À propos de Amisulpride
Mise à jour : 16 janvier 2013
Amisulpride : Mécanisme d'action

L'amisulpride est un antipsychotique de la classe des benzamides substitués.

Son profil pharmacodynamique se caractérise par une affinité sélective et prédominante sur les récepteurs dopaminergiques D2 et D3 du système limbique. L'amisulpride n'a pas d'affinité pour les récepteurs sérotoninergiques ni pour d'autres neurorécepteurs de type histaminique, cholinergique et adrénergique.

A fortes doses, dans les études effectuées chez l'animal, l'amisulpride bloque préférentiellement les neurones dopaminergiques du système mésolimbique comparé à ceux du système striatal. Cette affinité spécifique pourrait expliquer les effets antipsychotiques prédominants de l'amisulpride comparés à ses effets extrapyramidaux.

A faibles doses, l'amisulpride bloque préférentiellement les récepteurs présynaptiques dopaminergiques D2 et D3, ce qui pourrait expliquer son action sur les symptômes négatifs. 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Amisulpride 100 mg comprimé

Dernière modification : 17/04/2023 - Révision : 22/05/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N05 - PSYCHOLEPTIQUES
N05A - ANTIPSYCHOTIQUES
N05AL - BENZAMIDES
N05AL05 - AMISULPRIDE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIX

X Contre-indication absolue III Contre-indication relative

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

AMISULPRIDE 100 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Schizophrénie

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • amisulpride : 100 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Posologie à adapter à l'état du patient
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Schizophrénie
Posologie standard
Dans le cas de : Episode psychotique aigu
  • Administrer en 2 prises au-delà d'une dose > 400mg
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • 400 à 800 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Posologie maximale: 1 200 mg par jour
Dans le cas de : Episode négatif prédominant
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
  • 50 à 300 mg en 1 prise par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer en 2 prises au-delà d'une dose > 400mg
  • Traitement à arrêter progressivement

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

AMISULPRIDE 100 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Allaitement
  • Cancer du sein
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Phéochromocytome
  • Prolactinome
  • Tumeur prolactino-dépendante
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allongement de l'espace QT
  • Allongement de l'espace QT, antécédent familial (d')
  • Antécédent de convulsions
  • Bradycardie
  • Cancer du sein, antécédent familial
  • Démence sénile
  • Diabète
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Hyperprolactinémie
  • Hyperprolactinémie, antécédent (d')
  • Hypokaliémie
  • Insuffisance rénale
  • Maladie cardiovasculaire
  • Maladie de Parkinson
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Patient à risque de diabète
  • Patient traité à posologie élevée
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'accident thromboembolique veineux
  • Sujet à risque d'accident vasculaire cérébral
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet entre 15 et 18 ans
  • Syndrome du QT long congénital
  • Traitement prolongé
  • Trouble hydroélectrolytique
  • Tumeur prolactino-dépendante, antécédent (de)

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Amisulpride + Citalopram

Amisulpride + Dompéridone

Amisulpride + Escitalopram

Amisulpride + Hydroxyzine

Amisulpride + Pipéraquine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Cocaïne

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir

Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine) + Dopaminergiques hors Parkinson

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque de l'agoniste dopaminergique et des neuroleptiques.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Amisulpride + Amiodarone

Amisulpride + Arsenieux

Amisulpride + Bépridil (voie systémique)

Amisulpride + Chloral hydrate

Amisulpride + Chloroquine (voie systémique)

Amisulpride + Chlorpromazine

Amisulpride + Chlorprothixène

Amisulpride + Cisapride

Amisulpride + Cyamémazine

Amisulpride + Disopyramide

Amisulpride + Dofétilide

Amisulpride + Dolasétron (voie IV)

Amisulpride + Dronédarone

Amisulpride + Dropéridol

Amisulpride + Erythromycine (voie IV)

Amisulpride + Flupentixol

Amisulpride + Fluphénazine

Amisulpride + Halofantrine

Amisulpride + Halopéridol

Amisulpride + Hydroxychloroquine

Amisulpride + Lévomépromazine

Amisulpride + Luméfantrine

Amisulpride + Melpérone

Amisulpride + Méquitazine

Amisulpride + Moxifloxacine

Amisulpride + Pentamidine

Amisulpride + Pimozide

Amisulpride + Pipampérone

Amisulpride + Pipotiazine

Amisulpride + Procaïnamide

Amisulpride + Quinidine, hydroquinidine

Amisulpride + Sertindole

Amisulpride + Sotalol (voie systémique)

Amisulpride + Spiramycine (voie systémique)

Amisulpride + Sulpiride (voie systémique)

Amisulpride + Sultopride

Amisulpride + Tédisamil

Amisulpride + Terfénadine

Amisulpride + Tiapride

Amisulpride + Tizanidine

Amisulpride + Torémifène

Amisulpride + Trazodone

Amisulpride + Vandétanib

Amisulpride + Vasopressine

Amisulpride + Véralipride

Amisulpride + Vincamine (voie IV)

Amisulpride + Ziprasidone

Amisulpride + Zotépine

Amisulpride + Zuclopenthixol

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et électrocardiographique régulier.

Amisulpride + Crizotinib

Amisulpride + Méthadone

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

Amisulpride + Délamanid

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôle clinique et éléctrocardiographique régulier.

Amisulpride + Ibutilide

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenir

Amisulpride + Sulfaméthoxazole associé au trimétoprime

Risques et mécanismesRisque de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, contrôles clinique et électrocardiographique réguliers.

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)

Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.

Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium

Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Loféxidine

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine) + Antiparkinsoniens dopaminergiques

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque du dopaminergique et des neuroleptiques. Le dopaminergique peut provoquer ou aggraver les troubles psychotiques. En cas de nécessité d'un traitement par neuroleptiques chez le patient parkinsonien traité par dopaminergiques, ces derniers doivent être diminués progressivement jusqu'à l'arrêt (leur arrêt brutal expose à un risque de "syndrome malin des neuroleptiques").
Conduite à tenir

Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine) + Lévodopa

Risques et mécanismesAntagonisme réciproque de la lévodopa et des neuroleptiques.
Conduite à tenirChez le patient parkinsonien, utiliser les doses minimales efficaces de chacun des deux médicaments.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Anagrélide

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Azithromycine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Bradycardisants

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ciprofloxacine (voie systémique)

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Clarithromycine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Glasdégib

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Lévofloxacine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Médicaments à l'origine d'un hypogonadisme masculin

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Norfloxacine

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Roxithromycine

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Hypokaliémiants

Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirCorriger toute hypokaliémie avant d'administrer le produit et réaliser une surveillance clinique, électrolytique et électrocardiographique.

Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes + Ondansétron

Risques et mécanismesAvec l'ondansétron administré par voie IV, risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.

Neuroleptiques + Lithium

Risques et mécanismesRisque d'apparition de signes neuropsychiques évocateurs d'un syndrome malin des neuroleptiques ou d'une intoxication au lithium.
Conduite à tenirSurveillance clinique et biologique régulière, notamment en début d'association.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Dapoxétine

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables, notamment à type de vertiges ou de syncopes.
Conduite à tenir

Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Médicaments abaissant la pression artérielle

Risques et mécanismesRisque de majoration d'une hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir

Médicaments sédatifs + Loféxidine

Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs

Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir

Neuroleptiques + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Risques et mécanismesEffet vasodilatateur et risque d'hypotension, notamment orthostatique (effet additif).
Conduite à tenir

Neuroleptiques + Orlistat

Risques et mécanismesRisque d'échec thérapeutique en cas de traitement concomitant par orlistat.
Conduite à tenir

Neuroleptiques antipsychotiques (sauf clozapine) + Aripiprazole

Risques et mécanismesRisque de moindre efficacité, notamment de l'aripiprazole, suite à l'antagonisme des récepteurs dopaminergiques par le neuroleptique.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool
  • Interaction avec la cocaïne
  • Interaction phytothérapique : boldo
  • Interaction phytothérapique : bourdaine
  • Interaction phytothérapique : cascara
  • Interaction phytothérapique : réglisse
  • Interaction phytothérapique : rhubarbe
  • Interaction phytothérapique : ricin
  • Interaction phytothérapique : séné

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIX

X Contre-indication absolue III Contre-indication relative

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'accident thromboembolique veineux
  • Risque d'accident vasculaire cérébral
  • Risque d'agranulocytose
  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'hyperglycémie
  • Risque d'hyperprolactinémie
  • Risque d'intolérance au glucose
  • Risque de diminution du seuil épileptogène
  • Risque de leucopénie
  • Risque de neutropénie
  • Risque de syndrome de sevrage
  • Risque de syndrome malin des neuroleptiques
  • Risque de torsades de pointes
  • Risque de tumeur hypophysaire

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'électrocardiogramme avant et pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'hyperthermie d'étiologie inconnue
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome malin des neuroleptiques
  • Traitement à arrêter en cas de tumeur hypophysaire

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : informer les patients sur les symptômes d'une atteinte hépatique
  • Information du patient : signaler toute apparition de symptômes de dyscrasie sanguine

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Neutropénie (Peu fréquent)
  • Hyperprolactinémie (Fréquent)
  • Leucopénie (Peu fréquent)
  • Hyperglycémie (Peu fréquent)
  • Hypertriglycéridémie (Peu fréquent)
  • Hypercholestérolémie (Peu fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hyponatrémie (Rare)
  • Transaminases (augmentation)
  • CPK (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Rare)
  • Photosensibilisation
  • DIVERS
  • Recrudescence des symptômes (Peu fréquent)
  • Chute
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique (SIADH) (Rare)
  • Tumeur hypophysaire (Rare)
  • Gynécomastie
  • Galactorrhée
  • Adénome hypophysaire à prolactine
  • GYNÉCOLOGIE, OBSTÉTRIQUE
  • Trouble orgasmique (Fréquent)
  • Frigidité (Fréquent)
  • Volume mammaire (augmentation)
  • Trouble menstruel
  • Douleur mammaire
  • Aménorrhée
  • Mastodynie
  • HÉMATOLOGIE
  • Agranulocytose (Rare)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • Angioedème (Rare)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation) (Fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Congestion nasale (Peu fréquent)
  • Sialorrhée
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • Anxiété (Fréquent)
  • Confusion mentale (Peu fréquent)
  • Agitation (Fréquent)
  • Psychose (Rare)
  • Psychose (aggravation) (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Peu fréquent)
  • Pression artérielle (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hypotension artérielle (Fréquent)
  • Arythmie ventriculaire (Rare)
  • Accident thromboembolique veineux (Rare)
  • Allongement de l'espace QT (Rare)
  • Mort subite
  • Tachycardie ventriculaire
  • Torsades de pointes
  • Fibrillation ventriculaire
  • Arrêt cardiaque
  • Thrombophlébite profonde
  • Embolie pulmonaire
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Lésion hépatocellulaire (Peu fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Ostéoporose (Peu fréquent)
  • Ostéopénie (Peu fréquent)
  • Trismus
  • Torticolis spasmodique
  • Rigidité musculaire
  • Rhabdomyolyse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Dystonie aiguë (Fréquent)
  • Dyskinésie tardive (Peu fréquent)
  • Mouvement involontaire de la langue (Peu fréquent)
  • Syndrome extrapyramidal (Très fréquent)
  • Mouvement involontaire du visage (Fréquent)
  • Convulsions (Peu fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Mouvement anormal (Rare)
  • Hypertonie
  • Crise oculogyre
  • Dyskinésie
  • Tremblement
  • Akathisie
  • Trouble de l'équilibre
  • Dystonie
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Hypokinésie
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Pneumopathie d'inhalation (Peu fréquent)
  • TOXICOLOGIE
  • Syndrome de sevrage (Rare)
  • Syndrome malin des neuroleptiques (Rare)
  • Syndrome de sevrage néonatal
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Rétention urinaire (Peu fréquent)
  • Trouble de l'érection (Fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Amisulpride

    Chimie
    IUPAC4-amino-N-[(1-éthyl-2-pyrrolidinyl)méthyl]-5- (éthylsulfonyl)-2-méthoxybenzamide
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.4 g
    Parenteral:7.5 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster