPACamidohydrolase de L-asparagine. Trois types de L-asparaginase sont utilisées en thérapeutique : deux sont obtenues à partir de cultures d'Escherichia coli, l'autre à partir d'Erwinia carotovora
Synonymesasparaginase, colaspase
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster