À propos de Alfuzosine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Alfuzosine : Mécanisme d'action

L'alfuzosine est un dérivé de la quinazoline, actif par voie orale. C'est un antagoniste sélectif des récepteurs alpha-1-adrénergiques post-synaptiques. Les études de pharmacologie réalisées in vitro ont confirmé la sélectivité de l'alfuzosine pour les récepteurs alpha-1-adrénergiques situés au niveau de la prostate, du trigone vésical et de l'urètre.

Les alphabloquants, par une action directe sur le muscle lisse du tissu prostatique, diminuent l'obstruction infravésicale. Les études in vivo chez l'animal ont montré que l'alfuzosine diminuait la pression urétrale et donc la résistance au flux urinaire lors de la miction. Une étude chez le rat vigile montre un effet sur la pression urétrale d'amplitude supérieure à l'effet sur la pression artérielle.

Ces effets conduisent à une amélioration des symptômes urinaires irritatifs et obstructifs. Ils n'entraînent pas d'effet délétère sur les fonctions sexuelles.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Alfuzosine chlorhydrate 10 mg comprimé à libération prolongée

Dernière modification : 04/09/2023 - Révision : 04/09/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
G - SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES
G04 - MEDICAMENTS UROLOGIQUES
G04C - MEDICAMENTS UTILISES DANS L'HYPERTROPHIE BENIGNE DE LA PROSTATE
G04CA - ALPHA-BLOQUANTS
G04CA01 - ALFUZOSINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
Risques

vigilance picto

Soyez prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ALFUZOSINE CHLORHYDRATE 10 mg cp LP

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Sondage vésical dans la rétention aiguë d'urine liée à l'HBP, traitement adjuvant (du)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • alfuzosine chlorhydrate : 10 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer entier
  • Administrer immédiatement après le repas du soir
Posologie
Patient à partir de 16 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin
Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Posologie standard
  • 1 comprimé 1 fois par jour
Sondage vésical dans la rétention aiguë d'urine liée à l'HBP, traitement adjuvant (du)
  • Posologie standard
  • Débuter le traitement le 1er jour de cathétérisme urétral
  • 1 comprimé 1 fois par jour
  • Pendant 3 à 4 jours

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer immédiatement après le repas du soir
  • Réservé à l'homme de plus de 16 ans

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ALFUZOSINE CHLORHYDRATE 10 mg cp LP
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux quinazolines
  • Hypotension orthostatique
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale sévère : clairance de la créatinine

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allongement de l'espace QT, antécédent (de l')
  • Cardiopathie
  • Hypotension due à un alphabloquant, antécédent (d')
  • Insuffisance cardiaque aiguë
  • Insuffisance coronarienne
  • Insuffisance vasculaire cérébrale
  • Intervention chirurgicale de la cataracte
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet à risque d'hypotension artérielle
  • Sujet de moins de 16 ans
  • Syndrome du QT long congénital

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Alfuzosine + Nirmatrelvir

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques du médicament associé au nirmatrelvir boosté par ritonavir.
Conduite à tenir

Alfuzosine + Ombitasvir associé au paritaprévir

Risques et mécanismesAugmentation des concentrations plasmatiques de l'alfuzosine par diminution de son métabolisme hépatique par la bithérapie.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Alfuzosine + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)

Alfuzosine + Ritonavir

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des concentrations plasmatiques de l'alfuzosine et de ses effets indésirables.
Conduite à tenir

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Antihypertenseurs alpha-bloquants (sauf doxazosine)

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Doxazosine

Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Avanafil

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Lodénafil

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Sildénafil

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Tadalafil

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Vardénafil

Risques et mécanismesRisque d'hypotension orthostatique, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirDébuter le traitement aux posologies minimales recommandées et adapter progressivement les doses si besoin.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine) + Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants

Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Dapoxétine

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables, notamment à type de vertiges ou de syncopes.
Conduite à tenir

Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique + Médicaments abaissant la pression artérielle

Risques et mécanismesRisque de majoration d'une hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir

Risques liés au traitement

  • Risque d'accident vasculaire cérébral ischémique
  • Risque d'hypotension orthostatique
  • Risque de priapisme

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info du patient : consulter son médecin en cas de priapisme
  • Info patient : avaler le comprimé entier sans le mâcher ni le croquer
  • Information du patient : risque d'hypotension orthostatique

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Neutropénie
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée (Peu fréquent)
  • Prurit (Peu fréquent)
  • Urticaire
  • DIVERS
  • Faiblesse (Fréquent)
  • Asthénie (Fréquent)
  • Oedème (Peu fréquent)
  • Douleur thoracique (Peu fréquent)
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie
  • HÉPATOLOGIE
  • Hépatite cholestatique
  • Cholestase intrahépatique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Angioedème (Très rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Peu fréquent)
  • Syndrome de l'iris flasque per-opératoire
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Congestion nasale (Peu fréquent)
  • Vertige (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bouffée congestive (Peu fréquent)
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Syncope (Peu fréquent)
  • Malaise (Fréquent)
  • Hypotension orthostatique (Fréquent)
  • Tachycardie (Peu fréquent)
  • Angor (aggravation) (Très rare)
  • Angor (Très rare)
  • Fibrillation auriculaire
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Vomissement (Peu fréquent)
  • Lésion hépatocellulaire
  • Diarrhée
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Somnolence (Peu fréquent)
  • Accident vasculaire cérébral ischémique
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Incontinence urinaire (Peu fréquent)
  • Priapisme
  • Voir aussi les substances

    Alfuzosine chlorhydrate

    Chimie
    IUPACN-[3-[4-amino-6,7-diméthoxyquinazolin-2-yl(méthyl)amino]propy]-tétrahydro-2-furamide chlorhydrate
    Synonymesalfuzosin hydrochloride
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:7.5 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster